Calycanthe, Arbre aux anémones, Arbre Pompadour

Calycanthe, Arbre aux anémones, Arbre Pompadour, Calycanthus floridus

Botanique

N. scientifique Calycanthus floridus
Famille Calycanthacées
Origine sud-est des Etats-Unis
Floraison juin, juillet
Fleurs rouge sombre
Typearbuste décoratif à fleurs
Végétationvivace
Feuillage caduc
Hauteurde 1m 50 à 3 m

Planter et cultiver

Rusticité rustique, -19°C
Exposition ensoleillée
Solsiliceuse, limoneuse
Acidité assez tolérant
Humidité frais
Utilisationarbuste isolé, ou en massif
Plantationautomne
Calycanthe, Arbre aux anémones, Arbre Pompadour, Calycanthus floridus

Calycanthus floridus est un arbuste peu représenté dans nos jardins européens. Ses jolies fleurs de grandes tailles, de couleur originale et presque posées sur les branches, lui donnent beaucoup de charme. D’où son nom vernaculaire d’Arbre aux anémones. Sa culture est facile et sa taille raisonnable : cela en fait un arbuste original de choix pour les petits jardins.

Description de l’Arbre aux anémones

Cet arbuste caduc de petit développement possède de grandes feuilles ovales et pleines, luisantes sur la face supérieure et duveteuse sur la face inférieure.

Tout l’arbre est aromatique : les racines, les feuilles et le bois dégagent un puissant parfum de camphre, lorsqu’ils sont écrasés. L’écorce sent la cannelle.

La fleur, assez durable et s’épanouissant à partir de mai, montre de nombreux pétales étroits rouge foncé à brun. Sa corolle, de grande taille, ne s’épanouie pas complètement. Sa forme délicate est mise en valeur par un pédoncule court. La pollinisation est assurée par les insectes. Les fleurs dégagent un agréable parfum fruité.

La culture du calycanthe

Facile de culture, le calycanthe préfère un sol riche, de type limoneux, à tendance siliceuse, et d’une bonne fraicheur, situé en pleine lumière. Cependant peu difficile, il s’adaptera à presque tout type de sol pas trop sec et assez riche. Il supporte d’être installé en ombre légère.

En revanche, un sol trop lourd doit être allégé à l’aide de terreau. Calycanthus floridus demande à être également protégé des vents trop froids : en effet, bien qu’il supporte -19°C, ses jeunes rameaux de l’année, sont encore sensibles à la gelée.

La plantation se fait à l’automne, pour permettre un bon développement des racines avant la saison plus sèche. La première année, un arrosage suivi est impératif.

Comment multiplier le calycanthe ?

Calycanthus floridus peut éventuellement être bouturé en automne, au mois de novembre, mais la méthode la plus facile consiste à procéder au marcottage d’une branche basse. Le marcottage consiste à profiter d’une branche basse assez longue pour qu’on puisse l’incliner vers la terre, sans la sectionner, afin d’enterrer 1 ou 2 nœuds de bois lignifié. Le bout de la branche plus vert est laissé à l’extérieur. Pour que l’ensemble ne bouge pas, le tronçon enterré est fixé dans la terre à l’aide d’un fil de fer en forme de U. En une année, les bourgeons enterrés doivent s’être enracinés. La branche est alors coupée en deçà, et la marcotte est transplantée au mois de novembre.

Par semis : le calycanthe produit parfois des fruits en forme de figue, mettant presque une année à murir. Les fruits contiennent quelques grosses graines de forme oblongue et noire. Récoltées toutes fraiches et non séchées, elles germent immédiatement en terre humide. Si elles sont séchées, elles nécessitent une stratification à froid, et peuvent mettre plus de 6 mois à germer.

Le saviez-vous ?

Calycanthus floridus produit du camphre dans ses feuilles. Celles-ci froissées peuvent servir à éloigner les insectes.

D’autres utilisations ont été faites, notamment comme substitut de la cannelle, ou en tant que plante médicinale. Mais il est considéré comme toxique (influence sur le rythme cardiaque).

Espèces et variétés de Calycanthus

Le genre regroupe moins de 5 espèces
une autre espèce, assez semblable : Calycanthus occidentalis
Calycanthus floridus ‘Mrs Henry Type’ possède des fleurs plus grandes

Lire aussi
Arbre au caramel, arbre pain d'épice, arbre à gâteaux, katsura, Cercidiphyllum japonicum Arbre au caramel, arbre pain d'épice, arbre à gâteaux, katsura, Cercidiphyllum japonicum

L'arbre au caramel est un très bel arbre qui fait parti des grands classiques dont les amateurs ne sauraient se passer. Les feuilles caduques, de 5 à 10cm de long sont[...]

Arbre à miel, Arbre aux abeilles, Arbre aux cent mille fleurs, Tetradium danielii Arbre à miel, Arbre aux abeilles, Arbre aux cent mille fleurs, Tetradium danielii

Tetradium danielii est un arbre haut de 5 à 10 m en culture, mais de parfois plus de 15 m dans son aire naturelle. Il est caractérisé par un tronc assez bas[...]

Arbre aux pochettes, Arbre aux mouchoirs, Davidia involucrata Arbre aux pochettes, Arbre aux mouchoirs, Davidia involucrata

L'arbre aux pochettes est un arbre magnifique, adoré des jardiniers du monde entier. Il est le seul représentant de son genre. Il fait partie de la famille des Nyssaceae, connue[...]

Arbre bombardier, Bois diable, Pet du diable, Arbre dauphin, Sablier des Antilles, Hura crepitans Arbre bombardier, Bois diable, Pet du diable, Arbre dauphin, Sablier des Antilles, Hura crepitans

Hura crepitans est un arbre persistant appartenant à la grande famille des Euphorbiacées. Cet arbre de grand développement est issus des forêts tropicales humides américaines, dont entre-autres la...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Zolla (CENTRE BERRY)
    Cet arbuste perd ses feuilles en septembre.
    Répondre à Zolla
    Le 03/11/2018 à 10:37
  • Stephane (Nord)
    J'ai planté un Calycanthus venus tout début printemps plein sud en région nord, avec une bonne dose de corne torréfiée en matière d'engrais. Je l'avais protégé d'une toile pour le protéger du vent. Eté caniculaire mais j'ai bien arrosé. Septembre: il s'étiole et ne donne rien du tout. Je suis très déçu car en en dit que du bien, sniff sniff ! Un conseil ? Merci !
    Répondre à Stephane
    Le 08/09/2018 à 19:44
    Joëlle (Bretagne)
    Ne désespérez pas, le mien tout petit a mis environ deux ans pour se développer; en ce moment il a de nombreux boutons, je suis toute surprise de le voir si beau !
    Répondre à Joëlle
    Le 01/05/2019 à 20:00
    Stéphane (Nord)
    Merci Joëlle pour cette réponse pleine d'espoir. Il y a bien quelques feuilles qui pointent ce printemps, mais pas encore de bourgeons apparents. Je vais aller rallumer un cierge ;-)
    Répondre à Stéphane
    Le 02/05/2019 à 16:58