Lépiste à lames serrées

Le lépiste à lames serrées avec ses lames serrés, sa tête pelliculée de blanc sur fond ocre, et surtout son odeur désagréable, ne sera pas le plus ardu champignon à déterminer parmi les Clitocybes, Rhodocybes, Lépistes, Clitopiles...

Lépiste à lames serrées, Lepista densifolia
Lépiste à lames serrées, Lepista densifolia

Botanique

N. scientifique Lepista densifolia
Synonymes Rhodopaxillus densifolius, Clitocybe densifolia, Clitopilopus densifolia
Famille Tricholomatacées
Chapeau blanc, convexe, diam. 3 à 12 cm
Hyménium lames blanc-crème
Spores sporée rosée
Anneau absent
Pied cylindrique, haut. 3 à 8 cm, diam. 0,5 à 1 cm
Chair blanche
Volve absente
Odeur particulière, peu agréable

Habitat et usages

Répartition Europe 
Périodeété et automne
Habitatforestier, sous conifères, parfois feuillus
Confusions possiblesRhodocybe fallax, Clitopilus prunulus, Hygrophorocybe nivea
Toxicitéaucune
Intérêt culinaireaucun
Usagesinconnus
Lépiste à lames serrées, Lepista densifolia

Un beau Basidiomycète blanc dans les sous-bois : taille respectable, dense, pied moyen et blanc. Qui est-il ? Casse-tête...Famille des Tricholomatacées ? Certainement. Lepista densifolia, avec ses lames serrés, sa tête pelliculée de blanc sur fond ocre, et surtout son odeur désagréable, ne sera pas le plus ardu à déterminer parmi les Clitocybes, Rhodocybes, Lépistes, Clitopiles....

Description du Lépiste à lames serrées

Le chapeau de Lepista densifolia se caractérise par sa blancheur uniforme, due à une fine pellicule couvrant homogènement un fond beige ochracé. Convexe, il s'aplanit avec l'âge. Sa marge enroulée recouvre des lames denses et serrées, caractéristique à l'origine du nom de ce Lépiste. Lames qui présentent une autre caractéristique propre à cette espèce : elles descendent nettement sur le pied, on les dit décurrentes. Le pied, de même teinte que le chapeau, reste fin légèrement épaissi à la base, et se prolonge par le mycélium, partie végétative cachée, dispersé parmi les débris organiques du sol. La chair fine, tendre, dégage une odeur peu agréable, fongique, particulière. Sa saveur est également peu agréable.

Détermination de  Lepista densifolia

Le Lépiste à lames serrées se reconnaît à son chapeau entièrement blanc, ses lames serrées et décurrentes. Cependant il peut  être confondu avec le Rhodocybe trompeur, Rhodocybe fallax, très proche, mais à l'odeur faible et au chapeau crème ochracé. Clitopilus prunulus, Le Meunier, très variable de forme, avec un chapeau blanc ou gris, des lames blanches ou roses, se différenciera essentiellement par sa forte odeur de farine. Hygrophorocybe nivea habite également sous les conifères, son chapeau est d'un beau blanc mais ses lames sont jaunâtres.

Le milieu de vie

Lepista densifolia, peu commun, apprécie les sous-bois  de conifères, bien qu'il ne dédaigne pas la présence de feuillus. On le rencontrera en petits groupes serrés, en touffes. Champignon saprophyte, il s’installe sur les débris végétaux dans lesquels il puise les éléments organiques indispensables à sa croissance.

Toxicité ou intérêt culinaire

Le Lépiste à lames serrées ne semble pas présenter de toxicité, mais sa rareté, sa saveur et son odeur peu agréables n'incitent guère à  la consommation.

Le saviez-vous ?

Lepista densifolia, peu goûteux, n'est autre que le cousin du fameux Pied-bleu, Lepista nuda, comestible réputé.

Espèces et variétés de Lepista

On compte une vingtaine d’espèces de Lepista, dont quelques uns sont de très bons comestibles :

  • Lepista sordida : grisâtre avec des reflets violacés, chair mince, bon comestible
  • Lepista nuda : le Pied-bleu, bon comestible
  • Lepista glaucocana : Lépiste blanchâtre, gris très pâle, chair épaisse, bon comestible
  • Lepista  saeva : pied-violet, chapeau brun-gris, pied violet, bon comestible
  • Lepista  luscina : beige, en montagne, bon comestible
Fiches des champignons du même genre

Mise en garde : Les informations, les photos et les indications présentes sur ce site sont publiées à titre informatif et ne doivent en aucun cas remplacer l'avis d'un professionnel mycologue pour l'identification des champignons. Seule une formation adéquate ou la confirmation par un mycologue averti peut vous permettre d'identifier de manière fiable un champignon. Dans le doute, abstenez-vous de consommer un champignon ! Le site ne saurait donc être tenu pour responsable en cas d'intoxication par les champignons présentés.

Lire aussi
Nettoyer les lames d'un taille-haie Nettoyer les lames d'un taille-haie

Il existe des produits très agressifs pour nettoyer les lames de taille-haies et les débarrasser de la résine. Il existe un moyen naturel extrêmement simple et EFFICACE (je ne le[...]

Pied-bleu, Lepista nuda Pied-bleu, Lepista nuda

Les premières gelées automnales annoncent la fin des récoltes, les retours de balades avec les paniers vides... Mais le pied-bleu fait partie des champignons qui prolongent leur saison, et le[...]

Affûter les lames des outils de jardinage Affûter les lames des outils de jardinage

Des outils bien affûtés font le bonheur du jardinier ! Facilité et propreté du travail, rapidité et netteté, des outils bien tranchants assurent un résultat optimal en un minimum d'efforts.

Transporter des fleurs Transporter des fleurs

Pour transporter les fleurs, les couper aussi près que possible du départ, les envelopper bien serrées dans du papier journal, que l'on passe alors sous l'eau pour bien le mouiller.[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire