Copiapoa du Mexique

Copiapoa du Mexique, Thelocactus rinconensis

Botanique

Nom latin  : Thelocactus rinconensis
Origine  : Mexique
Période de floraison : printemps
Couleur des fleurs  : blanc, parfois rose
Type de plante : succulente
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 8 à 10 cm, diamètre jusqu'à 20 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : minimum 8 ° au sec
Exposition  : soleil
Type de sol : bien drainé, ordinaire à sableux
Acidité du sol  : argilo-calcaire
Humidité du sol  : sec
Utilisation : serre, rocailles dans le sud
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : semis
Maladies et ravageurs : cochenilles, pourriture du collet

Thelocactus rinconensis fait partie de la grande famille des cactacées, il est originaire des zones d'altitudes dégagées à la végétation très basse des régions de Coahuila et Nuevo Leon au Mexique. Il pousse sur des terrains caillouteux à dominance argilo-calcaire. Ce très beau cactus possède une grosse racine napiforme enterrée qui est prolongée en son apex par une tige globulaire. Cette tige bleu-vert légèrement pruineuse peut atteindre 20 cm de diamètre et présente une forme globulaire ou légèrement aplatie. Les nombreuses côtes sont séparées par des mamelons coniques parfois anguleux portant de beaux aiguillons centraux brun grisâtre de différentes tailles pouvant atteindre jusqu'à 7 cm de longueur.

Les fleurs blanches ou rosées de 1,5 cm de diamètres naissent sur les aréoles proche de l'apex au printemps ; leur succéderont des fruits en forme de petits tonneaux verts qui donneront les graines, une fois à maturité.

Conditions de culture

Comme beaucoup de cactus, Thelocactus rinconensis se plaît au plein soleil dans un substrat très drainé et peu organique. Il apprécie tout particulièrement les sol argilo-calcaire.

Une rocaille exposée au soleil dans le sud de la France, pourra lui convenir si la situation est très abritée et qu'il ne reçoit pas de pluie en hiver. Le sol devra être très caillouteux en pente, avec une terre bien drainé, jamais détrempée.

En été vous pourrez l' arroser copieusement une fois par semaine. En hiver stopper tous les arrosages, il n'y survivrait pas !

La culture en serre est toutefois préférable, installez Thelocactus rinconensis en pleine lumière dans une potée en terre cuite équipée d'un bon drainage en son fond et composez un substrat argilo-calcaire très pauvre.

Les arrosages seront hebdomadaires en période de croissance, évitez toutefois les apports d'engrais. En hiver n'arrosez que lorsque la plante se ride et uniquement en serre chauffée. En serre tempérée, stopper tous les arrosages.

La multiplication du Thelocactus rinconensis se pratique par semis au printemps en baggy ou en mini serre chauffée.

Espèces et variétés de Thelocactus

Le genre comprend moins d'une vingtaine d'espèces

  • Thelocactus macdowellii boule couvertes de nombreux aiguillons blanc pur,
  • Thelocactus matudae pour sa culture facile et ses belles fleurs fuchsia
Lire aussi
Les dangers du jardinage Les dangers du jardinage

Gare aux outils de jardinage que nous laissons souvent traîner ici ou là, lorsque l'on a des enfants. Savez-vous que ce type d'accident est parmi les plus courant en France. Bien évidemment , on...

Le jardinage urbain Le jardinage urbain

Marre de la grisaille de nos villes ! Qu’à cela ne tienne, pourquoi ne pas créer un jardin sur le balcon, la terrasse ou même sur le toit des immeubles. Les citadins ont besoin de ce retour à...

Le jardinage avec les enfants Le jardinage avec les enfants

Le contact des enfants à la nature est spontané et intuitif. Naturellement portés à aller à la découverte des petites bêtes, des plantes, de l’eau et de la terre, les enfants éprouveront un...

La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale ! La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale !

Des grenades, des bombes... Voilà un artillerie bien lourde qui pourrait causer quelques dégâts si elle n'était destinée à fleurir nos villes de manière secrète et révolutionnaire. Focus sur les «...

Vos commentairesAjouter un commentaire