Hemerocalle citrine

Hemerocalle citrine, Hemerocallis citrina

Botanique

Nom latin Hemerocallis citrina
Famille Liliacées
Origine Asie
Floraison juin à juillet
Fleurs jaune
Typeplante à bulbe
Végétationvivace
Feuillage persistant
Hauteur40 cm à 150 cm

Planter et cultiver

Rusticité très rustique, -29 °C
Exposition ensoleillée à mi-ombre
Solriche
Acidité légèrement acide à légèrement basique
Humidité normal à frais
Utilisationmassif, plante comestible
Plantationautomne
Multiplicationdivision de la souche
Hemerocalle citrine, Hemerocallis citrina
» Proposer une photo

Hemerocallis citrina, l’hémérocalle citrine, est une espèce botanique, contrairement aux centaines de variétés de lis d’un jour existant en horticulture. Il appartient à la famille des Liliacées, ou parfois regroupée avec le genre Asphodelus dans la famille des Xanthorrhoeacées. Il est originaire du nord-est de la Chine, cette espèce est cultivée en Asie, aussi bien pour décorer les jardins que pour être consommée.

Alors que les hémérocalles hybrides vous apportent des fleurs larges et pleines, parfois un peu lourdes ou à la floraison capricieuse, l’hémérocalle citrine est une plante vigoureuse, dont la floraison est toute en finesse. Cette belle espèce est une jolie plante vivace solide qui s’adapte à presque toutes les conditions de culture.

Description de l’hémérocalle citrine

Hemerocallis citrina forme une touffe large et dense, qui ne drageonne pas, et reste compacte. Son rhizome porte des racines épaisses, et produit des rosettes serrées de feuilles rubanées vert frais, larges de 2 à 3,5 cm. Les feuilles souples se dressent puis se recourbent, et forme une masse de feuillage sain, esthétique, haut de 60 à 75 cm, et persistant. Les hampes florales émergent au-dessus du feuillage, fines et élancées, vert foncé, portant parfois ses très nombreux boutons floraux jusqu’à 1 m de hauteur.

Les fleurs s’épanouissent en une longue fleur jaune pâle, un peu tubulaire s’ouvrant en trompette irrégulière : les tépales du haut se recourbent, tandis que ceux du bas s’élancent vers l’avant. Les sépales pétaloïdes sont sombres à l’extérieur. La fleur mesure jusqu’à 15 cm de longueur et 7 à 8 cm de large. Hemerocallis citrina n’est pas autofertile.

Comment cultiver l’hémérocalle citrine ?

Très facilement puisque hémérocalle citrine s’adapte à presque tous les sols. Elle préfère les sols riches et frais, même lourds, mais se montre résistante ; même à la sécheresse. Elle apprécie le plein soleil, qui la rend très florifère, mais qui fait faner ses fleurs plus rapidement. Elle est magnifique également en zone plus ombragée, où la couleur de ses fleurs est très rafraichissante, les fleurs sont y moins nombreuses, mais plus durables.

Comme beaucoup d’hémérocalles, elle mettra une paire d’années à s’installer dans le jardin, puis s’étoffera avec les années sans devenir envahissante comme H. fulva qui a tendance à drageonner. Les hémérocalles n’apprécient pas beaucoup d’être transplantées.

Multiplier l’hémérocalle citrine

Les graines, plantées dès leur maturité, germent facilement après un hiver froid. Les plantules se développent assez vite. Il faut 2 clones différents d’H. citrina pour obtenir des graines de l’espèce. Les hémérocalles s’hybrident facilement enter eux.

Des divisions peuvent être prélevées au printemps, en pourtour de la souche, si possible sans déraciner le pied mère. Ôter les bractées sur les hampes florales provoque quelques fois l’apparition de jeunes plantules racinées que m’on peut ensuite planter.

Lorsque les hampes sont défleuries, en tirant dessus vers le haut, elles viennent avec un petit morceau de rhizome et quelques feuilles. Ces morceaux d’hémérocalle se bouturent pour donner de nouvelles plantes.

Le saviez-vous ?

Hemerocallis est comestible : les jeunes feuilles, les rhizomes, ainsi que les fleurs sont consommées en Asie. Les fleurs sont d’une texture en bouche très agréable et surprennent aussi bien en couleur qu’en gout dans une salade.

Espèces et variétés de Hemerocallis

Une trentaine d’espèces dans ce genre et une multitude d’hybrides horticoles

  • Hemerocallis minor, feuillage de graminée
  • Hemerocallis aurantiaca, orange, 90 cm
  • Hemerocallis lilioasphodelus, jaune, aux feuilles très étroites, l’hémérocalle citron
  • Hemerocallis fulva, l’hémérocalle fauve
  • Hemerocallis multiflora, aux hautes tiges
  • Hemerocallis dumortierii, plante plus basse jaune orangé
  • Hemerocallis middendorffii, orange intense
  • Hemerocallis altissima, jusque 1,20 m de haut, jaune crémé
  • Hemerocallis taeanensis, une espèce coréenne de plus petit développement
  • Hemerocallis citrina var. vespertina, plus haute et très florifère
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

La plante à bulbe La plante à bulbe

Mais qu'est-ce qu'une plante bulbeuse ? Quelques explications s'imposent avant un petit tour d'horizon des plantes à bulbes... Qu’est qu’un bulbe ? Le bulbe est un organe végétal...

Le bambou, une plante facile à vivre Le bambou, une plante facile à vivre

Muriel NEGRE, présidente et propriétaire de LA BAMBOUSERAIE nous présente les bambous et nous conseille sur leur culture. La bambouseraie est un parc très ancien construit en 1956 par Eugène Mazel,...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Chantal .P (PACA)
    Très agréable à suivre. Je vous lis tous les jours avec intérêt.
    Répondre à Chantal .P
    Le 22/07/2017 à 17:55