Oreille-de-lièvre, Oreille-d'âne

Oreille-de-lièvre, Oreille-d'âne, Otidea onotica
Oreille-de-lièvre, Oreille-d'âne, Otidea onotica

Botanique

Nom latin  : Otidea onotica
Synonymes  : Peziza onotia, Aleuria onotica, Scodellina onotica
Famille  : Pyronematacées
Chapeau : en coupe fendue, jaune à orangée, 2 à 10 cm de hauteur
Hyménium  : lisse
Spores  : sporée blanche
Anneau  : absent
Pied : petit
Chair : fine, cassante
Volve  : absente
Odeur : insignifiante

Habitat et usages

Répartition  : France, Europe
Periode : été et automne
Habitat : forestier, sur sol humifère
Confusions possibles : Otidea bufonia, Otidea concinna, Otidea alutacea
Toxicité : aucune
Intérêt culinaire : aucun
Usages : inconnus

Les rencontres avec les Pézizes, champignons sans pied ni chapeau mais en forme de petites coupes rouges, jaunes, oranges ou brunes, posées à même le sol, sont toujours étonnantes. Si, de surcroît, ces coupes se fendent, s'allongent en hauteur, se replient en cornet et  émergent jaune-orangées de la mousse et des feuilles des sous-bois comme autant d'oreilles de lièvre, il y a de quoi rester perplexe. Pourtant il s'agit bien d'un champignon, un Ascomycète de la famille des  Pyronematacées, l'Otidea onotica, bien nommée Oreille-de-lièvre ou Oreille-d'âne.

Description de l'Oreille-de-lièvre

L'Oreille-de-lièvre, comme toutes les  Otidea, se différencie des Peziza par sa coupe fendue sur toute sa hauteur. Ce sporophore, partie reproductive, peut s'allonger jusqu'à 10 cm, ses bords s'enroulent, le pied, très petit, blanchâtre, reste enfouit dans l'humus, et les « oreilles » semblent émerger du sol. De teinte jaune à ocre, veloutée, sur sa face externe, la coupe voit le jaune-orangé de sa face interne se nuancer de rose-saumoné. Les spores, organes de dissémination, sont produites par l'hyménium, partie fertile lisse tapissant le creux des coupes.  La chair, très fine et fragile, ne se remarque ni par son odeur, ni par sa saveur. Les Otidea onotica se développent en petits groupes ou isolées. Leur mycélium, partie végétative cachée,  s'installe en fins filaments  blancs sur les débris organiques du sol forestier.

Détermination d'Otidea onotica

Les Otidea sont difficiles à différencier entre elles, l'étude des caractères microscopiques ne peut être évitée. Cependant les nuances rose-saumonées de l'hyménium de l'Oreille-de-lièvre lui sont propres. Otidea bufonia est de teinte brune, Otidea alutacea couleur de cuir et Otidea concinna, plus petite, présente un hyménium tirant sur le rouge.

Le milieu de vie

L'Otidea onotica affectionne les milieux forestiers, feuillus ou conifères. Elle peut être discrète, sous les feuilles à la recherche de l'humus, dans les coins sombres à l'abri du soleil. Son mycélium puise  les matières organiques dans l'humus : l'Oreille-de-lièvre est un champignon saprophyte On la rencontre principalement à l'automne, moins régulièrement l'été et occasionnellement l'hiver.

Intérêt culinaire

L'Oreille-de-lièvre ne présente aucun intérêt culinaire, elle ne serait pas toxique mais son absence de goût, de consistance, sa texture élastique, l'éloignent de nos assiettes.

Le saviez-vous ?

Sous le nom « Pézize », se trouvent  regroupés des champignons au sporophore en forme de coupe nommé « apothécie ». Bien que fendues sur toute leur hauteur, les Otidea sont également communément appelées Pézizes.

Espèces et variétés de Otidea

  • Otidea onotica var.ochracea ou Otidea leporina : hyménium brun, un peu vineux
  • Otidea abietina : l'Otidée des sapins, sous les conifères, rare, en montagne
  • Otidea alutacea : l'Otidée couleur de cuir, forêts de feuillus
  • Otidea umbrina : Oreille brun d'ombre, teinte brun sombre
  • Otidea bufonia : Oreille peau de crapaud, également brun sombre

Mise en garde : Les informations, les photos et les indications présentes sur ce site sont publiées à titre informatif et ne doivent en aucun cas remplacer l'avis d'un professionnel mycologue pour l'identification des champignons. Seule une formation adéquate ou la confirmation par un mycologue averti peut vous permettre d'identifier de manière fiable un champignon. Dans le doute, abstenez-vous de consommer un champignon ! Le site ne saurait donc être tenu pour responsable en cas d'intoxication par les champignons présentés.

Lire aussi
Plantain lancéolé, Plantain étroit, Herbe à 5 côtes, Oreille de lièvre, Plantago lanceolata Plantain lancéolé, Plantain étroit, Herbe à 5 côtes, Oreille de lièvre, Plantago lanceolata

Le plantain lancéolé appartient à la famille des Plantaginacées. C’est une plante sauvage que l’on rencontre couramment en France, sur les zones de friches ou dans les pâturages. Sa...

Le perce-oreille Le perce-oreille

Le forficule couramment appelé perce-oreille est un insecte très courant dans nos jardins. Inoffensif, il est considéré comme un auxiliaire du jardinier puisqu'il se délecte essentiellement des...

Oreille d'éléphant, Alocasia sanderiana Oreille d'éléphant, Alocasia sanderiana

L'oreille d'éléphant est une plante verte d'intérieur au feuillage tout à fait remarquable, qui lui confère un aspect sculptural, attirant le regard au premier coup d'oeil. De longs pétioles...

Auricule, Oreille d'ours, Primula section auricula Auricule, Oreille d'ours, Primula section auricula

L'auricule est une primevère montagnarde au feuillage coriace, lisse et brillant qui se cultive sans difficulté, mais c'est le dessin de ses fleurs qui étonne et passionne ! Une belle montagnarde...

Vos commentairesAjouter un commentaire