Satyre puant, Phalle impudique

Le satyre puant interpelle par son odeur et la forme dressée, phallique, de son sporophore, partie reproductive visible porteuse des spores et disséminées par des insectes charognards.

Satyre puant, Phalle impudique, Phallus impudicus
Satyre puant, Phalle impudique, Phallus impudicus

Botanique

N. scientifique Phallus impudicus
Synonymes Phallus volvatus, Phallus impudicus
Famille Geastracées
Chapeau forme de phallus, de 10 à 20 cm de haut pour 2 à 3 cm de diamètre
Hyménium glèbe
Spores vert-olive foncé
Anneau absent
Pied 10 à 20 cm sur 2 à 4 cm de diamètre, allongé et s'amincissant vers le haut
Chair blanche et poreuse
Volve blanche
Odeur puissante, de charogne

Habitat et usages

Répartition France, Europe, Hémisphère Nord
Périodeété, automne
Habitatforestier, feuillus ou conifères
Confusions possiblesPhallus hadriani, Phallus caespitosus
Toxicitéaucune
Intérêt culinairemoyen chez les sujets jeunes
Usagesculinaire
Satyre puant, Phalle impudique, Phallus impudicus
» Proposer une photo

Toute rencontre avec une odeur puissante et désagréable, de charogne, pertube et dévie le chemin des promeneurs. De tous les promeneurs ? Non, le mycologue, interpelé, attiré, partira à la recherche du Phalle impudique, Phallus impudicus. Ce champignon Basidiomycète de la famille des Phallacées interpelle par son odeur et la forme dressée, phallique, de son sporophore, partie reproductive visible porteuse des spores, disséminées ici par des insectes charognards.

Description du Phalle impudique

Le Phalle impudique émerge du sol comme un œuf blanc, « l' oeuf du diable ». A ce stade le futur pied est ferme, blanc, de saveur douce et agréable. Une couche gélatineuse le recouvre. Puis cette protection se déchire et apparaît alors la forme typique du Satyre impudique, un long pied blanc creux et spongieux surmonté d'un capuchon vert-olive. Une volve blanche et gélatineuse persistera  à la base du stipe. Le capuchon sommital porte l'hyménium, partie productrive des spores, organes de dissémination des champignons. Et pour se disséminer, les Satyres ont opté pour la coopération avec des insectes charognards. Leur hyménium forme une substance visqueuse verdâtre, la glèbe, recouvrant le capuchon alvéolé, et diffusant une odeur puissante de cadavre. Des nuées de mouches viennent se mettre à table et nettoient consciencieusement  la tête conique. Ne resteront alors que les alvéoles, claires et sans odeur. Le pied, fragile, s'affaissera alors progressivement sur lui-même.

Le mycélium se regroupe densément à la base du sporophore formant un cordon mycélien qui ressemble à une petite racine.

Détermination de Phallus impudicus

Si le genre Phallus est facilement identifiable, certaines espèces peuvent être difficiles à différencier.

Phallus hadriani ressemble particulièrement à Phallus impudicus, mais se développe essentiellement sur sols sablonneux et sa volve est rose à violette. Phallus caespitosus apprécie presque exclusivement les dunes sableuses, milieu peu recherché par le Satyre impudique.

Le milieu de vie du Phalle impudique

Phallus impudicus apprécie les forêts de feuillus ou de conifères.  On peut le trouver dans des pelouses, des jardins, mais toujours proche de végétaux ligneux. Pour rencontrer le Satyre puant l'été et l'automne seront les meilleures saisons.

Toxicité ou intérêt culinaire

Phallus impudicus se consomme jeune, sous sa forme d'oeuf. Il aurait une saveur douce, de noisette ou de radis.

Usages

La préparation de « l'oeuf » consiste à le débarrasser de sa partie gélatineuse et consommer le jeune stipe encore ferme et sans odeur.

Le saviez-vous ?

Les champignons de la famille des Phallacées pratiquent la dissémination de leurs espèces par coopération avec les insectes nécrophages ou les mammifères appréciant leur parfum...

Espèces et variétés de Phallus

  • Phallus hadriani : satyre des dunes, sur sols sablonneux, volve rosée
  • Phallus caespitosus : endémique des habitats sableux (dunes)
  • Phallus indusiatus : satyre voilé, Dame voilée, consommé en Asie
  • Phallus duplicatus : voile blanc dentelé sous le capuchon
  • A noter dans la famille des Phallacées le genre Mutinus  regroupant des Satyres tout aussi malodorants :
  • Mutinus caninus : satyre des chiens qui se roulent dessus transportant ses spores ...et son odeur
  • Mutinus elegans : satyre élégant, odeur nauséabonde, rouge écarlate

Mise en garde : Les informations, les photos et les indications présentes sur ce site sont publiées à titre informatif et ne doivent en aucun cas remplacer l'avis d'un professionnel mycologue pour l'identification des champignons. Seule une formation adéquate ou la confirmation par un mycologue averti peut vous permettre d'identifier de manière fiable un champignon. Dans le doute, abstenez-vous de consommer un champignon ! Le site ne saurait donc être tenu pour responsable en cas d'intoxication par les champignons présentés.

Lire aussi
Cerisier à grappes, Bois puant, Prunus padus Cerisier à grappes, Bois puant, Prunus padus

Le cerisier à grappes est un arbre d'ornement de taille modeste, florifère et coloré en automne. C'est un bel arbre de forme agréablement arrondie, facile de culture.

Clathre rouge, Cœur de sorcière, Lanterne du diable, Clathrus ruber Clathre rouge, Cœur de sorcière, Lanterne du diable, Clathrus ruber

Le Clathre rouge est un champignon insolite, surprenant, et de plus en plus fréquent dans nos régions. Sa structure rouge forme une cage sphérique, évoquant, avec un peu d'imagination, un[...]

Anthurus d'Archer, Clathre d'Archer, Les doigts du diable, Champignon pieuvre, Clathrus archeri Anthurus d'Archer, Clathre d'Archer, Les doigts du diable, Champignon pieuvre, Clathrus archeri

Un champignon remarquable à l'allure un peu diabolique, de grande taille, en forme de bonnet de lutin rouge ? C'est Clathrus archeri, appelé le Clathre d'Archer

L'Amorphophallus bulbifer 'Long Stem' L'Amorphophallus bulbifer 'Long Stem'

Pascal BARTKOWSKI de TROPIQUE PRODUCTION nous présente l'Amorphophallus bulbifer 'Long Stem'

Vos commentairesAjouter un commentaire