Molène blattaire, Herbes aux mites, Bouillon mitier

Molène blattaire, Herbes aux mites, Bouillon mitier, Verbascum blattaria forme blanche

Botanique

N. scientifique Verbascum blattaria
Origine Europe, Asie de l'ouest, Afrique du Nord
Floraison juin à septembre
Fleurs jaune, rarement blanche
Typebisannuelle
Végétationherbacées
Feuillage persistant
Hauteur60 à 100 cm

Planter et cultiver

Rusticité très rustique, jusqu'à -20 °C
Exposition soleil à mi-ombre
Solargileux à calcaire, moyennement riche
Acidité légèrement acide à très alcalin
Humidité frais à sec
Utilisationmassif, bord du potager
Plantationprintemps, automne
Multiplicationsemis
Molène blattaire, Herbes aux mites, Bouillon mitier, Verbascum blattaria forme blanche

Verbascum blattaria, la molène blattaire, est une plante herbacée bisannuelle appartenant à la famille des Scrofulariacées. Verbascum blattaria est une molène française, donc indigène, présente sur tout le territoire de rare à commune selon les départements. Elle croît sur les zones ouvertes, bord de champs, terrain inculte ou friches. Sa distribution s’étend jusqu’en Asie septentrionale et Afrique du Nord. Bien que peu utilisée dans les jardins d’agrément, la molène blattaire, assez proche de la molène de Phénicie, montre une floraison charmante. Comme nombre de plantes bisannuelles, une fois introduite dans le jardin, c’est une plante qui se débrouille toute seule.

Description de la molène blattaire

Verbascum battaria est une plante fine et menue pour le genre, mais à la silhouette caractéristique. Ses rosettes de feuilles basales sont étroites et très basses : les feuilles mesurent de 5 à 15 cm de long. Elles sont vert sombre, un peu texturées, plates et persistantes. Sa tige florale est très rigide, fine et élancée, avec quelques feuilles caulinaires vers le bas, puis se terminant en épis de fleurs interminables. Contrairement à beaucoup d’autres molènes, Verbascum blattaria produit des fleurs vraiment pédonculées, bien espacées les unes des autres. Assez larges, les coroles mesurent environ 4 cm, elles sont très joliment mises en valeur par la tige sombre recouverte de poils glandulaires.

Les fleurs, à 5 pétales souples, sont le plus souvent jaune tendre. Mais il existe une forme blanc crème, très belle : elles sont ponctuées d’un cœur d’étamine pourpre tandis que l’extérieur du pétale est poudré de pourpre. Malgré sa hauteur (jusqu’à 1 m) la molène blattaire, frêle, ne remplit pas l’espace et peut être utilisée en milieu de massif.

Pollinisées par les insectes, les fleurs se transforment en capsule ronde. Ces épis de fruits sont assez décoratifs également.

Comment cultiver Verbasum blattaria ?

La molène blattaire est une plante facile à réussir, elle demande une exposition ensoleillée ou mi-ombre. Elle est très tolérante pour le sol, restant petite en sol sec et pauvre ou devenant haute en terre fraiche et riche. Généralement, une fois introduite au jardin, si on laisse les graines venir à maturité, elle se débrouille toute seule pour se pérenniser par semis spontanés, sans devenir envahissante. Elle se ressème volontiers dès qu’on lui laisse un espace de terre nue.

La molène blattaire développe une longue racine en profondeur. Cela implique que les plantes matures transplantées seront tributaires de vos arrosages. À l’inverse, les plantes de semis direct seront solides et n’en auront pas besoin.

Verbascum blattaria est de cycle court, bisannuelle, voire parfois annuelle. Cette molène est capable de fleurir l’année de son semis si s’ils sont hâtés, ou qu’ils démarrent très tôt en saison.

Semer Verbascum blattaria

Semis direct : en mars-avril sur une terre griffée. 

Semis hâtés : les graines sont capables de germer en moins de 2 semaines à 20 °C. Les plantules sont repiquées très jeunes en pot individuel, puis en pleine terre quand les racines se voient au-dessous, en démoulant le pot.

Le saviez-vous ?

Ses qualités médicinales sont identiques à celles du bouillon blanc et elle favorise également la biodiversité de la petite faune du jardin.

Verbascum blattaria est réputée répulsive, faisant fuir les mites (et les blattes, d’où son nom latin) de la maison.

Espèces et variétés de Verbascum

Environ250 espèces dans ce genre

  • Verbascum nigrum, molène  noire
  • Verbacum phlomoides, verbascum faux-phlomis
  • Verbascum lychnitis, Molène lychnite
  • Verbascum olympicum, molène de Grèce
  • Verbascum thapsus,  lebouillon blanc
  • Verbascum chaixii,  aux très longs épis
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Bouillon blanc, Molène thapsus, Verbascum thapsus Bouillon blanc, Molène thapsus, Verbascum thapsus

Verbascum thapsus, le bouillon blanc ou molène thapsus, est une plante bisannuelle appartenant à la famille des Scrofulariacées. Le bouillon blanc est une plante indigène de très large...

Bouillon Blanc, Molène, Verbascum Thapsus Bouillon Blanc, Molène, Verbascum Thapsus

Le bouillon blanc ou la molène se rencontre dans la nature sur les bords des routes et dans les jardins oubliés. Elle forme une rosette aux feuilles simples feutrées de[...]

Molène de Phénicie, Molène violette, Verbascum phoeniceum Molène de Phénicie, Molène violette, Verbascum phoeniceum

Verbascum phoeniceum, la molène de Phénicie ou Verbascum violet est une plante vivace appartenant à la famille des Scrofulariacées. Il est distribué d'Europe jusqu'en Asie, présent sur les prairies...

Molène noire, Verbascum nigrum Molène noire, Verbascum nigrum

Verbascum nigrum, la molène noire est une plante herbacée bisannuelle à vivace appartenant à la famille des Scrofulariacées. La molène noire est originaire d'Europe et d'Asie, c'est donc une...

Vos commentairesAjouter un commentaire