A LA UNE »
Cake à la carotte

Pleurote du chêne, Pleurote voilé

Discret dans nos sous-bois, le Pleurote du chêne est un champignon qui s'installe de préférence sur les blessures de chênes.

Pleurote du chêne, Pleurote voilé, Pleurotus dryinus
Pleurote du chêne, Pleurote voilé, Pleurotus dryinus

Botanique

N. scientifique Pleurotus dryinus
Synonymes Agaricus dryinus, Dendrosarcus spongiosus, Pleurotus corticatus
Famille Pleurotacées
Chapeau convexe à plat, laineux, blanc-crème, 2 à 17 cm
Hyménium lames blanc-crème
Spores sporée blanchâtre
Anneau présent, fragile
Pied courbe, excentré, blanc, 2 à 6 cm de haut, 1 cm à 2,5 cm de diamètre
Chair blanche, épaisse, ferme
Volve absente
Odeur agréable, fruitée

Habitat et usages

Répartition France, Europe
Périodeété, automne
Habitatforestier, sur blessures de feuillus
Confusions possiblesPleurotus calyptratus, Pleurotus dryinus var.luteosaturatus,  Pleurocybella porrigens
Toxicitéaucune
Intérêt culinairecomestible
Usagesculinaires
Pleurote du chêne, Pleurote voilé, Pleurotus dryinus

Discret dans nos sous-bois, le Pleurote du chêne, Pleurotus dryinus, côtoie certainement les timides Dryades des forêts, leur même nom, « drya » signifiant « chêne ». Champignon Basidiomycète appartenant à la renommée famille des Pleurotacées, il s'installera de préférence sur les blessures de chênes.

Description du Pleurote voilé

Le Pleurote du chêne développe un sporophore, partie reproductive visible, de forme pleurotoïde. Le chapeau, convexe, s'aplanit avec l'âge, sa taille  atteint les 15 à 20 cm au plus. De teinte claire, il varie du blanc-crème au grisâtre. La cuticule est tomenteuse, comme couverte de laine et de méchules. La marge enroulée porte elle aussi de petites mèches, lambeaux du voile protecteur entourant le jeune champignon. Le pied, blanc, courbé et excentré, porte lui aussi des vestiges de voile, sous forme d'un anneau fragile. Les lames sous le chapeau sont de teinte claire, blanches à crèmes. Elles  descendent longuement sur le pied, on les dit décurrentes. L'ensemble du sporophore, chapeau, lames, pied, chair, jaunit au toucher, avec l'âge ou en séchant.

La chair épaisse, ferme et blanche a une saveur douce. Son odeur est  agréable, particulière, fruitée Le mycélium, partie végétative invisible, se répand en fins filaments blancs dans les bois de feuillus.

Détermination de Pleurotus dryinus

Le Pleurote du chêne, avec son anneau, son chapeau laineux et sa tendance à jaunir se repère facilement. Pleurotus calyptratus, le Pleurote du peuplier, porte lui aussi des vestiges de voile mais  son pied est inexistant et son odeur nettement farineuse. Si cette  variété ne montre aucune toxicité, il faudra se méfier de Pleurocybella porrigens, le Pleurote en oreille, impliquée dans des intoxications graves. Il se reconnaîtra à sa teinte blanc-crème et à sa chair plus fine et fragile que celle des Pleurotes comestibles.

Le milieu de vie

Le Pleurote voilé apprécie les sous-bois de feuillus où il se développe sur les blessures de feuillus, principalement de chênes. Grégaire, il pousse en petits groupes été et automne. Peu commun en France, on le trouve également en Afrique du Nord.

Intérêt culinaire

Comestible, le Pleurote du chêne ne présente pas d'intérêt gastronomique particulier.

Usages

On peut récolter le Pleurote du chêne pour compléter un panier un peu vide, mais peu commun et peu goûteux, mieux vaut le laisser à son rôle de décomposeur d'arbres fatigués.

Espèces et variétés de Pleurotus

La plupart des  Pleurotes se développent sur bois mort ou affaibli :

  • Pleurotus ostreatus : Pleurote en forme d'huître, bois morts ou vivants de feuillus
  • Pleurotus cornucopiae : Pleurote corne d'abondance, sur souches ou troncs de feuillus
  • Pleurotus citrinopileatus :  Pleurote jaune, sur troncs, branches, d'arbres morts ou blessés
  • Pleurotus salmoneostramineus : Pleurote rose, sur troncs, branches, d'arbres morts ou blessés
  • Pleurotus dryinus var.luteosaturatus : Pleurote du chêne jaune, Maroc
  • D'autres sur racines de plantes vivaces :
  • Pleurotus eryngii : Pleurote du Panicaut
  • Pleurotus eryngii var. ferulae : sur ombellifères (Férules)
  • Pleurotus nebrodensis : sur ombellifères, Sud de l'Europe
  • Pleurotus opuntiae : en parasite sur opuntia, agave, yucca
Fiches des champignons du même genre

Mise en garde : Les informations, les photos et les indications présentes sur ce site sont publiées à titre informatif et ne doivent en aucun cas remplacer l'avis d'un professionnel mycologue pour l'identification des champignons. Seule une formation adéquate ou la confirmation par un mycologue averti peut vous permettre d'identifier de manière fiable un champignon. Dans le doute, abstenez-vous de consommer un champignon ! Le site ne saurait donc être tenu pour responsable en cas d'intoxication par les champignons présentés.

Lire aussi
Pleurote d'été, Pleurote pulmonaire, Pleurotus pulmonarius Pleurote d'été, Pleurote pulmonaire, Pleurotus pulmonarius

Peu commun en France, le Pleurote pulmonaire se rencontre l'été et en début d'automne, précédant ainsi son proche cousin le Pleurote en forme d'huître.

Pleurote de l'olivier, Omphalotus olearius Pleurote de l'olivier, Omphalotus olearius

Le Pleurote de l'olivier migre progressivement vers le Nord. C'est un sosie dangereux de la Girolle, il provoque nausées, troubles digestifs parfois violents. Le chercheur de Girolle doit rester...

Chêne sessile, Chêne rouvre, Chêne à trochets, Quercus petraea Chêne sessile, Chêne rouvre, Chêne à trochets, Quercus petraea

Arbre emblématique de nos forêts françaises, Quercus petraea, le chêne sessile, est un arbre de la famille des Fagacées, au feuillage caduc et pouvant atteindre 40 m de hauteur. Le[...]

Chêne vert, Yeuse, Chêne faux houx, Quercus ilex Chêne vert, Yeuse, Chêne faux houx, Quercus ilex

Le chêne vert, yeuse ou faux houx, Quercus ilex, est un arbre appartenant à la famille des Fagacées, tout comme les hêtres et les châtaigniers. Le chêne vert est l'espèce[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire