A LA UNE »
Poulet basquaise

Pleurote d'été, Pleurote pulmonaire

Peu commun en France, le Pleurote pulmonaire se rencontre l'été et en début d'automne, précédant ainsi son proche cousin le Pleurote en forme d'huître.

Pleurote d'été, Pleurote pulmonaire, Pleurotus pulmonarius
Pleurote d'été, Pleurote pulmonaire, Pleurotus pulmonarius

Botanique

N. scientifique Pleurotus pulmonarius
Synonymes Agaricus pulmonarius, Dendrosarcus pulmonarius, Pleurotus ostreatus f. pulmonarius
Famille Pleurotacées
Chapeau convexe à plat, blanc-crème, 2 à 15 cm
Hyménium lames blanchâtres
Spores sporée blanchâtre
Anneau absent
Pied court, excentré, blanc, 1 à 3 cm de haut, 1 cm de diamètre
Chair blanche, ferme
Volve absente
Odeur agréable, dite de champignon

Habitat et usages

Répartition France, Europe, cosmopolite
Périodeété, début d'automne
Habitatforestier, sur souches, troncs, branches de feuillus morts
Confusions possiblesPleurotus cornucopiae, Pleurocybella porrigens, Pleurotus ostreatus, Pleurotus dryinus
Toxicitéaucune
Intérêt culinairebon comestible
Usagesculinaires, médicinaux, espèce cultivée
Pleurote d'été, Pleurote pulmonaire, Pleurotus pulmonarius

Peu commun en France, le Pleurote pulmonaire, Pleurotus pulmonarius, se rencontre l'été et en début d'automne, précédant ainsi son proche cousin le Pleurote en forme d'huître, Pleurotus ostreatus. Se cultivant facilement, ces deux Basidiomycètes  de la famille des Pleurotacées se dégusteront ainsi tout au long de l'année, achetés ou cultivés dans le jardin.

Description du Pleurote d'été

Installé en touffes denses sur des feuillus morts, le Pleurote pulmonaire développe des sporophores, parties reproductives visibles, de forme pleurotoîde. Le chapeau, convexe, s'aplanit avec l'âge pour finir déprimé en son centre, sa taille  atteint les 15 cm. De teinte claire, blanche à crème, il montre une marge fine, ondulée, enroulée sur des lames claires, blanchâtres, descendant longuement sur le pied, on les dit décurrentes. Blanc, tomenteux à sa base, le pied est court, en position latérale. Le nom « Pleurote » signifiant judicieusement  en Grec  « à côté du chapeau, de l'oreille ». 

La chair ferme et blanche a une saveur douce.  Son odeur est  agréable, dite de champignon, sa saveur est douce.

Détermination de Pleurotus pulmonarius

Proche du Pleurote en forme d'huître, Pleurotus pulmonarius, il s'en différencie par son pied plus long, sa teinte claire et sa croissance estivale. Pleurotus cornucopiae, le Pleurote Corne d'abondance, se creuse lui en entonnoir et ses lames descendent fortement sur un pied bien marqué. Pleurotus dryinus porte un anneau, son chapeau est feutré. Si ces dernières variétés ne sont pas toxiques, il faudra se méfier de Pleurocybella porrigens, le Pleurote en oreille, impliquée dans des intoxications graves. Le Pleurote en oreille, de teinte blanc-crème, garde une chair plus  fine et fragile que celle des Pleurotes comestibles.

Le milieu de vie

Le Pleurote pulmonaire apprécie les sous-bois de feuillus où il se développe sur  troncs, souches, branches, morts. Saprophyte, il se nourrit de matières organiques en décomposition.

Les températures douces de l'été permettront à ses sporophores, parties reproductives aériennes consommables, de se former en groupes denses. Peu commun en France, il est répertorié dans le monde entier.

Intérêt culinaire du pleurote pulmonaire

Bon comestible, le Pleurote pulmonaire est apprécié pour sa chair ferme, son goût ressemble à celui du Pleurote en forme d'huître, un peu plus prononcé.

Usages

Sauté à la poêle, grillé, le Pleurote pulmonaire est excellent. Il se prête à de nombreuses recettes, en  omelette, en sauce... Sa richesse en protéines, vitamines B, C et D, sa haute teneur en fer, en font un précieux complément alimentaire.

Ses applications médicinales sont en cours de recherches et se montrent prometteuses dans de nombreux domaines.

Le saviez-vous ?

Comme de nombreux Pleurotes,  le pulmonaire se cultive couramment. En extérieur des billots ensemencés produiront l'été. La paille, sciure, déchets organiques divers, peuvent être également utilisés. Appréciant la chaleur, le Pleurote pulmonaire se cultive en intérieur tout au long de l'année. Les kits prêts à l'emploi permettent de démarrer une culture facilement. Préparer soi-même un substrat « propre », mélange de copeaux, sciure, ou  marc de café se pratique mais demande un peu plus de technique.

Espèces et variétés de Pleurotus

La plupart des  Pleurotes se développent sur bois mort ou affaibli :

  • Pleurotus ostreatus : Pleurote en forme d'huître, bois morts ou vivants de feuillus
  • Pleurotus cornucopiae : Pleurote corne d'abondance, sur souches ou troncs de feuillus
  • Pleurotus dryinus : Pleurote du chêne
  • Pleurotus citrinopileatus :  Pleurote jaune, sur troncs, branches, d'arbres morts ou blessés
  • Pleurotus salmoneostramineus : Pleurote rose, sur troncs, branches, d'arbres morts ou blessés

D'autres sur racines de plantes vivaces :

  • Pleurotus eryngii : Pleurote du Panicaut, France, sur Panicauts
  • Pleurotus eryngii var.ferulae : sur ombellifères (Férules)
  • Pleurotus nebrodensis : sur ombellifères, Sud de l'Europe
  • Pleurotus opuntiae : en parasite sur opuntia, agave, yucca

Mise en garde : Les informations, les photos et les indications présentes sur ce site sont publiées à titre informatif et ne doivent en aucun cas remplacer l'avis d'un professionnel mycologue pour l'identification des champignons. Seule une formation adéquate ou la confirmation par un mycologue averti peut vous permettre d'identifier de manière fiable un champignon. Dans le doute, abstenez-vous de consommer un champignon ! Le site ne saurait donc être tenu pour responsable en cas d'intoxication par les champignons présentés.

Lire aussi
Pleurote de l'olivier, Omphalotus olearius Pleurote de l'olivier, Omphalotus olearius

Le Pleurote de l'olivier migre progressivement vers le Nord. C'est un sosie dangereux de la Girolle, il provoque nausées, troubles digestifs parfois violents. Le chercheur de Girolle doit rester...

Pulmonaire à longues feuilles, Pulmonaire à feuilles étroites, Pulmonaria longifolia Pulmonaire à longues feuilles, Pulmonaire à feuilles étroites, Pulmonaria longifolia

Pulmonaria longifolia, synonyme de Pulmonaria angustifolia est appelée couramment pulmonaire à longues feuilles ou pulmonaire à feuilles étroites. C'est une plante vivace européenne, qui croît à la...

Pulmonaire saupoudrée, Pulmonaria saccharata Pulmonaire saupoudrée, Pulmonaria saccharata

Pulmonaria saccharata, la pulmonaire saupoudrée est une plante vivace de la famille de Boraginacées. Elle est originaire des zones boisées semi-ouvertes d'Europe et d'Asie. Elle est donc...

La culture des pleurotes La culture des pleurotes

Bons comestibles, les Pleurotes se placent à la troisième place des ventes mondiales, juste après le champignon de Paris et le Shiitaké. Connues et cultivées dans le monde entier, elles[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire