Orchidée de Formose, Pléione

Orchidée de Formose, Pléione, Pleione formosana

Botanique

N. scientifique Pleione formosana
Synonymes Pleione bulbocodioides, Pleione pricei
Origine Tibet, Chine, Taïwan (île de Formose), Nord de l'Inde, Japon
Floraison avril
Fleurs rose claire
Typeorchidée tempérée
Végétationbulbe
Feuillage caduc
Hauteur5 à 15 cm

Planter et cultiver

Rusticité éviter l'exposition au gel, climat doux, jusqu'à 1 °C
Exposition lumineuse
Solmélange à base de sable grossier, de sphaigne et de terreau de feuilles ou substrat pour orchidées, bien drainé
Acidité plutôt acide
Humidité frais à humide pendant la période de végétation, sec en dehors
Utilisationserre froide, extérieur en région tempérée, culture en pot large et plat
Plantationrempotage annuel au printemps avant la floraison, plantation en avril à l'extérieur
Multiplicationdivision des pseudobulbes en mars
Taillepas de taille
Sensibilité les limaces, les cochenilles, les araignées rouges
Orchidée de Formose, Pléione, Pleione formosana

Pleione formosana est une orchidée, une plante vivace faisant donc partie de la famille des Orchidacées. Elle est originaire des forêts de moyennes à hautes montagnes de l’île de Taïwan. Espèce parfois terrestre, mais le plus souvent lithophyte ou épiphyte, la pléione de Formose croît dans la litière forestière, sur un rocher moussu ou éventuellement dans le creux d’un tronc. Parmi les 10 à 20 espèces existantes dans le genre, Pleione formosana est certainement l’espèce la plus facile à cultiver. Elle est d’ailleurs couramment vendue, parfois présente dans le rayon bulbe de printemps des jardineries.

Description de la Pleione de Formose

Pleione formosana est une petite orchidée qui produit de grosses fleurs. Ses pseudobulbes, semi-enterrés sont ovoïdes à coniques, brun violacé, larges de 1 à 4 cm. De la base de ce pseudo-bulbe, se développe chaque année 1 ou 2 nouvelles croissances, chacune comportant une unique feuille large de 5 cm et longue jusqu’à 30 cm, plissée et aux nervures parallèles. La feuille se déroule à partir d’une courte tige, qui porte également un, ou plus rarement 2 boutons de fleurs. Fleurs et feuilles dépassent rarement les 15 cm en hauteur, pour autant la fleur de l’orchidée de Formose est large de 8 à 10 cm. Elle présente 3 sépales pétaloïdes et 2 pétales longs, roses, de 5 à 7 cm, qui encadrent un imposant labelle blanc, recourbée en tube protecteur de la colonne sexuelle. L’intérieur du labelle est marqué de stries brunes à orangées.

La floraison est précoce entre mars et avril et a lieu avant le plein développement des feuilles. Fécondées, les fleurs produisent des gousses brunes et allongées renfermant des milliers de graines poussiéreuses.

Comment cultiver la Pleione de Formose ?

Pleione formosana est cultivée dans un substrat pour orchidée à base de petits copeaux d’écorce de pin, mélangés avec un peu de litière forestière légère et une matière qui aère ce sol : pouzzolane, perlite ou mousse synthétique.

Le cycle de croissance de Pleione formosa est bien caractéristique, et il est indispensable de le connaître pour réussir sa culture :

La croissance des pseudobulbes (racines et tiges feuillées) commence en mars. Dès que les racines et les tiges commencent à se développer, le sol des pleiones ne doit plus être perturbé. Ce démarrage coïncide avec le début des arrosages : les pleiones de Formose sont alors sorties de leur zone d’hivernage et placées en serre froide ou dans une pièce un peu fraîche et lumineuse (où la température ne s’élève pas au-delà de 25 °C), arrosées régulièrement à l’eau de pluie, de manière à ce que leur substrat reste toujours humidifié. Si la potée est arrosée toutes les semaines, alors une fois sur deux, l’eau sera enrichie d’un engrais liquide pour orchidée sous-dosé. Lorsqu’il ne risque plus de geler, la potée d’orchidées peut être placée dehors en ombre lumineuse, sans oublier d’arroser jusqu’à ce que les feuilles fanent. Pendant cette saison, de nouveaux pseudo bulbes s’épaississent tandis que les anciens s’atrophient, tout en produisant quelques minuscules bulbilles feuillées à leur apex.

Durant l’automne et l’hiver (saison où le pseudobulbe est nu), la Pleione doit être maintenue hors gel (entre 1 et 7 °C pendant sa saison de repos et presque au sec sans excès), idéalement dans un sachet clos avec un peu de substrat, dans le bac du réfrigérateur ou dans un garage hors gel, même à l’obscurité.

Comment multiplier Pleione formosana ?

Les pseudobulbes fils peuvent être détachés les uns des autres pendant la saison de repos.

Les bulbilles rempotées sont capables de fleurir au bout de 3 à 4 ans de culture.

Espèces et variétés de Pleione

Environ 20 espèces dans ce genre

  • Pleione limprichii, aux fleurs saumonées
  • Pleione praecox, aux fleurs roses
  • Pleione maculata, à la floraison automnale
  • Pleione forrestii, aux fleurs jaunes
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Pleione forrestii Pleione forrestii

Pleione forrestii est une espèce appartenant à la famille des orchidacées. Les pleiones sont des orchidées miniatures aux grosses fleurs, originaire d'Asie. Pleione forrestii est originaire du...

Lis crapaud de Formose, Tricyrtis formosana Lis crapaud de Formose, Tricyrtis formosana

De petites fleurs ressemblant à celles des orchidées, une bonne rusticité et un fort pouvoir d'étalement, le tricyrtis encore trop méconnu, est pourtant une plante fort intéressante à installer...

Palmier de Formose, Palmier de Taiwan, Palmier à sucre nain, Arenga engleri Palmier de Formose, Palmier de Taiwan, Palmier à sucre nain, Arenga engleri

Arenga engleri, le palmier de Formose est un palmier de petite taille, appelé parfois palmier à sucre nain, en référence à Arenga pinnata, producteur de sucre roux. Il appartient à[...]

Orchidée jacinthe, Bletilla striata Orchidée jacinthe, Bletilla striata

L'orchidée jacinthe, ou Bletilla striata, est une véritable orchidée terrestre de jardin. Originaire d'Asie, elle émet ses jeunes pousses à partir du mois d'avril. Un bouquet de longues feuilles...

Vos commentairesAjouter un commentaire