Polypore écailleux

Polypore écailleux, Polyporus squamosus
Polypore écailleux, Polyporus squamosus

Repérable de loin dans nos forêts de feuillus, de part sa taille impressionnante et sa couleur claire, le polypore écailleux s'observe sur les arbres morts ou affaiblis, les souches âgées.

Botanique

Nom latin  : Polyporus squamosus
Synonymes  : Cerioporus squamosus, Boletus squamosus
Famille  : Polyporacées
Chapeau : en éventail, crème, couvert d'écailles brunes, 15 à 70 cm
Hyménium  : pores, blanchâtre à crème ochracé
Spores  : sporée blanche
Anneau  : absent
Pied : court, crème, à base devenant noirâtre
Chair : blanchâtre, vite coriace
Volve  : absente
Odeur : farineuse, de concombre

Habitat et usages

Répartition  : France, Europe, hémisphère Nord
Periode : avril à octobre
Habitat : sur feuillus morts ou vivants
Confusions possibles : Polyporus tuberaster
Toxicité : aucune
Intérêt culinaire : sans particularité ou indigeste
Usages : culinaire médiocre

Généralités

Le Polypore écailleux, champignon de la famille des Polyporacées, développe un sporophore, partie reproductive visible, à la taille impressionnante, jusqu'à 80 cm ! Repérable de loin dans nos forêts de feuillus, de part sa taille et sa couleur claire, Polyporus squamosus s'observe sur les arbres morts ou affaiblis, les souches âgées. Ce basidiomycète à pores, aux consoles en éventail portées par un pied trapu, émerge saisonnièrement, caractéristique rare chez les Polypores généralement pérennes.

Description du Polypore écailleux

Le chapeau du Polypore écailleux présente une forme d'éventail au large développement, de 15 à 70 cm de diamètre, parfois même 80 cm. Plutôt épais, il reste souple, flexible au toucher. Sa face supérieure crème à jaune-brunâtre est couverte de rangées concentriques d'écailles brunes. La marge de Polyporus squamosus est concolore au chapeau, enroulée chez les jeunes sujets, elle ondule et s'incurve avec l'âge. La face inférieure du chapeau est tapissée de tubes courts blanchâtres à jaunâtres, décurrents ils descendent sur le pied. Les pores concolores aux tubes sont assez gros et anguleux. Le pied du Polypore écailleux est latéral et souvent trapu, mesurant entre 3 et 10 cm de haut. Il présente une couleur plus claire que la face supérieure du chapeau, entre le crème et le jaunâtre. Cependant en vieillissant la base du pied de Polyporus squamosus se teinte de noir. La chair du Polypore écailleux est blanchâtre, tendre chez les jeunes sujets, elle devient vite coriace et élastique. Sa saveur est douce et sa chair répand une forte odeur de farine et de concombre. Le mycélium, partie invisible des champignons, se répand dans le bois en fins filaments.

Détermination de Polyporus squamosus 

Le Polypore écailleux est facile à reconnaître avec sa forme caractéristique, son chapeau recouvert d'écailles concentriques et sa base noirâtre. Il est cependant possible de le confondre avec Polyporus tuberaster, le Polypore de Forquignon qui présente aussi un chapeau couvert d'écailles. Polyporus tuberaster ressemble à un petit Polypore écailleux mais ne s'attaque pas aux arbres vivants affaiblis et son odeur est plutôt neutre.

Milieu de vie

Le Polypore écailleux est un parasite de blessure mais aussi un saprophyte, il pousse sur feuillus morts ou sur des feuillus vivants affaiblis ou blessés. On ne l'observe que très rarement sur résineux. Il pousse souvent isolé mais on peut le retrouver en groupe de plusieurs individus plus ou moins serrés. Polyporus squamosus est un champignon assez commun mais on note une diminution de sa présence dans certaines régions. Sa période de développement couvre le printemps et l'été, d'avril à octobre. Son mycélium se nourrit de débris organiques et provoque une pourriture blanche sur son hôte.

Toxicité ou intérêt culinaire

Le Polypore écailleux est comestible quand il est encore jeune et tendre, après une longue cuisson, cependant sa saveur est très moyenne. De plus il devient rapidement coriace et peut alors entraîner des troubles digestifs.

Usages du polypore écailleux

Culinaire mais considéré comme médiocre.

Espèces et variétés de Polyporus

Les Polypores regroupent de nombreuses espèces, ils peuvent toutefois présenter des formes bien différentes, certains ayant un pied bien marqué alors que d'autres en sont dépourvus :

  • Polyporus brumalis : Polypore d'hiver, chapeau brun, pied cylindrique et généralement central
  • Polyporus badius : Polypore bai, chapeau creusé au centre, brun-rouge à brun-ochracé, pied de 1 à 5 cm de haut, gris-noirâtre
  • Inonotus hispidus : Polypore hérissé, chapeau en console, roux-jaunâtre, pas de pied
  • Buglossoporus pulvinus : chapeau blanc puis jaunâtre à brunâtre, pas de pie
Fiches des champignons du même genre

Mise en garde : Les informations, les photos et les indications présentes sur ce site sont publiées à titre informatif et ne doivent en aucun cas remplacer l'avis d'un professionnel mycologue pour l'identification des champignons. Seule une formation adéquate ou la confirmation par un mycologue averti peut vous permettre d'identifier de manière fiable un champignon. Dans le doute, abstenez-vous de consommer un champignon ! Le site ne saurait donc être tenu pour responsable en cas d'intoxication par les champignons présentés.

Lire aussi
Polypore d'hiver, Polyporus brumalis Polypore d'hiver, Polyporus brumalis

convexe puis légèrement déprimé, brun-ocre à brun foncéLe nom du Polypore d'hiver nous donne une petite indication sur la période où nous pouvons le rencontrer. Au cours d’une courte...

Polypore des vergers, Phellin du prunier, Phellin des arbres fruitiers, Phellin tuberculeux, Phellinus tuberculosus Polypore des vergers, Phellin du prunier, Phellin des arbres fruitiers, Phellin tuberculeux, Phellinus tuberculosus

en sabot ou léger renflement , plaqué entièrement au supportLe prunier du jardin a offert un printemps fleuri, son feuillage est dense. Mais un coup de vent, léger, et une branche se casse. Puis...

Polypore en ombelle, Poule-des-bois, Liévrot, Polypore fidèle, Dendropolyporus umbellatus Polypore en ombelle, Poule-des-bois, Liévrot, Polypore fidèle, Dendropolyporus umbellatus

en forme de chou-fleur, ramifié en nombreux petits chapeauxParmi les Polypores comestibles de France il en est un remarquable : Le Polypore en ombelle, Dendropolyporus umbellatus, expose sur un...

Polypore soufré, Laetiporus sulphureus Polypore soufré, Laetiporus sulphureus

en consoles imbriquées, de 10 à 30 cm chacuneUn champignon jaune soufre, aux larges consoles tendres imbriquées en étages multiples se détachant sur du bois sombre : Laetiporus sulphureus est un...

Vos commentairesAjouter un commentaire