A LA UNE »
Histoires de Frêne

Un arrosage automatique goutte à goutte par gravité

Vous ne disposez pas d'électricité et d'eau à proximité de la zone à arroser ou vous ne souhaitez pas en utiliser parce qu'il s'agit de votre résidence secondaire et que les robinets sont fermés et les fusibles disjonctés en votre absence, l'arrosage automatique goutte-à-goutte par gravité peut être une solution pour un système autonome mais qui a quelques contraintes de mise en oeuvre.

Programmateur pour cuve d'eau 0 bar 2 voies pour l'arrosage automatique de 2 zones
Programmateur pour cuve d'eau 0 bar 2 voies pour l'arrosage automatique de 2 zones

Disposer d'un réservoir d'eau

L'arrosage automatique par gravité nécessite de disposer d'un réservoir d'eau de pluie ou d'une cuve remplie régulièrement d'eau lors de votre présence intermittente. De son volume dépendra votre autonomie. Une cuve d'un mètre cube est un bon point de départ et vous assurera plusieurs semaines d'arrosage selon votre surface à courvrir. En reliant plusieurs cuves vous augmenterez cette autonomie. 

L'avantage de la cuve d'eau dans le cas d'une résidence secondaire est de partir l'esprit tranquille avec les vannes du compteur d'eau fermées. Qui n'a pas connu une fuite sur son système d'arrosage ?

Gravité et pression

Dans ce type d'arrosage, l'idée est de profiter de la gravité pour alimenter notre réseau de goutte-à-goutte. Sous son effet, l'eau va s'écouler dans votre réseau qui doit se trouver sous le niveau d'eau de la cuve. De fait une cuve enterrée sur un terrain plat ne conviendra pas sans une pompe de relevage et donc avec de l'électricité à proximité.

Mais pour que le goutte-à-goutte fonctionne au mieux, de la pression est nécessaire pour alimenter et répartir l'eau dans tout le réseau. Celle-ci étant lié à la hauteur de la cuve et plus précisement à la hauteur du niveau d'eau, placer le réservoir d'eau le plus haut possible sera un atout. Si votre terrain est plan, il faudrait envisager de surélever la réserve par un talus, une petite construction, quelques parpaings ou palettes, si votre terrain est pentu, placez celle-ci dans la partie haute du jardin tout simplement.

La pression est de 1 bar tous les 10 mètres verticalement (ndlr: information bien connue des plongeurs), un mètre de dénivelé entre la cuve et la zone arrosée vous fait donc gagner 0.1 bar de pression. Cela reste qu'un ordre de grandeur mais qui a son importance lorsque l'on aborde le sujet des électrovannes.

Pour faciliter l'écoulement, apportez l'eau au plus proche de la zone à arroser avec des tuyaux de gros diamètre en démarrant avec du 25 mm par exemple et créez ensuite un réseau secondaire avec du 16 mm et finissez avec de petits tuyaux si besoin à côté des plantes visées. Les goutteurs peuvent être installé directement sur le réseau secondaire ou bien sûr sur le tertiaire.

Pas un mais des réseaux

Trop de gouteurs sur votre réseau ne vous permettra pas de conserver une bonne pression dans tout le circuit. Certaines dérivations risquant de ne pas être alimentées. Il est donc important de définir plusieurs réseaux fonctionnant à des horaires différents à partir de la même cuve pour maximiser la pression et donc le débit.

Créez des réseaux distincts par zones, selon qu'il s'agit d'un potager, d'une rocaille sèche, d'un massif de fleurs, d'une haie, etc. Les temps et les fréquences d'arrosage ne seront de toute façon pas les mêmes. 

Des électrovannes adaptées

Les électrovannes sont des robinets dont l'ouverture et la fermeture est commandée électriquement par un programmateur à proximité ou distant. 

La plupart des électrovannes disponibles sur le marché de l'arrosage automatique ne fonctionnent qu'à partir d'une certaine pression d'eau, en général entre 0.5 et le plus souvent 1 bar. Soyez vigilant car l'information n'est pas toujours disponible sur les fiches techniques ou les emballages des produits du marché. Peu de chance que vous ayez une telle pression ou alors votre terrain est très pentu, du coup il vous faut trouver des électrovannes 0 bar, qui s'ouvrent sans ou avec très peu de pression. C'est le cas de certains programmateurs automatiques type "nez de robinet" pour arrosage automatique depuis les récupérateurs d'eau de pluie. De plus certains proposent 2 voies, soit la possibilité de programmer l'arrosage de deux circuits différents. La plupart d'entre eux fonctionnent avec des piles, ce qui tombe bien, on n'a pas d'électricité !

Programmation de l'arrosage automatique

Pour un massif de fleurs ou un potager, un arrosage d'environ une heure tous les 48 heures en été est une base de départ pour permettre un arrosage en profondeur et non juste mouillé la terre de surface. Adaptez ensuite en fonction des besoins de vos plantes.

Privilégez une mise en route la nuit quand le sol commence à refroidir à partir de minuit. Distinguez et adaptez la programmation suivant les saisons, ainsi diminuez la fréquence en dehors de la période estivale en passant de 48h à 72h par exemple.

Un goutte-à-goutte

Avec une pression faible et variable suivant le niveau dans la cuve, et en fonction de l'altitude des différents circuits si votre jardin n'est pas plan, un réglage de chaque goutteur est nécessaire. Adaptez aussi le débit des goutteurs aux besoins de vos plantes. Vérifiez dans le temps le bon fonctionnement de chacun d'entre eux, des particules pouvant venir les obstruer ou même le calcaire les boucher. Veillez à ce que la cuve reste propre sans dépot.

Derniers conseils...

Placez des robinets pour purger l'air au bout de chacun de vos circuits.

Testez votre installation pendant quelques semaines et mesurez la consommation dans la cuve. Cela vous permettra d'estimer le temps d'arrosage disponible en votre absence ou alors d'adapter la durée d'arrosage possible.

Lire aussi
Faire un goutte à goutte Faire un goutte à goutte

Bouteille d'eau plastique fond découpé suspendue, mettre le bouchon sur une bande de gaze a pansement, régler le goutte à goutte en vissant plus ou moins le bouchon. 1 litre[...]

Installation d'un arrosage automatique pour le potager Installation d'un arrosage automatique pour le potager

Mr Collinet habitant à Marseille : Je souhaite mettre en place dans mon jardin un arrosage automatique (goutte à goutte) pour le potager. Comment faut-il faire ?

Enterrer une installation de goutte à goutte Enterrer une installation de goutte à goutte

Eme Turo (Paris) : Je voudrais poser au bas des murs d'une courette intérieure (sur une longueur linéaire d'environ 15 m), des jardinières fleuries. Il y a un robinet dans[...]

Cloche des fées, Goutte d'or, Disporum trachycarpum Cloche des fées, Goutte d'or, Disporum trachycarpum

Disporum trachycarpum, appelé cloches des fées ou goutte d'or, est une plante vivace appartenant à la famille des Liliacées ou Colchicacées. Dipsorum trachycarpum est originaire d'Amérique du Nord...

Vos commentairesAjouter un commentaire