Azalée à feuilles persistantes, Azalée Kurume

Azalée à feuilles persistantes, Azalée Kurume, Azalea x kurume

Botanique

Nom latin  : Azalea x kurume
Synonymes  : Rhododendron x kurume
Famille  : Ericacées
Origine  : Japon
Période de floraison : mai
Couleur des fleurs  : rouge, rose, saumon
Type de plante : arbuste de terre de bruyère
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 1 à 2 m
Toxicité : plante toxique qui renferme dans ses feuilles un glucoside

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique -12°C
Exposition  : ensoleillée à mi-ombre
Type de sol : léger, riche et drainant
Acidité du sol  : acide à légèrement acide
Humidité du sol  : normal à frais
Utilisation : massif, potée, bonsaï
Plantation, rempotage : printemps, automne
Méthode de multiplication : boutures, marcottages, semis
Taille : remise en forme des adultes, taille des jeunes sujets pour une bonne ramification
Maladies et ravageurs : chlorose

L’azalée kurume, Azalea x kurume, ou Rhododendron x kurume, représente un groupe d’azalées parmi les azalées aux feuilles persistantes. Cet ensemble de plante est issu des sélections japonaises de Mr Sakamoto en provenance de Kurume, petite ville de Kyushu, l’ile la plus au sud du japon. L’azalée Kurume descend de croisements entre 3 espèces : Rhododendron kuisianum, Rhododendron Kaempferi, et Rhododendron sataense. Malheureusement des 700 variétés répertoriées il y a 200 ans, seules 300 existent encore aujourd’hui.

L’azalée kurume est un bijou à installer dans son jardin : non seulement elle montre un port plus compact que les autres rhododendrons, mais son feuillage persistant disparait sous les fleurs au mois de mai. Les azalées Kurume donnent un spectacle grandiose lorsqu’elles sont plantées en groupe.

Description de l’azalée Kurume

L’azalée Kurume est un arbuste très ramifié, au port souvent étalé : il devient généralement plus large que haut, atteignant 1 m de hauteur, plus rarement 2 m. Les branches portent de petites feuilles coriaces longues de quelques centimètres qui sont persistantes à semi-persistantes. Au mois de mai, au plus fort de la floraison, Azalea Kurume se couvre de fleurs, de teinte chaude : rouge, fuchsia, rose tendre… Souvent ces fleurs sont « Hose in Hose », c’est-à-dire que les sépales ont pris la même texture que les pétales, et deux fleurs ont l’air imbriquées l’une dans l’autre. En bouton, ces fleurs ressemblent à de petites roses.

Les racines de l’azalée de Kurume sont peu développées : elles ne font ni racine pivotante qui s’enfonce dans le sol, ni poils absorbants. Elles se limitent en un chignon fin de faible volume.

Culture de L’azalée Kurume

Azalea Kurume se cultive dans un sol léger et meuble, relativement riche, à tendance acide. C’est ce qu’on appelle une plante de terre de bruyère, c’est-à-dire que si le sol du jardin est calcaire, trop argileux (il retient l’eau), ou pas assez humifère, une partie doit être décaissée sur 60 cm de profondeur minimum et remplacée par un sol type terre de bruyère, c’est-à-dire un mélange de tourbe et de terreau, et de sable non calcaire. Dans un sol neutre déjà léger et humifère, un apport de sable et de tourbe mélangée avec la terre de jardin est suffisant.

Les racines peu développées de la bruyère supportent mal la sécheresse, mais en même temps, elles sont sujettes à la pourriture en sol trop humide et peu aéré. Donc les azalées Kurume sont installées en sol drainant et léger, et pour que de la fraicheur reste dans le sol, celui-ci est couvert d’un paillage de matière organique, tel que de l’écorce de pin, qui est acidifiante, ou du terreau de feuille, plus nourrissant mais à renouveler tous les ans.

L’azalée Kurume s’installe en automne ou au printemps. Les arrosages sont réguliers la première année de plantation, ils se font toujours à l’eau douce (eau de pluie).

Du fait de ses racines peu volumineuses, l’azalée Kurume se cultive facilement en pot, avec des arrosages réguliers. Elles font de magnifiques bonsaïs.

L’azalée de Kurume supporte un ensoleillement important. Il lui faut une exposition ensoleillée à mi- ombre : ensoleillée dans les régions plus fraiches et ombrée aux heures les plus brulantes en régions chaudes.

Les azalées Kurume gagnent à être taillées quand elles sont jeunes pour favoriser une ramification vigoureuse. Puis après pour modeler leur silhouette ou limiter leur hauteur.

Multiplier l’azalée Kurume

Pour conserver les caractéristiques de votre variété d’azalée Kurume, celle-ci est bouturée à partir de rameaux semi-lignifiés : Bouturage en été, à l’étouffé, dans un sol léger et acide.

Espèces et variétés de Azalea

Autres azalée à feuilles persistantes : les azalées Satsuki, les hybrides de kaempferi, les azalées Amonea
Azalea x kurume ‘Kirin’ ou ‘Coral Bells’, rose pastel doux
Azalea x Kurume ‘Mother’s Day’, rouge cerise intense
Azalea x kurume ‘Waka Kayede’ ou ‘Red Robin’, fleurs rouge-orangé simple

Nos fiches
Lire aussi
Pourquoi les feuilles tombent en automne ? Pourquoi les feuilles tombent en automne ?

La question peut faire sourire, mais qui ne se l'ai jamais posé ? Et elle en amène une autre : pourquoi certains arbres comme les conifères ne perdent pas leurs feuilles ? Tour d'horizon...

Ramasser et broyer les feuilles mortes en un tour de main Ramasser et broyer les feuilles mortes en un tour de main

Voici un truc extrêmement simple qui mérite d'être un peu développé. A l'automne venu, les feuilles mortes ont vite envahit les pelouses et les terrasses. Vous utilisez surement un râteau pour les...

Les plantes à feuilles flottantes Les plantes à feuilles flottantes

Qui ne connait pas le nénuphar, digne représentante de ces plantes de bassin aux feuilles flottantes. Les plantes dites "à feuilles flottantes" possèdent des feuilles posées à la surface de l'eau...

Précieuses feuilles mortes Précieuses feuilles mortes

Chaque année voit renaître l'élégant ballet des feuilles mortes dansant dans le vent, l'automne arrivant. Nul besoin de stresser à l'idée de les ramasser et de les brûler : vous allez pouvoir les...

Vos commentairesAjouter un commentaire