L'art topiaire

L'art topiaire
L'art topiaire

Carrés, boules, cônes, pyramides, animaux, la transformation du végétal en sculptures c’est ce que nous propose l’art topiaire !

Principe et origines

Cet art consiste à donner aux arbustes et aux arbres s’y prêtant, des formes variées en pratiquant des tailles sévères et répétées au moins deux fois dans l’année. Cet art très en vogue au début du XVIIIe siècle pris son essor dans les parterres géométriques des jardins à la Française. Il puise pourtant ses origines dans la Rome Antique, et reste toujours très apprécié des propriétaires de jardins italiens. L’expression « Art topiaire » vient d’ailleurs du latin ars topiara qui signifie « art du paysage ». On taille des haies, des massifs, des sujets isolés pour signifier une certaine maîtrise sur le paysage. Une mise en place de structures en fer ou en grillage est courante, pour aider la main du jardinier à tailler les formes les plus complexes comme les animaux. Les figures géométriques simples seront habituellement travaillées à main levée.

Le choix des végétaux

Les arbustes qui possèdent de petites feuilles luisantes, persistantes et à croissance lente sont préconisés pour ce genre de sculptures végétales. Les plus grands, dont le laurier sauce ou le troène sont parfois utilisés mais on leur préfère en général, l’if et le buis. Ces deux arbustes sont plus adaptés à cet effet, et permettent d’exécuter de nombreuses formes, grâce à la densité de leur feuillage qui se prête idéalement à la taille.

Pour les sculptures en forme d’animaux, le lierre peut être utilisé, plus rapide à la pousse il couvrira très vite une structure grillagée disponible dans le commerce. Il existe de nombreuses formes disponibles : écureuil, canard, oiseau, spirale… Il ne vous reste qu’à choisir et à garnir.

Mise en œuvre

Commencez par sculpter une boule, c’est la réalisation topiaire la plus simple. Pour cela, il vous faut un buis d’au moins 30 cm de hauteur avec une large base. Commencez par tailler le haut de la plante d’environ un tiers et formez une surface plane. Tailler ensuite les côtés en amorçant la courbe qui donnera plus tard la boule. Attention il faut toujours tailler du haut vers le bas en pointant la cisaille vers le pied. Votre boule devrait maintenant prendre forme. Il ne vous restera ensuite plus qu’à l’entretenir en la taillant au printemps lors de la formation des nouvelles pousses et à l’automne afin de limiter son développement.

Ensuite vous pourrez vous lancer dans des formes plus complexes et créer ainsi un jardin ou la maîtrise de la végétation restera le fil conducteur !

Lire aussi
Les secrets de l'art topiaire du Manoir d'Eyrignac Les secrets de l'art topiaire du Manoir d'Eyrignac

Avec 300 sculptures végétales de buis, d’ifs, de lierres et de charmes, les 6 jardiniers permanents du Manoir d’Eyrignac sont fort occupés tout au long de l’année. Le travail de...

L'art topiaire L'art topiaire

Florian DUROUSSET de la pépinière BIO JARDINS nous explique ce qu'est l'art topiaire Topiarus, à l'origine désignait le jardinier en charge des sculptures végétales. C'est un art à part entière qui...

Les dangers du jardinage Les dangers du jardinage

Gare aux outils de jardinage que nous laissons souvent traîner ici ou là, lorsque l'on a des enfants. Savez-vous que ce type d'accident est parmi les plus courant en France. Bien évidemment , on...

Le jardinage urbain Le jardinage urbain

Marre de la grisaille de nos villes ! Qu’à cela ne tienne, pourquoi ne pas créer un jardin sur le balcon, la terrasse ou même sur le toit des immeubles. Les citadins ont besoin de ce retour à...

Vos commentairesAjouter un commentaire