Comment bien planter les fraisiers en automne ?

Comment obtenir des fraises en abondance ? Fraisiers en pot ou à racines nues ? A planter au printemps ou en automne ? Fraisiers certifiés ou non ? Lorsque les fraisiers sont bien plantés et leur culture gérée plus rigoureusement, la récolte devient très abondante.

Je m'abonne 

Pourquoi planter les fraisiers en Automne ?

En fait d’automne, la meilleure saison pour planter le fraisier est dès mi-août, s’il ne fait pas trop sec jusque fin octobre début novembre, période où on profite des précipitations naturelles. En effet, il semble un peu court de planter des fraisiers au printemps pour espérer une récolte en mai, comment auraient-ils le temps de se développer avant leur première récolte ? Éventuellement, cela pourrait convenir pour des fraisiers remontants qui produisent jusqu’en octobre, à condition de les arroser très régulièrement en été, mais le potagiste n’est pas un producteur de fraisiers professionnel, il ne dispose pas de matériel spécialisé pour limiter l’ampleur de la tache.

Donc même pour les fraisiers remontants, nous pouvons peut avoir avantage à les planter avant l’hiver, sachant que c’est possible au printemps aussi.

Planté en septembre octobre, le fraisier produira de nombreuses racines bien profondes et sera parfaitement installé quand viennent les périodes plus sèches. Un excellent enracinement limite grandement les corvées d’arrosages et la consommation d’eau.

Plants de fraisiers certifiés ou non ?

Qu’est-ce que sont les plants de fraisiers certifiés ? Ce sont des plants de fraisiers dont la qualité est maintenue rigoureusement tandis que leur multiplication passe par la culture in vitro, puis par multiplication végétative en milieu protégé, seulement pour 10 générations au maximum.

L’intérêt ? Non seulement la variété est bien conservée, la traçabilité faisant que les erreurs sont peu fréquentes, mais de plus, ces plants sont indemnes de viroses, des autres maladies, et des ravageurs typiques du fraisier.

En effet, en culture in vitro, le fraisier est propagé à partir de méristème (l’intérieur des bourgeons), un endroit où il n’y a pas ou peu de virus, bactéries ou champignons pathogènes, et si jamais il y en a, puisque qu’on le voit tout de suite, ces cultures sont automatiquement éliminées.

Évidemment, ces plants de fraises sont plus onéreux.

Mais les plants certifiés sont synonymes de qualité. Ils sont ensuite produits par des éleveurs, et commercialisés ensuite en mottes, en pots, en barquettes, ou en plaques.

Les fraisiers à racines nues

En fin d’été et en automne, le repiquage des fraisiers à racines nues est intéressant. Ils sont vendus en bottillons de 10 à 25 plants. L’éleveur les a fait pousser dans une terre sablonneuse d’où on les extrait facilement sans abimer les racines. Quasiment toutes les feuilles sont coupées, et les racines sont saines, longues et nombreuses, finalement plus faciles à installer au potager : il n’y a pas de chignon de racines à dénouer dans les petits pots, et les racines descendent déjà à 20 cm de profondeur dans votre propre terre !

Préparer le terrain pour les fraises 

La terre qui va recevoir les fraisiers doit être soigneusement préparée, bêchée, non seulement pour ameublir le sol sur environ 30/40 cm de profond, mais aussi pour enlever le maximum de chiendent, liseron ou racines d’ortie car les fraisiers resteront en place plusieurs années.

Les fraisiers sont gourmands, et la préparation du terrain demande un amendement en matière organique, soit du fumier qui a été mélangé à la terre au printemps précédent, soit si ce n’est pas fait, de l’engrais organique type or brun ou du fumier en granulé au moment de la plantation.

Déroulement du repiquage des fraisiers :

  • ameublir la terre

  • faire un peu tremper les plants dans de l’eau juste avant le repiquage. Inutile de praliner les racines nues de fraisier.

  • faire un trou de 30 cm de profond

  • y mettre éventuellement quelques granulés de fumier.

  • placer le fraisier de manière à ce que le collet soit juste à la surface en écartant un peu les racines et rabattre la terre affinée autour.

  • tasser du plat de la main.

  • sur le rang, espacer les fraisiers de 30 cm.

  • l’interligne doit être d’un minimum de 45 cm

  • arroser chaque pied de fraise quand tout est planté pour chasser les poches d’air.

Et voilà ! il n’y a plus qu’à laisser faire : pas besoin d’arroser vos fraisiers en hiver. À cette période de l’année, la reprise est assurée, et ils donneront déjà une belle récolte dès l’année suivante.

Entretien :

  • désherber entre les lignes sans s’acharner trop au point de gêner les racines de fraisiers. Il vaut mieux supporter quelques herbes indésirables que d’abimer les racines de vos fraisiers. Le grattoir, un excellent outil appelé localement fainéant, qui coupe juste sous la surface peut cependant être passé entre les rangs, il est efficace contre les annuelles ou les jeunes adventices vivaces et casse la croûte de battance.

  • paillage éventuel à partir de fin avril : il maintient l’eau de pluie plus longtemps dans la terre et fait une couche plus sèche où se posent les fraises.

  • mettre éventuellement un filet pour éviter le chapardage les oiseaux.

  • apport d’engrais organique (compost, fumier décomposé) entre les rangs au printemps les 2de et 3e années de récolte.

Combien de temps laisse-t-on les fraisiers dans le parc à fraise ?

Les fraisiers produisent bien durant 3 ans, puis à cause des virus et d’autres maladies du fraisier, la production périclite, souvent, sans pour autant que les fraisiers semblent plus chétifs. À moins qu’une variété soit particulièrement résistante, c’est la même chose pour leurs stolons que l’on peut replanter pour une année ou deux.

Donc, une bonne gestion consiste à les enlever au bout de 3 ans (chez les producteurs, ils ne lés gardent d’ailleurs que 1 année en place).

L’idéal est de replanter de nouveaux fraisiers chaque année, et d’enlever ceux qui ont fait leurs 3 ans.

Les nouveaux plants seront installés si possible assez loin des premiers et on estime qu’il faut à la terre 5 ans sans fraisiers pour qu’elle se ‘nettoie’ naturellement des éléments pathogènes du fraisier.

Mini jardin : Dans le cas d’un carré potager, il vaudra mieux changer toute la terre avant de replanter tout de suite des fraisiers ou faire un roulement sur 3 carrés différents.

Par contre, vous pouvez serrer un peu plus vos fraisiers puisqu’on peut tourner autour, à condition de soigner l’amendement : le feuillage touffu et serré rendra les fraises moins visibles pour les oiseaux, la hauteur du carré limite l’effet d’humidité sous le feuillage. Mais l’arrosage est à surveiller : ça sèche davantage.

Lire aussi
Comment planter des fraisiers ? Comment planter des fraisiers ?

Gérard BOURGES nous conseille sur comment planter des fraisiers au potager, la préparation du terrain et la plantation en attendant la récolte ...

Comment planter des fleurs et des fraisiers dans une tour ? Comment planter des fleurs et des fraisiers dans une tour ?

Annecé nous explique comment intégrer une tour dans le jardin et effectuer les plantations à l'intérieur.

Comment multiplier les fraisiers ? Comment multiplier les fraisiers ?

Annecé nous explique comment procéder pour multiplier ses fraisiers, et renouveler ainsi sa fraiseraie, gratuitement, d'une année sur l'autre.

Bien planter de jeunes plants en godets Bien planter de jeunes plants en godets

Céline BOUETARD des pépinières HUCHET nous explique comment bien planter de jeunes plants en godets.

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Gioia (Var 83330)
    Je voudrais savoir où commander des fraisiers racines nues ? Le prix ? La quantité ? Et comment faire pour l'envoi ? Merci
    Répondre à Gioia
    Le 30/10/2021 à 10:08