Les bienfaits du bouillon blanc

Le bouillon blanc est une « mauvaise herbe » que l'on aime bien avoir dans le jardin ! Non seulement la plante tout entière est esthétique, mais en plus sa fleur renferme des constituants bien intéressants sur le plan médicinal.

Les bienfaits du Bouillon blanc
Les bienfaits du Bouillon blanc

Connaître le bouillon blanc

Molène, Herbe de Saint-Fiacre, Cierge de Notre Dame, ce sont les autres appellations, moins connues du bouillon blanc. Il porte celui de bouilllon blanc en raison de son ancien usage médicinal qui se faisait sous forme d'infusion (bouillon), ainsi qu'à la couleur apparente de ses feuilles, recouvertes d'un duvet blanc.

Le bouillon blanc (Verbascum thapsus L.) pousse spontanément au pied des murets, au bord des chemins, sur les sols calcaires et caillouteux. Au 1er siècle, on le cueillait déjà pour soigner les personnes « atteintes du poumon ».

Les vertus du bouillons blanc

Ce sont les fleurs séchées qui sont traditionnellement utilisées, principalement pour calmer les toux et, plus généralement, les inflammations des voies respiratoires, du fait de leurs propriétés expectorantes (à priori dû à la présence de saponosides, qui sont des molécules spécifiques) et adoucissantes (dû à la présence de mucilages).

Le bouillon blanc est d'ailleurs un des composants d'un mélange pectoral classique des herboristes, composé de sept fleurs à part égale : le bouillon blanc, le coquelicot, la guimauve, la mauve, le pied de chat, le tussilage et la violette.

Comment utiliser le bouillon blanc ?

Les corolles des fleurs de bouillon blanc s'utilisent en infusion : mettre une cuillère à soupe de pétales dans une casserole et versez 200 ml d'eau par dessus. Portez à ébullition puis laissez infuser 15 mn.

Filtrez pour éliminer les éventuels poils (les feuilles en sont couvertes, et ils peuvent être irritants).

Il est cependant plus courant d'utiliser le bouillon blanc en association avec d'autres plantes (plantes pectorales citées ci-dessus, ou thym par exemple).

En usage externe, les feuilles bouillies dans du lait sont parfois utilisées en cataplasmes pour « faire mûrir les furoncles et panaris », mais également pour traiter les hémorroïdes.

Comment conserver les corolles de bouillon blanc ?

Après la récolte des coroles, faites-les sécher assez longtemps dans un endroit chaud, sec et aéré pour supprimer toute forme d'humidité. Placez-les ensuite dans un bocal de verre fermé hermétiquement que vous conserverez à l'abri de la lumière.

Si vous les conservez dans un sachet de papier kraft, elles risquent de reprendre de l'humidité et brunir.

Lire aussi
Bouillon blanc, Molène thapsus, Verbascum thapsus Bouillon blanc, Molène thapsus, Verbascum thapsus

Verbascum thapsus, le bouillon blanc ou molène thapsus, est une plante bisannuelle appartenant à la famille des Scrofulariacées. Le bouillon blanc est une plante indigène de très large...

Bouillon Blanc, Molène, Verbascum Thapsus Bouillon Blanc, Molène, Verbascum Thapsus

Le bouillon blanc ou la molène se rencontre dans la nature sur les bords des routes et dans les jardins oubliés. Elle forme une rosette aux feuilles simples feutrées de[...]

Saule blanc, Osier blanc, Salix alba Saule blanc, Osier blanc, Salix alba

Salix alba, le saule blanc, est un arbre de petit développement appartenant à la famille des Salicacées. Le saule blanc est une de nos essences indigènes ; il est distribué[...]

Peuplier blanc, Blanc de Hollande, Franc picard, Populus alba Peuplier blanc, Blanc de Hollande, Franc picard, Populus alba

Populus alba, le peuplier blanc, est un grand arbre caduc appartenant à la famille des Salicacées, comme les saules. Le peuplier blanc est un arbre d'origine européenne et asiatique. En[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Mercicinet1 (59110)
    Je pensais que les fleurs devaient être ramassées en boutons ?? C'est ainsi que l'année 1975 un monsieur de plus de 90 ans m'avait dit de faire, il en faisait chaque hivers un sirop.
    Répondre à Mercicinet1
    Le 19/09/2018 à 18:32
    Voisin (56130)
    Les fleurs se ramassent chaque matin, au lever du soleil, avant que les insectes ne la butinent. En phytothérapie, on utilise les fleurs débarrassées de leur calice vert et séchées rapidement.
    Répondre à Voisin
    Le 11/05/2020 à 15:08