BRF, le Bois Raméal Fragmenté

Derrière ces trois lettres mystérieuses pour beaucoup, se cache une forme de paillage très intéressante dans le cadre d'un jardinage plus responsable et plus écologique. Voyons en détail de quoi il s'agit ...

Broyage de végétaux verts pour obtenir du BRF
Broyage de végétaux verts pour obtenir du BRF

Qu'est-ce-que le BRF ?

Ces trois lettres signifient « Bois Raméal Fragmenté » et qualifient un mélange de fragments de rameaux issus du broyage de végétaux ligneux comme les arbustes et les arbres. Les branches broyées de moins de 7 cm, encore un peu vertes contiennent une grandes quantité de protéines, de sucres et de cellulose qui après transformation par la pédofaune serviront de nutriments aux végétaux du jardin. Ce broyat est couramment utilisé comme paillage au pied des plantes de massif mais aussi des arbres ou des plantes potagères.

Intérêts du BRF

L'utilisation du BRF est récente en France mais existe depuis de nombreuses années au Canada.

Cette technique a de nombreux intérêts dont celui de recréer artificiellement le processus naturellement présent en forêt, tout en l’accélérant. Ainsi, rien ne se perd, les branches taillées par le jardinier ou le professionnel sont réduites en copeaux à l'aide d'un broyeur de végétaux. Elles sont ensuite épandues sur le sol qu'elles vont à la fois protéger et nourrir grâce à l'activité de transformation de la micro-faune présente dans la terre.

En améliorant la structure du sol le BRF va d'ailleurs permettre un développement très important de cette pédofaune. Le sol va ainsi se rééquilibrer progressivement. La transformation de la matière organique en humus est aussi induite par l'action de plus petits organismes comme les bactéries et les champignons. L'augmentation de l'humus assure une meilleure structure de la terre, la rendant plus meuble, le lombric peut alors effectuer son travail d'aération et de fertilisation à plus grande échelle.

Avec un paillage épais en BRF, les besoins en eau seront moindres ce qui vous assurera une économie conséquente sur les opérations d'arrosages.

Les plantes poussant dans cette manne seront bien moins sensibles aux maladies ce qui implique moins de produits de traitements phytosanitaires utilisés.

Le BRF permet aussi de limiter le développement des mauvaises herbes et donc par la même occasion, l'utilisation de désherbant.

Comment utiliser le BRF ?

L'utilisation la plus courante consiste à pailler le sol avec une épaisse couche de BRF qui protégera le pied des plantes de l'évaporation mais aussi de la concurrence des herbes sauvages et qui, comme nous l'avons vu, apportera des nutriments tout en améliorant la structure du sol.

Le BRF peut aussi être utilisé en griffage afin de l'incorporer au sol et convient à tous les types de cultures que soit au potager, au verger ou dans les pots.

Le BRF doit être complété ou renouvelé régulièrement du fait de sa dégradation plus ou moins lente selon les essences utilisées.

Vidéos consacrées au BRF

Le saviez-vous ?

Le BRF contribue a augmenter très fortement la production des cultures notamment dans les pays tropicaux ou il a été étudié sur différentes cultures de légumes.

Lire aussi
Sauge des bois japonaise, Makino, Salvia glabrescens Sauge des bois japonaise, Makino, Salvia glabrescens

Salvia glabrescens, la sauge des bois japonaise, ou Makino, appartient à la famille des Lamiacées. Originaire du Japon, elle se développe en milieu forestier frais. La sauge des bois japonaise[...]

Le bois de robinier Le bois de robinier

Les terrasses en bois sont en vogue mais quelles conséquences ?

Quel bois de chauffage ? Quel bois de chauffage ?

Tour d'horizon des quatre grands types de bois de chauffage.

Zapping Jardin - Coupons du bois Zapping Jardin - Coupons du bois

Pour ce numéro du Zapping Jardin nous proposons quelques vidéos de jardiniers coupant du bois faisant le buzz.

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Miguipda (Belgique)
    Pouvez-vous me dire si pour mettre du BRF : 1) dois-je préalablement désherber mon terrain sur lequel se trouve de hautes herbes devenu plutôt champ que jardin ? 2) Sur ce terrain devenu dur puisque plus cultivé, dois-je après désherbage si recommandé, d'abord aérer le sol et alors sur combien de cm ? Merci de vos réponses.
    Répondre à Miguipda
    Le 09/05/2020 à 21:28