Choisir un rosier parfumé

Fragrances douces, entêtantes, fruitées ou musquées, les rosiers distillent leur parfum tout au long de la journée. Pour en profiter pleinement, sachez capter le meilleur moment, celui où les senteurs se révèlent en une symphonie olfactive toujours renouvelée. Pour vous aider à faire votre choix, voici un petit guide...

Rosa gallica var. officinalis, le rosier de Provins
Rosa gallica var. officinalis, le rosier de Provins

Les rosiers aux senteurs de rose de mai

Le parfum si caractéristique de la rose de notre enfance, se retrouve sur 'Rosa gallica' considérée comme la quintessence de cette fragrance bien particulière. On la retrouve chez 'Rosa x centifolia' utilisée à Grasse dans le domaine de la parfumerie ou dans les variétés modernes comme 'Prince jardinier' aux fleurs crème très pale à cœur rosé et chez le très primé 'The Mc Cartney Rose' à la fleur couleur fuchsia. Ce rosier exceptionnel a remporté plus de 20 récompenses mondiales.

Les rosiers aux senteurs fruitées

Très présentes chez les hybrides et notamment parmi les nouveautés des créateurs de roses, les notes fruitées se retrouvent dans les rosiers 'Bourbon' et les rosiers anglais modernes. 'Amandine Chanel' en est un exemple avec ses notes de cerise et de pêche, tout comme 'Jude The Obscure' aux fragrance de goyave et de raisin blanc, ou encore 'Pierre Arditi' un rosier blanc pur fleurant les fruits exotiques, sans oublier 'Château de Rivau' aux notes de pomme verte.

Les rosiers aux senteurs musquées

Ce sont les étamines et non les pétales qui donnent leurs notes musquées à ces roses. L'eugenol qui dégage cette odeur caractéristique attire les pollinisateurs mais a aussi une fonction protectrice contre les micro-champignons destructeurs de pollen. On retrouve cette senteur capiteuse sur Rosa multiflora, une espèce botanique très vigoureuse mais aussi sur Rosa arvensis, un rosier ancien aux fleurs blanches toutes simples, ou sur Rosa mulliganii, un rosier liane idéal pour orner une pergola ou grimper à l'assaut d'un grand arbre.

Les rosiers aux senteurs de thé

Délicate, cette fragrance rappelle l'odeur du thé mais aussi de l'humus humide, du malt de whisky ou de la racine d'iris.

Le rosier 'Pegasus' aux fleurs de camélia couleur abricot en est un bel exemple, tout comme 'Graham Thomas', un grand classique aux fleurs jaunes ou encore 'Gloire de Dijon', une des plus belles variétés grimpantes aux fleurs en coupes plates très doubles offrant un camaïeu de crème, de jaune, d'abricot et de rose pâle, sans oublier le célèbre rosier jaune 'The Pilgrim' qui combine des notes de thé et de myrrhe.

Lire aussi
Rosier du père Hugo, Rosier jaune de Chine, Rosa hugonis Rosier du père Hugo, Rosier jaune de Chine, Rosa hugonis

Rosa hugonis est un rosier botanique, soit une espèce de rosier sauvage, appartenant à la grande famille des Rosacées. Proche du rosier sauvage européen, Rosa pimpinellifolia, le rosier...

Bien choisir un rosier Bien choisir un rosier

Le choix d'un rosier ne doit pas se faire uniquement sur l'aspect de sa fleur ou sur son parfum même si cela reste les critères majeurs chez la plupart des[...]

Rosier rugueux, Rosier du Japon, Rosa rugosa Rosier rugueux, Rosier du Japon, Rosa rugosa

Le rosier rugueux est un rosier sauvage aux roses simples rose à blanches qui produiront des cynorhodons comestibles.

Noisetier d'hiver parfumé, Faux noisetier, Corylopsis parfumé, Corylopsis glabrescens Noisetier d'hiver parfumé, Faux noisetier, Corylopsis parfumé, Corylopsis glabrescens

Corylopsis glabrescens, le noisetier d'hiver parfumé, est un grand arbuste, presque un petit arbre très décoratif appartenant à la famille des Hamamélidacées, donc proche des hamamélis et des...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Regine (Nord)
    J'ai un Mc Cartney rose depuis plus de 15 ans, je ne me souviens d'ailleurs plus étant donné que je l'ai planté dès que je l'ai trouvé, il est magnifique, très fort et abondant, pas de maladie, et si des pucerons quand il y en a, il n'en souffre pas, il fait plus d'un mètre 80, il fleurit jusqu'en hiver avec de belles grosses fleurs et il sent très bon, un plaisir. Il est au soleil toute la matinée et encore une partie de l'après-midi, je ne le traite pas à part une fois tous les deux ou trois ans, quand j'y pense, je le taille un peu juste pour qu'il ne soit pas trop encombrant ou pour la hauteur, les premières années il a fallu qu'il prenne ses marques mais normalement, j'espère le conserver aussi beau très longtemps, vue mon âge je pense qu'il pourra me survivre !!!
    Répondre à Regine
    Le 23/03/2020 à 14:22