Rosier multiflore

Rosier multiflore, Rosa multiflora

Botanique

Nom latin  : Rosa multiflora
Famille  : Rosacées
Origine  : Asie
Période de floraison : juin -juillet
Couleur des fleurs  : blanc
Type de plante : rosier botanique
Type de végétation : arbustive, semi-grimpante
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 2 à 3 m

Planter et cultiver

Rusticité  : très rustique, -37 °C
Exposition  : ensoleillée à mi-ombre
Type de sol : très tolérant
Acidité du sol  : acide à légèrement acide
Humidité du sol  : normal
Utilisation : haie, lisère, porte-greffe
Plantation, rempotage : automne, printemps
Méthode de multiplication : boutures, marcottes, semis, divisions

Rosa multiflora est une espèce botanique de rosier, appartenant à la famille de Rosacées. Originaire d’Asie au sens large, le rosier multiflore est aujourd’hui distribué sur presque tous les continents, même considéré parfois comme invasif, comme en Amérique, du fait qu’il se ressème abondamment avec l’aide des oiseaux.

Le rosier multiflore est couramment utilisé en horticulture, un excellent sujet pour ceux qui aime les petites roses. Il montre de la vigueur et une tolérance aux conditions de culture, pour les formes proches de l’espèce sauvage, comme pour les variétés plus sélectionnées. Rosa multiflora est d’ailleurs parent de tous les rosiers polyantha, et même de rosiers grimpants. Il est également souvent utilisé comme porte-greffe pour les roses plus délicates.

Description du rosier multiflore

Rosa multiflora forme un buisson aux longues tiges arquées, soit qui retombent harmonieusement s’il est isolé, soit qui s’appuient sur les voisins, il est alors semi-grimpant, capable de monter jusqu’à 4-5 m de hauteur. Il est capable de former des fourrés larges de plusieurs mètres. Le feuillage est dense et très sain, avec des feuilles luisantes composées de 5 à 7 folioles d’un beau vert profond. Le rosier multiflore est caractérisé par ses grandes inflorescences en corymbe pyramidale. Les petites fleurs sont assez rondes, de 2 à 5 cm de diamètre. L’arbuste se couvre alors d’une multitude de petites roses très odorantes.

L’arbuste forme ensuite de petits fruits attrayants pour les oiseaux.

De nombreuse formes sont cultivées, dont certaines très anciennes, et nous avons l’embarras du choix pour profiter de sa générosité.

  • Pour des rosiers proches de l’espèce botanique, on préfèrera sans doute utiliser les formes Inermis, sans aiguillons, qui permettent une taille aisée, ou de les placer près des passages, cependant les formes épineuse fond d’excellentes haies défensives.

  • Les formes Nana, d’origine imprécise permette de profiter de floraison abondante, en milieu de massif ou en bordure.

  • Parmi les variétés anciennes, il y a ‘Veilchenblau’, qui a traversé le siècle dernier dans les jardins de grand-mère, si prolifique, non piquant et presque bleu.

  • Adenochoeta est une forme rosé remontante.

  • Rosa multiflora var. platyphylla devient en juin une montagne de grandes fleurs simples, rose très foncé au cœur blanc

Planter et cultiver le rosier multiflore

Rosa multiflora demande une terre de tendance acide, mais sera tolérant sur la nature du sol. Il est installé au jardin en novembre ou en mars-avril sans précautions particulières si ce n’est de rendre le sol malléable et d’éviter qu’il n’ait trop soif durant la première année. C’est un arbuste au port pleureur naturel, insensible aux maladies.

Ses longues branches montrent une croissance très rapide. Cependant nombre d’entre elles, peuvent dépérir en hiver, le bois mort sera donc nettoyé chaque printemps. Si on ne tient pas aux fruits, intéressants pour nourrir les oiseaux, tailler l’arbuste après la floraison permet parfois l’apparition de nouvelles fleurs plus tard.

Le rosier multiflore reste à sa place et ne drageonne pas, mais lorsque ses longues branches rejoigne le sol, elles se marcottent. Il faut surveiller ce marcottage naturel pour limiter son étalement.

Dans une haie, il se taille à l’envie, de préférence après la floraison.

Multiplier Rosa multiflora

On évite de le multiplier par semis, car il redevient sauvage et épineux. Les variétés et cultivars se marcottent ou se bouturent très facilement avec des boutures à talon en été.

Espèces et variétés de Rosa

150 espèces et des milliers de cultivars
Rosa banksia, le rosier de Banks
Rosa rugosa, hérissé d’épine
Rosa gigantea, de 30 m de hauteur parfois
Rosa rubiginosa, l’églantier rouge
Rosa moschata, le rosier musqué
Rosa  foetida, le rosier fétide
Rosa wichuraiana, le rosier de Wichura
Rosa pimprinelifolia, le rosier pimprenelle
Rosa hugonis, aux fleurs jaunes
Rosa multiflora nana, une forme naine existant sous  de nombreux clones
Rosa multiflora Inermis, sans aiguillon
Rosa muliflora Adenochaeta, aux fleurs rosées
Rosa multiflora Carnea, aux petites fleurs blanches et mousseuses

Nos fiches
Lire aussi
La plantation d'un rosier La plantation d'un rosier

Comment et quand planter un rosier ? Cela varie selon le type type d'achat, en conteneur ou à racines nues. Quand planter un rosier ? Les rosiers en conteneur peuvent être plantés pratiquement...

Histoire de la rose et du rosier (suite) Histoire de la rose et du rosier (suite)

Suite de l'histoire de la rose et du rosier ... » Histoire de la rose et du rosier En 1700, l’arrivée de rosiers de Chine et de Japon bouleversa la culture de la rose en France. En quelques...

Histoire de la rose et du rosier Histoire de la rose et du rosier

Dans tout l’hémisphère nord, l’histoire de la rose remonte à la nuit des temps. Reine du jardin à juste titre, la rose est un joyau que les jardiniers ont façonné patiemment de...

Fontana Rosa, le jardin des romanciers (06) Fontana Rosa, le jardin des romanciers (06)

Le jardin Fontana Rosa est l’œuvre de Vicente Blasco-Ibañez (1867-1928), scénariste et romancier espagnol, né à Valence. Monument Historique El jardin de los Novelistas, le jardin des...

Vos commentairesAjouter un commentaire