Rosier de France

Facile à cultiver, Rosa gallica, le rosier de France fait le bonheur des collectionneurs, ou du jardinier en quêtes de plantes peu ordinaires. Ses corolles simples et lumineuses sont charmantes et son feuillage reste sain. Ce rosier ne demande pas d'entretien particulier.

Rosa gallica var. officinalis, le rosier de Provins

Botanique

N. scientifique Rosa gallica
Famille Rosacées
Origine Europe méridionale, Europe centrale et Asie
Floraison mai-juin
Fleurs rose
Typerosier botanique
Végétationarbustive
Feuillage caduc
Hauteur80 cm

Planter et cultiver

Rusticité très rustique, -29°C
Exposition ensoleillée à mi-ombre
Solun peu lourd
Acidité légèrement acide à légèrement basique
Humidité normal à légèrement sec
Utilisationmassif
Plantationautomne, printemps
Multiplicationboutures, marcottes, semis
Rosa gallica var. officinalis, le rosier de Provins

Rosa gallica, le rosier de France, est une espèce de rosier botanique appartenant à la famille des Rosacées. Originaire d’Europe méridionale, d’Europe centrale et d’Asie occidentale, la rose de France est considérée comme une espèce menacée, elle est protégée sur tout le territoire. Elle croît dans les milieux ouverts, en bordure de forêts ou dans les clairières

Rosa gallica fait partie de l’histoire intégrante des roses de jardin. Une nombreuse descendance de roses horticoles en est issue : pratiquement toutes les roses anciennes. Rosa gallica est cultivé par l’homme : admiré, consommé, ou cultivée en tant que médicinale depuis plus de 1500 ans.

Facile à cultiver, Rosa gallica fait le bonheur des collectionneurs, ou du jardinier en quêtes de plantes peu ordinaires. Ses corolles simples et lumineuses sont charmantes et son feuillage reste sain. Ce rosier ne demande pas d’entretien particulier.

Description de la rose de France

Rosa gallica est un rosier arbustif dépassant rarement les 80 cm de haut. En effet, si ses tiges s’allongent, elles s’étalent, déployant un beau feuillage. Les tiges sont curieusement recouvertes d’épines très irrégulières, entremêlées de poils glanduleux. Les feuilles, d’un beau vert assez clair sont divisées en 5 à 7 folioles dentées, poilues sur le revers.

Les fleurs du rosier de France s’épanouissent en mai-juin. Elle forme de grandes corolles simples au parfum épicé, larges de 6 à 9 cm. Les 5 grands pétales rose pâle à rose foncé à base blanche mettent magnifiquement en valeur les multiples anthères jaunes. Les sépales longs et divisés dessinent un bouton de rose très caractéristique. Ce rosier botanique n’est pas remontant.

Le fruit est un cynorrhodon devenant rouge en fin d’été, légèrement glanduleux à la base. Il contient sous son épiderme du poil à gratter dont il faut se débarrasser avant tout usage comestible ou médicinal (les graines sont riches en vitamines E).

La souche de Rosa gallica est traçante, il s’élargit avec le temps.

  • Rosa gallica var. offinalis est le rosier de Provins, une souche plus méridionale rapportée et cultivée pour l’usage médicinale ou alimentaire et pour les parfums. La couleur est d’un rose soutenu.

  • Rosa gallica ‘Versicolor’, est, parait-il, une mutation spontanée de la rose de Provins, produisant des roses semi-doubles panaché de carmin.

Cultiver et planter la rose de France

Rosa gallica demande une exposition ensoleillée à semi-ombragée. Elle apprécie un sol au environ de neutre ; un sol un peu lourd contenant une part argileuse, mais non gorgé d’eau en hiver.

La rose de France est plantée au jardin, lorsque ses feuilles sont tombées, soit de novembre à mars, de préférence à partir de rosier à racines nues. S’il vaut mieux le planter en automne, dans les régions aux hivers très pluvieux le repiquage printanier donne de meilleurs résultats. La jauge de plantation doit être grande, le fond amendé de compost riche et décomposé. Un arrosoir complet, même s’il pleut, met la terre en place autour des racines. Un paillage évitera au sol de se dessécher durant le premier été. Rosa gallica est résistant aux maladies des rosiers et de nécessite pas vraiment de taille, si ce n’est pour limiter son encombrement.

Multiplier la rose de France

Rosa gallica se multiplie par bouturage, division en automne -la souche est un peu traçante- mais aussi par semis puisque c’est une espèce botanique.

Espèces et variétés de Rosa

150 espèces et des milliers de cultivars

  • Rosa banksia, le rosier de Banks
  • Rosa rugosa, le rosier rugueux
  • Rosa gigantea, de 30 m de hauteur parfois
  • Rosa rubiginosa, l’églantier rouge
  • Rosa moschata, le rosier musqué
  • Rosa foetida, le rosier fétide
  • Rosa wichuraiana, le rosier de Wichura
  • Rosa pimprinelifolia, le rosier pimprenelle
  • Rosa hugonis, aux fleurs jaunes
  • Rosa gallica officinalis, le rosier de Provins
  • Rosa gallica versicolor, aux roses semi-double striées
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Rosier du père Hugo, Rosier jaune de Chine, Rosa hugonis Rosier du père Hugo, Rosier jaune de Chine, Rosa hugonis

Rosa hugonis est un rosier botanique, soit une espèce de rosier sauvage, appartenant à la grande famille des Rosacées. Proche du rosier sauvage européen, Rosa pimpinellifolia, le rosier...

Eglantier rouge, Rosier rouille, Rosa rubiginosa Eglantier rouge, Rosier rouille, Rosa rubiginosa

Rosa rubiginosa, l'églantier rouge ou rosier rouille, est une espèce botanique de la famille des Rosacées. Rosa rubiginosa est un rosier sauvage présent en France, arbuste pionnier des milieux...

Rosier pimprenelle, Rosa pimpinellifolia Rosier pimprenelle, Rosa pimpinellifolia

Rosa pimpinellifolia, le rosier pimprenelle est un rosier botanique appartenant à la famille des Rosacées. Espèce indigène de France, il est distribué plus largement en Europe et dans le nord[...]

Rosier musqué, Rose musquée, Rosa moschata Rosier musqué, Rose musquée, Rosa moschata

Rosa moschata, le rosier musqué est une espèce botanique de rosier appartenant à la famille des Rosacées. Introduit en Europe certainement avant le 16e s, l'origine de Rosa moschata est[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Renee Esthere (Québec)
    Je cherche activement des graines de rosa gallica officinalis, et n'en trouve nulle part. Pouvez-vous m'aider, je vous prie ?
    Répondre à Renee Esthere
    Le 06/12/2019 à 21:30