Osmanthe à feuilles variables ou Osmanthe faux-houx Tricolor

Osmanthus heterophyllus 'Tricolor'
Osmanthus heterophyllus 'Tricolor'

Botanique

Nom latin  : Osmanthus heterophyllus 'Tricolor'
Synonymes  : Osmanthus ilicifolius, Osmanthus aurifolius
Famille  : Oléacées
Origine  : Japon, Taiwan
Période de floraison : septembre à octobre
Couleur des fleurs  : blanc
Type de plante : arbuste ornemental
Type de végétation : arbustive
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 1 à 3 m

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique, jusqu'à -15 °C
Exposition  : mi-ombre à ombre légère
Type de sol : tolérant
Acidité du sol  : acide à neutre
Humidité du sol  : normal
Utilisation : isolé, fond de massif, haie, bonsaï
Plantation, rempotage : automne, printemps
Méthode de multiplication : bouture

Osmanthus heterophyllus ‘Tricolor’ est une variété très séduisante de l’osmanthe à feuilles variables, ou osmanthe faux-houx. Osmanthus heterophyllus est originaire du Japon et de Taiwan. Il fait partie de la famille des Oleacées. La forme horticole de variétés ‘Tricolor ‘ ou ‘Goshiki’ est admirablement lumineuse. Cet arbuste rustique éclaire ainsi de son feuillage persistant les coins sombres du jardin, même au cœur de l’hiver.

Description de l’osmanthe à feuilles variables Tricolor

Osmanthus heterophyllus ‘Tricolor’ ou ‘Goshiki’ forme un arbuste assez compact sans devenir un mur végétal, haut de 1 à 3 m, de forme conique, chaque branche poussant souvent en oblique par rapport au tronc. Cependant comme il supporte très bien la taille, il peut prendre la forme qu’on lui souhaite. L’osmanthe à feuilles variables est de croissance assez lente à moyenne.

Ses feuilles sont opposées, de la forme des feuilles de houx mais en moins piquant. Les feuilles de la variété ‘Tricolor’ sont un peu plus grandes que celles des autres variétés, mouchetées de verts et de rose orangé au printemps puis vert clair éclaboussée de crème lorsqu’elles sont matures. C’est sans doute avec ‘Ogon’ la variété de l’osmanthe faux-houx la plus claire.

Les fleurs éclosent à l’aisselle des feuilles en automne. Elles sont nombreuses, petites et blanches, et la floraison serait considérée comme discrète, si elle n’embaumait pas tout le jardin de son parfum subtil. Les fleurs pollinisées produisent un petit fruit bleuté.

Comment plante et cultiver l’osmanthe faux-houx Tricolor ?

Osmanthus heterophyllus accepte bien les transplantations, et peut être encore être facilement déplacé alors qu’il est déjà grand. Il est installé de préférence en automne ou en fin d’hiver, en mélangeant du terreau de plantation à la terre franche qui l’accueille.

Il est rustique jusqu’à -15 °C, voire -17 °C pour une plante installée depuis longtemps. Osmanthus heterophyllum ‘Tricolor a besoin d’un sol acide à neutre, qui reste assez frais l’année durant, mais qui ne se gorge pas d’eau en hiver, donc relativement drainant.

Osmanthe faux-houx ‘Tricolor’ sera plus satisfaisant cultivé en en ombre peu profonde ou à mi-ombre. En effet, le soleil trop vif peut occasionner des brulures très disgracieuses sur son feuillage clair. En outre, son feuillage est parfaitement mis en valeur lorsqu’il est ombragé.

Cet arbuste supporte la culture dans un pot de grande taille, à partir du moment où les arrosages estivaux sont réguliers.

Taille et entretien

Aucune taille n’est indispensable, mais parfois une branche qui s’allonge plus que les autres doit être coupée pour rééquilibrer la silhouette. Il peut cependant être complètement façonné à la forme voulue, que ce soit pour le transformer en bonsaï, le maintenir en conteneur, ou pour lui donner une forme soignée. Cette taille est faite alors soit après la floraison en fin d’automne, ou mieux, au printemps avant la reprise de la croissance.

Les apports d’engrais peuvent aider à booster sa croissance à partir du moment où l’arbuste est bien enraciné.

Espèces et variétés de Osmanthus

Une trentaine d’espèce arbustive

  • Osmanthus decorus, aux feuilles allongées
  • Osmanthus delavayi, l’osmanthe de Delavay
  • Osmanthus x burkwoodi, l’osmanthe de Burkwood
  • Osmanthus fortunei, à grandes feuilles légèrement épineuses
  • Osmanthus heterophyllus 'Ogon', aux feuilles jaunes Osmanthus heterophyllus ‘Variegatus’, une autre forme panachée
Nos fiches
Lire aussi
Clitocybe des feuilles, Faux meunier, Clitocybe phyllophila Clitocybe des feuilles, Faux meunier, Clitocybe phyllophila

convexe à plat puis dépriméIls se voient de loin, blancs, épais, de taille moyenne, regroupés en nombre ; ils sentent bon la terre, la farine. Et pourtant il faut s'en méfier, les Clitocybes sont...

Pourquoi les feuilles tombent en automne ? Pourquoi les feuilles tombent en automne ?

La question peut faire sourire, mais qui ne se l'ai jamais posé ? Et elle en amène une autre : pourquoi certains arbres comme les conifères ne perdent pas leurs feuilles ? Tour d'horizon...

Ramasser et broyer les feuilles mortes en un tour de main Ramasser et broyer les feuilles mortes en un tour de main

Voici un truc extrêmement simple qui mérite d'être un peu développé. A l'automne venu, les feuilles mortes ont vite envahit les pelouses et les terrasses. Vous utilisez surement un râteau pour les...

Les plantes à feuilles flottantes Les plantes à feuilles flottantes

Qui ne connait pas le nénuphar, digne représentante de ces plantes de bassin aux feuilles flottantes. Les plantes dites "à feuilles flottantes" possèdent des feuilles posées à la surface de l'eau...

Vos commentairesAjouter un commentaire