Bien choisir un rosier

Le choix d'un rosier ne doit pas se faire uniquement sur l'aspect de sa fleur ou sur son parfum même si cela reste les critères majeurs chez la plupart des acquéreurs. De nombreux autres paramètres sont à prendre en compte pour éviter les déceptions et les erreurs de culture.

Rosier aux belles fleurs simples
Rosier aux belles fleurs simples

Les conditions climatiques

Tous les rosiers ne supportent pas les mêmes conditions climatiques autant le savoir avant de faire l'acquisition de l'un d'entre-eux. On croit les rosiers très rustiques, mais certains ne le sont que très peu et préfèrent de loin être installés dans les zones chaudes du pays. C'est notamment le cas des rosiers 'Noisette' et des hybrides 'Thé-noisette' reconnus pour être frileux, tout comme les variétés obtenues autrefois par Nabonnand telles 'Sénateur Amic' ou 'Archiduc Joseph'. Le célèbre Rosa 'Cooperi' doit lui aussi être palissé sur un mur exposé plein Sud, tout comme Rosa chinensis et ses hybrides.

Dans les zones montagnardes, il faudra plancher sur les valeurs sûres comme les rosiers botaniques comme Rosa alba ou Rosa rugosa. Évitez les rosiers grimpants modernes ou employez des variétés lianescentes comme 'Seagull' ou 'Apple Blossom'.

L'adaptation du porte-greffe au sol

Mieux vaut connaître la nature de son sol avant d'acquérir un rosier afin d'y planter un sujet poussant sur un porte-greffe adapté. Ainsi, dans un sol calcaire c'est Rosa canina qui sera préféré, il tolère très bien le froid mais reste quelque peu sensible à la sécheresse.

Dans un sol non calcaire, le porte-greffe le plus utilisé est Rosa multiflora, il s'adapte bien aux sols légers et sablonneux.

La résistance aux maladies

Rien n'est plus désagréable que de passer son temps à soigner ses rosiers malades. Pour l’éviter portez votre choix sur des rosiers résistants labellisés 'ADR' qui ont été testés dans des conditions extrêmes durant de nombreuses années afin d'obtenir le fameux label allemand.

L'utilisation

Il existe une gamme importante de rosiers. Pour bien choisir le vôtre, réfléchissez à son futur emplacement et à sa fonction. Pour border une plate-bande, une allée ou couvrir un talus, optez pour des rosiers couvre-sol ne dépassant pas 70 cm de hauteur comme 'The fairy', 'Bassino' ou 'Marie Pavie'.

Pour fleurir un massif choisissez des rosiers polyanthas ou des rosiers anglais. Une seule règle : attention aux couleurs pour éviter les fautes de goût.

Sur une pergola, un grand arbre ou une tonnelle faite grimper des rosiers lianes sarmenteux comme 'Ghislaine de Ferigonde', 'Treasure Love', 'Apple blossom' ou 'New dawn'.

En sujets isolés, les rosiers tiges ou pleureurs n'ont pas leur pareil mais vous pouvez aussi envisager les rosiers paysagers ou buissons pour cet emploi.

Les rosiers miniatures seront réservés aux terrasses et balcons pour orner une table ou même un rebord de fenêtre.

Lire aussi
Rosier du père Hugo, Rosier jaune de Chine, Rosa hugonis Rosier du père Hugo, Rosier jaune de Chine, Rosa hugonis

Rosa hugonis est un rosier botanique, soit une espèce de rosier sauvage, appartenant à la grande famille des Rosacées. Proche du rosier sauvage européen, Rosa pimpinellifolia, le rosier...

Bien choisir ses bambous Bien choisir ses bambous

Dominique VIDALENC des Bambous de Galice nous livre ses secrets pour bien choisir des bambous.

Rosier rugueux, Rosier du Japon, Rosa rugosa Rosier rugueux, Rosier du Japon, Rosa rugosa

Le rosier rugueux est un rosier sauvage aux roses simples rose à blanches qui produiront des cynorhodons comestibles.

Bien choisir sa tondeuse à gazon Bien choisir sa tondeuse à gazon

Une tondeuse à gazon est un investissement conséquent pour le jardinier. Pour bien choisir, les critères à prendre en compte sont multiples : surface à tondre, largeur de coupe, type[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire