Comment les mauvaises pratiques agricoles accentuent les inondations ?

L'agriculture intensive responsable du déséquilibre des sols et aggrave certains phénomènes comme les inondations
L'agriculture intensive responsable du déséquilibre des sols et aggrave certains phénomènes comme les inondations

Pluie torrentielles, cours d'eau impétueux sortant de leurs lits... Les éléments se déchaînent parfois mais ils ne sont pas seuls en cause dans le phénomène récurrent des inondations qui provoquent des dégâts importants chaque année. Certaines mauvaises pratiques agricoles y sont aussi pour beaucoup, voyons pourquoi...

L'eau et le sol

Dans un sol sain et meuble, riche en matières organiques, la terre demeure perméable grâce à l'activité de la pédofaune (collemboles, myriapodes...) et notamment des vers de terre qui creusent des galeries permettant à l'eau d'être transportée vers les couches les plus profondes. Un sol en bonne santé peut tolérer jusqu'à 300 millimètres d'eau par heure, soit bien plus que les quantités qui provoquent actuellement de nombreuses inondations.

Pourquoi autant d'inondations ?

Lorsque les pluies durent très longtemps et tombent en abondance, l'eau s'infiltre dans le sol jusqu'à saturation. Comme nous l'avons vu, une terre saine et équilibrée a une capacité d’absorption énorme, cependant certains paramètres entrent en compte. L'urbanisation, l'arrachage des haies bocagères, mais aussi la disparition des zones humides qui servaient de tampons aggravent la situation.

L'agriculture intensive et les déserts verts qui l'accompagnent ne sont pas étrangers au phénomène.

En quoi les mauvaises pratiques agricoles accentuent les inondations ?

Maltraitée, surexploitée, tassée par les engins, gorgée de pesticides et d'intrants, la terre a perdu son équilibre et sa faculté à absorber de l'eau en quantité. Avec un constat d'une baisse de 50 % du taux de matière organique sur les sols exploités en agriculture intensive, il est facile d'imaginer le résultat déplorable !

L'utilisation massive de produits phytosanitaires chimiques élimine la pédofaune, seule capable d’aérer le sol et de transformer la matière organique en éléments fertilisants. Du coup, les agriculteurs doivent utiliser plus d'engrais qui minéralisent le peu de matière restante et qui la consomment trop rapidement.

Laissé à nu entre deux cultures, le sol subit un lessivage important, la terre est emportée par les pluies violentes diminuant par là-même la quantité de matière organique disponible.

Autrefois les haies faisaient écran et retenaient les sols mais elles ont été arrachées, les zones humides qui absorbaient le surplus d'eau ont disparu au profit des cultures intensives... L'érosion, les ornières, les ravinements constituent un spectacle trop courant lorsque les pratiques agricoles sont mauvaises.

Le problème se poursuit ensuite en été, lorsque la terre malmenée n'est plus apte à gérer la chaleur. Le sol craquelle, devient imperméable et nécessite alors des surplus en irrigation, chose qui n'améliore en rien la situation de la terre !

Comment revenir à de bonnes pratiques culturales pour éviter les inondations ?

Certains agriculteurs se tournent vers des pratiques plus respectueuses du sol. Cette prise de conscience demande toutefois du savoir-faire et une motivation à toute épreuve, mais elle est récompensée en seulement quelques années par des rendements tout aussi importants avec à la clé des économies en eau, intrants et pesticides.

Les secrets de ces agriculteurs : ne jamais labourer le sol, travailler perpendiculairement à la pente, opter pour la rotation des cultures, semer des engrais verts et surtout ne jamais laisser le sol à nu !

Lire aussi
Comment faire du bon compost ? Comment faire du bon compost ?

Recycler ses déchets ménagers est un geste pour un jardinage durable et apporte au sol de la matière organique nécessaire aux végétaux, mais comment faire un bon compost ? Le compost est le...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

Les formations agricoles, du CAPA aux écoles d'ingénieurs Les formations agricoles, du CAPA aux écoles d'ingénieurs

Comportant de nombreux secteurs, l'enseignement agricole propose des formations aussi bien aux étudiants, aux apprentis, qu'aux stagiaires qui désirent travailler au plus près de la Nature....

Sapins, épiceas comment les reconnaître ? Sapins, épiceas comment les reconnaître ?

Dans la vaste famille des conifères, rares sont les personnes qui arrivent à différencier un sapin d'un épicéa, d'autant que le fameux 'sapin' de Noël brouille les pistes depuis des décennies....

Vos commentairesAjouter un commentaire