La rotation des cultures ou l'assolement

La rotation des cultures ou l'assolement

Les légumes du potager n'ont pas tous les mêmes besoins nutritifs et ils ne vont pas non plus les rechercher à la même profondeur, d'ou l'intérêt de pratiquer une rotation des cultures ou aussi appellé assolement. La culture d'une même catégorie de légumes dans la même parcelle épuise celle-ci d'année en année et contribue aussi au développement des maladies.

La rotation des cultures consiste donc à alterner sur plusieurs années la culture de différentes catégories de légumes en fonction de leurs besoins spécifiques. Pour mettre en oeuvre cette méthode de culture, vous devrez séparer votre potager en quatre parcelles sur lesquelles s'appliquera la rotation.

Parcelle 1

Vous planterez les légumes feuilles comme la laitue, les épinards, la mâche ou le chou, mais aussi les solanacées comme les pommes de terre ou les tomates. Ces légumes ont besoin d'un sol riche en éléments nutritifs et notamment en azote.

Parcelle 2

Vous disposerez les légumes bulbes comme les oignons et l'ail en compagnie des légumes racines comme les radis, les carottes, la betterave ou les navets qui sont capable d'aller chercher l'azote en profondeur.

Parcelle 3

Sur cette parcelle, vous planterez les légumes graines comme les haricots ou les fêves qui ont la particularité d'enrichir le sol en azote, ainsi que les légumes fuits comme les melons ou les potirons.

Parcelle 4

Vous laisserez cette parcelle au repos en y plantant des engrais verts comme le trèfle, la luzerne ou la moutarde qui viendront enrichir votre sol.

Ainsi la deuxième année, vous placerez les cultures de la parcelle 1 sur la parcelle 2, les cultures de la parcelle 2 sur la parcelle 3, les cultures de la parcelle 3 sur la parcelle 4 et les cultures de la parcelle 4 sur la parcelle 1. L'important étant de ne pas planter deux années de suite un même légume. Egalement, vous enfouirez au printemps du fumier ou du compost bien décomposé dans votre sol.

Concernant les légumes vivaces comme les artichauts, la rhubarbe ou les asperges, vous pourrez les installer de manière permanente dans une cinquième parcelle.

Lire aussi
Quel engrais vert entre deux cultures ? Quel engrais vert entre deux cultures ?

Les engrais verts préservent et améliorent la structure du sol, apportent des éléments fertilisants et empêchent la levée des mauvaises herbes. Autant dire qu'ils sont indispensables entre deux...

La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

Le retour du printemps pour notre plante exotique Le retour du printemps pour notre plante exotique

Cet article fait suite à la fiche Protéger efficacement une plante exotique en hiver ou nous avions pris comme exemple la protection d'un jeune bananier, que nous retrouvons ici... Au début du...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Younes Bertal
    C'est bien de savoir telle choses.
    Répondre à Younes Bertal
    Le 11/02/2013 à 07:35
  • Lakhdar Mazouz
    Il faut respecter deux règles lors de l'etablissement d'un assolement, tout d'abord ne jamais fiare deux cultures de la même famille deux années de suite puis il faut mettre comme tête d'assolement toujours une culture amélioirante à laquelle succedera une culture épuisante.
    Répondre à Lakhdar Mazouz
    Le 04/01/2012 à 15:09