L'élaboration de mon jardin au fil des saisons

L'élaboration d'un jardin ne se fait pas en un seul jour. Dès le début de l'année, et même bien avant, il faut déjà penser au printemps. Ces photos ont été prises fin décembre, il ne reste que les arbustes que je taille en topiaire et les vivaces. La plantation des bulbes est terminée.

Dès le démontage des massifs d'été, j'incorpore du terreau, remue bien la terre entre les vivaces que je nettoie, (bien que certains jardiniers disent qu'il faut les laisser telles quelles jusqu'au printemps pour protéger les souches) et je plante les bulbes de printemps. Je laisse des emplacements libres entre eux (marqués par des petits pots vides, que je remplis de terre, pour qu'on ne les voit pas) pour y planter pensées et pâquerettes dès février/mars. En agissant de cette manière, il me suffit d'enlever le pot au moment de la plantation, le trou est déjà fait et je n'abîme pas les bulbes qui sont en place.

La taille des rosiers sera terminée en février/mars selon la température. Pour le moment, j'ai rabattu les plus grandes branches pour éviter qu'elles ne cassent par le vent.

Durant les mois d'hiver, je fais les plans de mes futurs massifs en feuilletant les catalogues pour créer des scènes agréables et douces au regard. Je préfère les couleurs pastel en camaïeu ; bien sûr je n'exclue pas les tons vifs, mais je les harmonise.

Fin avril/début mai, même si les tulipes et narcisses n'ont pas terminé leur floraison, je les enlève pour faire place à mes nouvelles plantations (je fais terminer leur floraison, en jauge, au fond du jardin, ou je fais un gros bouquet pour le plaisir des yeux.

En mai, les plantations recommencent...
Je rectifie les contours des massifs (tous les contours se font au grand couteau pointu et les bordures se coupent aux ciseaux , genre ciseaux de couturière . Je n'ai trouvé que ce moyen pour des bordures parfaites). Eh oui, pour avoir des massifs nets, il faut souffrir un peu ….. mais le résultat est là.

J'ai donc fait un plan, il me suffit maintenant de le mettre à exécution. Je n'achète pas toutes les plantes en même temps, car il m'arrive souvent de déplanter pour remettre ailleurs, l'effet visuel n'étant pas à mon goût. J'aimerais arriver à la perfection. Je dispose les pots sur la terre, je regarde l'effet donné, je les change. Cela me prend un certain temps, mais le résultat est là.

ébauche de massif début mai en juin le massif est plus étoffé

Maintenant les plantations s'intensifient, il me suffit de compléter par des coups de cœur

Pour faire des beaux massifs, il faut savoir échelonner les floraisons : de mars à fin avril (tulipes, jacinthes, pensées), puis les premières annuelles en mai (bégonias gracillis, pétunias, sanvitalia, astéricus maritimus, etc…) les annuelles gélives que je sors de mon jardin d'hiver (solanum, lantana, fushia, etc…) puis les vivaces prennent le relai (méconepsis, edelweiss, aconit, lis, hosta, aster du cap, rhododendron, fushia, acanthe dorée, etc…) tout cela doit être mis harmonieusement pour avoir toujours une floraison continue.

Le jardin est pour moi une passion que je ne peux vous exprimer en si peu de mots.

Perspective de ricin

» Suite de l'article...

Lire aussi
L'élaboration de mon jardin au fil des saisons (suite) L'élaboration de mon jardin au fil des saisons (suite)

En juillet et août, des soins aux massifs Ces deux mois demandent beaucoup de soins : enlever les fleurs fanées régulièrement, arroser, mettre de l'engrais. En somme, il faut remercier les plantes...

Les Camélias de mon jardin Les Camélias de mon jardin

Cathie qui habite en région parisienne nous parle de sa passion pour les camélias. Comme j’aime beaucoup les camélias et que j’ai pris en photo tous ceux qui ornent mon jardin, les...

Mon jardin miniature Mon jardin miniature

David nous présente son jardin miniature Quels sont les secrets de votre jardin miniature ? Les arabesques du jardin à la française ont été réalisées avec des semis naturels de Cotoneaster...

Les Camélias du Japon de mon jardin Les Camélias du Japon de mon jardin

Cathie qui habite en région parisienne est passionnée de Camélia, on en veut pour preuve son site dédié. Voici quelques variétés de son jardin. Maintenant, voici les japonica. Le choix est très...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Chouchou59 (Cote d'or 21)
    Bien expliqué ! Moi aussi j'adore jardiner. Cette année mon jardin est moche et peux productif. Je me suis laisser déborder. Mais la vie est belle et il y a des choses plus graves.
    Répondre à Chouchou59
    Le 07/08/2014 à 12:01