A LA UNE »
Céleri rémoulade

Les éléments de la ruche

La ruche ouverte avec ses cadres verticaux
La ruche ouverte avec ses cadres verticaux

Le miel, substance délicieuse et dorée, a toujours attiré les convoitises de l'Homme. Autrefois tressée en osier ou creusée dans des morceaux de bois, la ruche actuelle répond à des critères plus pratiques afin de faciliter les visites et la récolte du miel.

L'architecture de la ruche

Une ruche à cadres peut être schématisée par l'empilement de plusieurs éléments comprenant un corps, une ou plusieurs hausses et un toit. Le modèle de ruche le plus courant nous vient de Charles Dadant un pionnier de l'apiculture du XIXeme siècle. Il est à l'origine du fameux modèle 'Dadant' qui reste une référence de nos jours.

Le bois est la matière fétiche des apiculteurs car il permet à la fois une meilleure isolation et une bonne circulation de l'air. Il existe cependant des modèles en PVC qui ont pour avantage de ne pas être attaqués par les pics-verts.

Les divers éléments de la ruche

Le corps de ruche

Un corps de ruche classique est une caisse généralement en bois de 430 x 500 x310 mm. Ce corps constitue la base de la ruche. Il correspond au centre de vie de la colonie ; la reine y pond ses œufs et les abeilles y stockent leurs réserves de miel. Ce corps comporte généralement une dizaine de cadres.

Le plancher

Le plancher est souvent muni de fines grilles ou de tubes d'aération, il est possible de fixer des planchers spéciaux (anti varroa, anti frelons asiatiques, avec trappe à pollen...).

L'entrée de la ruche est généralement protégée par une grille pour éviter que des intrus n'entrent (frelons, rongeurs...).

Les cadres

Les cadres sont installés cote à côte à la verticale dans le corps. C'est sur ces cadres que les abeilles forment leurs alvéoles. Il suffira de les ôter lors de la récolte pour extraire le miel qu'ils contiennent.

La hausse

La hausse est utilisée au printemps lorsque la nourriture est présente en abondance et que les températures clémentes rendent l'activité de la ruche très intense. Les abeilles font alors des réserves de miel dans cette partie rehaussée de la ruche. La hausse est retirée après la récolte.

Le couvre-cadre

Posée sur le corps ou la hausse, cette plaque isolante a pour fonction de protéger la colonie des fortes variations climatiques et de permettre une meilleure régulation de la température dans la ruche. Certains couvre-cadres sont équipés d'une trappe qui facilite le nourrissage.

Le toit

Il peut être parfaitement horizontal ou en pente, on le nomme alors 'toit chalet'. En acier galvanisé ou en bois couvert d'une plaque d'acier galvanisé, il est étanche et protège la ruche des intempéries.

Lire aussi
Une ruche dans son jardin Une ruche dans son jardin

Avoir quelques ruches dans son jardin c’est la garantie d’une belle pollinisation de vos fruits et légumes à fleurs mais aussi le plaisir de produire son propre miel et pourquoi pas son...

Miel, gelée, propolis, des produits de la ruche Miel, gelée, propolis, des produits de la ruche

Infatigables insectes, les abeilles par leur travail incessant et collaboratif transforment, pollens, résines et autres nectars en produits nécessaires à leur survie. L'homme qui a su avec le temps...

Dans la ruche, chacun son rôle Dans la ruche, chacun son rôle

Les abeilles sont des insectes sociaux très organisés. La colonie comporte plusieurs entités toutes ayant une importance cruciale pour le fonctionnement de la ruche. Apprenons à mieux les connaître...

La ruche au fil des saisons La ruche au fil des saisons

Lorsque l'on possède quelques ruches pour faire son miel, il est important de bien connaître le cycle du rucher afin de ne pas commettre d'erreur et de pratiquer les bons gestes au bon moment....

Vos commentairesAjouter un commentaire