L'endozoochorie, un voyage par le tube digestif

Un verdier d'Europe attiré par les baies d'un arbuste
Un verdier d'Europe attiré par les baies d'un arbuste

Les relations entre les plantes et les animaux existent, elles sont parfois même collaboratives. Parmi ces interactions l'endozoochorie constitue une manière étonnante pour les graines des plantes de voyager et même de transiter pour arriver à un emplacement éloigné de leur lieu d'origine.

Un transit très intestinal

Pour favoriser le brassage génétique et limiter la concurrence des plantes mères, certains végétaux ont mis au point une tactique de dispersion de leurs graines bien particulière : l'endozoochorie. Ainsi, elles offrent leurs 'fruits' (au sens général du terme) à divers animaux qui viendront s'en nourrir.

Une fois avalés, ils seront transportés plus loin par ces animaux alliés et souvent ailés, mais pas seulement, puisqu'il peut s'agir aussi bien d'oiseaux que de mammifères. Une fois passés par le tube digestif, l'estomac et les intestins des animaux, ces fruits seront déposés via leurs excréments loin de la plante mère permettant ainsi sa reproduction dans un nouvel espace. Si l'endroit est propice au développement de la graine, elle se transformera en une nouvelle plante. Oui mais pour cela, encore faut-il que ladite graine ne soit ni broyée par la mâchoire d'un animal, ni digérée !

La chose se complique donc, mais c'est sans compter sur la potentialité évolutive des végétaux ! Des mécanismes de défenses se sont donc mis en place : extrême toxicité, acidité, amertume de la graine (mais pas de la pulpe l'entourant) sont autant de parade ayant permis d'éliminer les consommateurs granivores qui auraient croqué et digéré la graine sans la disperser.

De même, certaines graines ne se détachent pas facilement de la pulpe (passiflore, litchi ...), elles ne peuvent être qu'avalées entières. Enfin, certains fruits trop gros limitent la prédations de petits animaux. Les oiseaux n'ont pas les pièces buccales nécessaires au broyage de certains fruits pour en prélever les graines, ils préfèrent la facilité de la consommation de certaines baies disponibles en abondance (lierre, sureau, houx, symphorine, pyracantha...). Une sélection naturelle des transporteurs potentiels est ainsi assurée.

Quelles plantes sont concernées par l'endozoochorie ?

Les arbustes et les arbres présentent souvent ce mode de fonctionnement, sous des formes très variées (drupes, baies, fruits, faux-fruits...). La structure ligneuse de ces végétaux leur permet d'assumer l’énergie de produire des 'fruits' charnus.

L'enveloppe contenant la ou les graines est souvent très attractive pour les animaux. Vivement colorée, bien charnue, cette enveloppe attirent les animaux qui se chargeront de leur transport et de leur dispersion. Pour exemple, le cynorrhodon faux-fruit de l’églantier brillant et orangé, à première vue très attirant mais qui contient des poils protégeant les graines.

En Afrique, les gros fruits du baobab pendant à hauteur d'éléphants et de rhinocéros constituent un autre exemple, ils sont aussi très appréciés des singes et plus occasionnellement des girafes qui aident à la propagation des graines.

Les plantes utilisant ce mode de dispersion typique sont souvent présentes dans les savanes ou les milieux forestiers afin d'être assurées de coloniser de nouvelles zones et de pérenniser l'espèce sans que les animaux ne soient floués puisqu'ils profitent eux-aussi du processus !

Lire aussi
Jardins miniatures, invitation au voyage Jardins miniatures, invitation au voyage

Un coin de balcon, une table de terrasse, une desserte au salon, un rebord de fenêtre... Quelques décimètres carrés suffisent pour inviter plantes et décors miniatures dans sa maison et créer de...

Chanterelle en tube, Chanterelle en trompette, Girolle grise, Craterellus tubaeformis Chanterelle en tube, Chanterelle en trompette, Girolle grise, Craterellus tubaeformis

en entonnoir, grisâtre, 2 à 6 cmTrompette-des-morts. Nom réputé mais inquiétant pour cet excellent champignon de la Toussaint. Sa cousine Craterellus tubaeformis, avec son long pied jaune surmonté...

Installation d'un arrosage automatique pour le potager Installation d'un arrosage automatique pour le potager

Mr Collinet habitant à Marseille : Je souhaite mettre en place dans mon jardin un arrosage automatique (goutte à goutte) pour le potager. Comment faut-il faire ? Les 3 principales contraintes...

Un potager au balcon Un potager au balcon

Nulle raison de se priver de la joie de récolter des légumes frais cultivés de façon naturelle sous prétexte que vous ne possédez qu'un simple balcon. A la fois décoratif et utile, cet aménagement...

Vos commentairesAjouter un commentaire