Yuzu, Citron du Japon

Yuzu, Citron du Japon, Citrus x junos

Botanique

Nom latin  : Citrus x junos
Famille  : Rutacées
Origine  : Asie
Période de floraison : avril, mai
Couleur des fleurs  : blanches
Type de plante : agrume
Type de végétation : arbuste fruitier
Type de feuillage  : persistant ou semi persistant
Hauteur : 4 à 6 m en pleine terre

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique, -15°C
Exposition  : ensoleillée à mi-ombre
Type de sol : riche et drainant
Acidité du sol  : acide à neutre
Humidité du sol  : normal à frais
Utilisation : potée, pleine terre
Plantation, rempotage : printemps, été
Méthode de multiplication : greffage, bouture
Maladies et ravageurs : cochenilles, maladies fongiques

Le Yuzu, Citrus x junos est un agrume, un petit arbre appartenant à la famille des Rutacées. Bien que parfois appelé citron du Japon, Citrus x junos est un hybride naturel du citron d’Icheng et de la mandarine (Citrus ichangensis × Citrus reticulata var. austera), originaire de Chine. Il est particulièrement cultivé au Japon et en Corée, où il tient une place importante dans la culture, aussi bien pour cuisine que pour ses huiles essentielles.

La cuisine gastronomique occidentale commence également à s’approprier le yuzu. Bien qu’il soit actuellement rare en Europe, le yuzu pourrait voir sa culture se développer chez les particuliers. En effet, pour un agrume il est assez rustique, et il peut certainement être cultivé ailleurs qu’en région méditerranéenne.

Description de l’arbre yuzu

Citrus x junos est un petit arbre ramifié aux longues branches dressées. Il montre un port relativement étroit, presque fastigié, pour atteindre une hauteur en pleine terre de 4 à 6 m. Cultivable en grand conteneur, il y sera bien sûr plus petit.

Ses feuilles sont alternes et coriaces, au limbe vert soutenu et luisant sur la surface supérieure. Les feuilles sont généralement persistantes, mais certaines variétés sont plutôt semi-persistantes et perdent une grande quantité de feuilles en hiver sans que le froid soit à incriminer.

Les jeunes rameaux sont très épineux. Les fleurs naissent au printemps à l’aisselle des feuilles, sur les rameaux les plus jeunes. Elles dessinent une étoile blanche de leurs 5 pétales étroits et cireux. Elles sont parfumées. Les fruits mesurent 4 à 8 cm de diamètre. Ils sont en forme de citron aplati, à l’écorce épaisse et bosselée.

Le yuzu fruit

Le yuzu fruit est récolté soit vert, cueilli en été, ou soit mature et jaune, cueilli en automne et en hiver.

Entre la présence d’un nombre important de pépins et une écorce épaisse, la pulpe est peu abondante, pas très juteuse, mais intéressante en gout, intermédiaire entre la mandarine et le pamplemousse. Le yuzu est riche en vitamines C.

L’écorce du yuzu est très riche d’arômes. Il en faut peu pour aromatiser un plat sucré ou salé, une boisson, une tisane…

L’arbre yuzu proposé en culture est souvent greffé sur du Poncirus perfoliata, robuste et rustique. Cette greffe le rend plus vigoureux en croissance et avance l’âge de fructification.

Comment cultiver l’arbre yuzu ?

Citrus junos demande un sol drainant, riche et humifère, et de ph acide à neutre. Sa culture nécessite un sol presque toujours frais, mais d’où l’eau s’écoule librement. Il préfère une exposition mi-ombre à ensoleillée.

Rusticité. Bien qu’on ait encore peu de recul en Europe, le yuzu se montre rustique facilement jusqu’à -15 °C, et certaines variétés jusqu’à -18 °C. Greffé sur du poncirus, il gagne encore en vigueur et en rusticité (un remarquable poncirus, très âgé, peut être admiré au Jardin botanique de Lille dans Nord de la France).   Sa culture peut donc être tentée en pleine terre, en le plantant au printemps. 

Pour les climats limites, pensez à lui donner une orientation protégée par un mur, une haie, ou encore, afin d’optimiser la fructification, lui créer un microclimat plus chaud, par exemple, au sein d’une cuvette végétale.

L’arbre yuzu en pot est plus fragile au froid et doit être hiverné en serre froide ou véranda durant l’hiver. Dans ces conditions, la terre doit sécher sur les quelques centimètres de surface entre deux arrosages.

Comment multiplier l’arbre yuzu ?

  • Par semis, qui est facile, mais l’arbre demande environ 7 années avant de fructifier

  • Par boutures à l’étouffé au printemps et en été

  • Par greffage. Bien que moins aisée, la greffe est avantageuse puisque le yuzu est capable de fructifier au bout de 2 à 4 ans.

Espèces et variétés de Citrus

Le genre comprend plus de 15 espèces et des centaines de variétés

  • Citrus lemon, Citrus aurantifolia, Citrus chinensis, Citrus autralasica…
  • Citrus x junos 'Tadanishiki', citron yuzu sans pépin
  • Citrus x junos 'Hanayu'  ou 'Hana-Yuzu', le yuzu-fleur

Il existe également un Yuzu panaché

Nos fiches
Lire aussi
Les Camélias de mon jardin, les camélias du Japon Les Camélias de mon jardin, les camélias du Japon

Maintenant, voici les japonica. Le choix est très embarrassant. Il y a tant de variétés, de nuances de couleurs, de formes de fleurs…. On s’y perd. Il faut leur choisir un emplacement...

Les bienfaits du citron Les bienfaits du citron

On ne présente plus le citron qui fait partie des agrumes; Fruit acide mais néanmoins populaire, il est l’allié de nos recettes culinaires. Le citron est aussi un remède naturel aux...

La fête du citron de Menton La fête du citron de Menton

Depuis des dizaines d’années, la Fête du Citron® ravit des milliers de spectateurs venus des quatre coins du monde pour admirer les motifs géants tout en agrumes. La Fête du Citron® à Menton,...

Conseils pour choisir un érable du Japon sans maladie Conseils pour choisir un érable du Japon sans maladie

Les Acer palmatum ont tant d'attrait et de charme que nous cédons au coup de coeur et c'est bien légitime; mais voilà que la petite merveille va mal, tout le haut dépérit. La déception est énorme,...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Sacco (Rhône)
    Je suis surpris de la rusticité du citronnier HANNA YUSU (- 15°), laissez-moi douter de ce chiffre impressionnant de résistance, mais comme j'aimerais y croire, car cela voudrait dire que cette espèce, hormis PONCIRUS TRIFOLIATA, pourrait trouver sa place dans de nombreuses zônes géographiques en France, les chiffres de rusticité et de résistance au froid, à mon sens, varient énormément d'un site à l'autre, et même d'un producteur à l'autre, pour les mêmes caractéristiques (porte greffe...) alors naturellement je vais tenter de planter celui que je bichonne en pot depuis un certain temps, à l'abri des vents, protégé d'un voile.... mais dans la région de Lyon, je prends surement des risques, mais soyons optimistes !
    Répondre à Sacco
    Le 06/01/2017 à 10:01