A LA UNE »
Pudding de chia

Les éphémères, la manne nourricière de la mare

Des milliers d'Ephémères prennent leur envol au-dessus de la mare, sous les chaleurs du mois de mai. Pour quelques jours, quelques heures. Sans manger, présence d'un instant, pour assurer la pérennité de l'espèce.

Imago (Adulto) do gênero Hexagenia, família Ephemeridae.
Imago (Adulto) do gênero Hexagenia, família Ephemeridae.

La mouche de mai 

Longue de 2 à 3 cm, elle se reconnaît à son corps arqué, son abdomen élancé prolongé de cerques fines, ses ailes verticales, ses antennes réduites. La mouche de mai appartient au grand groupe des Ephéméroptères, aux côtés de centaines de cousines difficiles à différencier les unes des autres tant elles se ressemblent.

De part le monde on les trouve par milliers d'espèces, sous toutes les latitudes, exceptées les plus froides. Exceptées aussi l'Islande et quelques îles du Pacifique. Leur vie se partage entre le monde aquatique, pour leurs larves, et aérien, pour les adultes.

Une vie éphémère

Les Ephémères adultes s'envolent au printemps, pour quelques heures, 2 à 3 jours tout au plus. Leur vie si courte est consacrée uniquement à la reproduction, sitôt émergés les mâles fécondent les femelles, les longues pattes antérieures permettant une prise ferme. Immédiatement, les Ephémères vont pondre.

Pour certaines espèces, les oeufs seront lâchés en plein vol, d'autres les poseront sur l'eau ou juste en surface, d'autres encore les fixeront à des substrats immergés.

Une seule femelle émettra 500 à 6000 œufs. Puis disparaîtra, sans même avoir cherché à se nourrir. Ses organes digestifs et pièces buccales, régressés, ne jouent plus aucun rôle.

Longue vie aux jeunes

Les œufs des Ephémères donneront naissance à de petites larves à la vie entièrement aquatique. Elles respirent avec des branchies externes, 2 rangées de 7 disposées le long de l'abdomen. Leur forme, aspect, diffèrent selon les espèces, et permettent des déterminations à la loupe. Tout comme les antennes, plus ou moins courtes. Les larves sont remarquables pour leurs longues et fines cerques, 2 à 3, prolongeant leur abdomen. Pour se nourrir elles possèdent des pièces broyeuses, et sont pour la majorité détritivores.

Mais quelques espèces se sont adaptées à d'autres régimes alimentaires, racleuses de substrat, filtreuses, parfois prédatrices. Il leur faudra une vingtaine de mues, durant plusieurs mois, pour atteindre un stade pré-adulte, le subimago, se transformant rapidement en adulte formé.

Des torrents de montagne aux marais

Les Ephémères présentent à travers le monde une grande diversité d'espèces mais aussi d'habitats. Des torrents de montagne aux fleuves calmes, des étangs aux marais, toutes les zones humides les accueillent. Les larves peuvent être fouisseuses, rampantes, nageuses... Elles se dispersent au gré des courants, emportées dans le plumage des oiseaux. Adaptées à de nombreux milieux, extrêmement prolifiques, elles jouent dans les écosystèmes aquatiques un rôle primordial. Chauve-souris, oiseaux, batraciens, poissons, insectes, profitent de cette source de nourriture abondante. Appelée « manne », pour l'énorme biomasse ainsi fournie.

De nos jours on ne voit plus guère les spectaculaires nuées printanières d'Ephémères, Victimes des pesticides, de la perte de leurs habitats, de leur attrait pour les lumières artificielles, elles sont en nette régression. Et si la manne des zones humides venait à disparaître ?

Lire aussi
Végétaliser une mare Végétaliser une mare

Qu'elle ait été créée de toute pièce ou qu'elle soit naturelle, une mare à parfois besoin de petits aménagements pour y accueillir des végétaux à la fois utiles et ornementaux.

Le dytique, un chasseur impitoyable dans la mare Le dytique, un chasseur impitoyable dans la mare

Une ombre imposante s'élève des profondeurs de la mare, d'une nage souple et rapide. Un Carabe étonnamment grand, à la carapace sombre, perce la surface des eaux, un instant, puis[...]

Le moustique, un buveur de sang dans la mare Le moustique, un buveur de sang dans la mare

Grenouilles, couleuvres, tortues, aucun habitant de la mare n'échappe aux piqûres des moustiques adultes. Mais ils se délectent de leurs larves aquatiques, et peu d'entre elles en réchappent.

Les demoiselles, un ballet aérien au-dessus de la mare Les demoiselles, un ballet aérien au-dessus de la mare

Du printemps à l'automne, les Demoiselles viennent égayer la mare, virevoltant entre les joncs, typhas, carex. Pilotes expérimentées, elles chassent leur proie en plein vol, mettent en oeuvre des...

Vos commentairesAjouter un commentaire