Thierry Delaunay, viticulteur en Touraine

Thierry Delaunay, viticulteur en Touraine
Thierry Delaunay, viticulteur en Touraine

Qu’est qu’un viticulteur ?

Un viticulteur est un agriculteur qui cultive la vigne pour produire des raisins.

Mais le travail du viticulteur ne s’arrête pas à la culture de la vigne. Beaucoup d’entre nous deviennent alors des vinificateurs, c’est à dire qu’ils transforment le raisin en vin puis des commerçants car il faut vivre de notre production en vendant notre vin.

Ceux qui ne vinifient pas vendent leurs raisins à des caves coopératives qui vinifient à leur place.

Quels sont vos clients principaux ?

Nous vendons la totalité de notre vin nous-même ce qui représente 130 000 bouteilles pour 21 ha de vignes.

Nos ventes se divisent ainsi :

50 % à la clientèle particulière, c’est à dire que les gens viennent directement acheter leur vin sur notre domaine.

20 % au Cafés, Hôtels et Restaurants.

30 % à l’export ( Angleterre, Pays-Bas , Belgique, Allemagne, Japon, USA, Canada )

Quels sont les grands travaux de la vigne en fonction des saisons ?

  1. La taille de la vigne qui débute tôt dû la longueur de ce travail ( de novembre à mars en général suivant le temps de l’hiver et le nombre de tailleurs)
  2. Le pliage pour les vignes taillées avec une baguette. Cela consiste à rabattre la baguette le long d’un fil de fer. C’est une opération assez rapide.
  3. L’ébourgeonnage et épamprage fin mai jusqu’au début juillet. La vigne ayant poussée, il faut enlever les jeunes pousses inutiles aux pieds des souches mais aussi sur la tête des souches.
  4. Ce travail est effectué en même temps que le relevage qui consiste à tendre les fils de fer pour maintenir la vigne qui pousse beaucoup à cette époque.
  5. Le rognage qui est effectué mécaniquement et qui délimite la hauteur de la vigne.
  6. L’effeuillage en juin, juillet consiste à enlever des feuilles devant les raisins afin d’avoir un meilleur ensoleillement de ceux-ci. Il se fait souvent à l’est afin d’éviter toutes grillûres s’il était effectué à l’ouest.
  7. Toutes ces opérations sont entrecoupées par les traitements de la vigne afin d’éviter les maladies ( mildiou, oidium, pourriture,...). Nous pratiquons la viticulture raisonnée c’est à dire que nous traitons seulement ci cela est nécessaire dans un but de préserver l’environnement.
  8. Mi-septembre commencent les vendanges qui sont le fruit de toute une année de culture. C’est un moment très important où les journées sont longues mais très passionnant et surtout jamais pareil d’une année à l’autre ce qui fait le charme de ce métier.

Thierry et Joël DelaunayQuels sont les cépages que vous cultivez ?

En Blanc : le Sauvignon

En Rouge : le Gamay, le Cabernet et le Côt

En Rosé : le Pineau d’Aunis

Quelle formation avez-vous suivi ?

Après un bac général, j’ai obtenu 2 ans après un BTS viticulture-oenologie effectué dans le Bordelais.

Quels sont vos conseils à un jeune qui envisagerait de faire ce métier ?

Tout d’abord, il faut être passionné par la nature et donc l’agriculture. C’est un métier où il ne faut pas compter ses heures.

Avant de se lancer, je conseille aux jeunes de voyager à travers la France viticole et aussi à l’étranger afin de connaître toutes les techniques de la viticulture et de la vinification. Je pense qui faut aussi avoir un minimum de bagages (BTA OU BTSA) ce qui permet aussi aux jeunes de bénéficier d’aides à l’installation car aujourd’hui il est très difficile de démarrer seul dans ce métier.

Quels sont les métiers annexes ?

Ceux-ci sont très nombreux car nous élaborons un produit jusqu’à sa commercialisation ce qui se traduit par de nombreux intermédiaires de la vigne à la bouteille de vin sur la table du consommateur donc du pépiniériste à l’agent commerciale en passant par le verrier, bouchonnier, imprimeur ......

Quels sont les cépages que vous conseillez à un particulier qui veut faire du raisin ?

Nous utilisons des raisins de cuves qui sont destinés à faire du vin. Mais pour un particulier, je lui conseille des raisins de tables plus agréables à manger : le chasselas et le muscat sont pour moi les meilleurs. Ce qui ne veut pas dire que les raisins de cuves ne sont pas bon à manger : le sauvignon est aussi excellent.

Quels conseils à un particulier pour l'entretien de sa vigne ?

Tout d’abord, il ne faut pas qu’il hésite à tailler court sa vigne (8 à 10 yeux maxi).

Certes, il aura moins de raisins mais ceux-ci seront meilleurs et la vigne les amènera plus facilement et plus tôt à maturité.

Après, il peut utiliser des produits spécifiques contre les maladies achetés dans le commerce. Où alors, il peut faire quelques traitements à base de bouillie bordelaise et un poudrage au soufre jaune pendant la fleur de la vigne pour lutter contre l’odium.

Avez-vous un jardin ?

Seulement un jardin d’agrément. Datura, Rhodo, Camélia, Hortensia, Bougainvillée.

Merci Thierry

Lire aussi
La structure d'une fleur La structure d'une fleur

Comportant une énorme diversité de formes, de coloris, de parfums et de tailles, les fleurs ont pourtant toutes la même structure leur permettant d'abriter les organes sexuels et donc de produire...

A quoi sert une fleur ? A quoi sert une fleur ?

Qu'elles possèdent une exubérante beauté ou qu'elles soient très discrètes, les fleurs ont toutes la même fonction : celle d'abriter les organes reproducteurs de certaines plantes ayant évolué au...

L'eau de fleur d'oranger L'eau de fleur d'oranger

Merveilleuse fragrance se développant dans les pâtisseries ou les entremets, l'eau de fleurs d'oranger n'a pas son pareil pour sublimer les recettes de sa note toute en fraîcheur et en subtilité....

La fleur de sel n'est pas une fleur La fleur de sel n'est pas une fleur

On pourrait aisément imaginer une délicate fleur faite de cristaux de sel à la manière des flocons de neige... Mais cette image n'est valable que dans le monde de la poésie car la réalité est toute...

Vos commentairesAjouter un commentaire