Violette des chiens

Violette des chiens, Viola canina

Botanique

N. scientifique Viola canina
Synonyme Viola sylvestris
Famille Violacées
Origine Europe, Asie
Floraison avril à juillet, remontée en automne
Fleurs bleu clair, cendré à violet pâle
Typeplante indigène
Végétationvivace
Feuillage semi-persistant
Hauteur5 à 30 cm

Planter et cultiver

Rusticité très rustique, jusqu'à -23 °C
Exposition mi-ombre à ensoleillée
Sollimoneux ou sablonneux
Acidité acide à neutre
Humidité frais à moyennement sec
Utilisationmassif, alimentaire, médicinale
Plantationautomne, printemps
Multiplicationsemis
Sensibilité pucerons
Violette des chiens, Viola canina
Voici une violette parmi une touffe vue aujourd'hui 6/4/2019 dans mon jardin

Viola canina, la violette des chiens est une petite plante vivace appartenant à la famille des Violacées. C’est une violette largement distribuée d’Europe jusqu’en Asie, sous forme de quelques sous-espèces. En France, bien que présente dans de nombreux départements, cette violette indigène n’est pas vraiment courante ; elle est même sous statut de protection dans certaines régions. Comme beaucoup de violettes, la floraison de violette des chiens est relativement modeste et sans parfum particulier. Malgré son charme de sauvageonnes, Viola canina n’est donc pas particulièrement cultivée en tant que plante ornementale, si ce n’est par les collectionneurs où les amateurs de plantes indigènes.

Description de la violette des chiens

Viola canina est une plante haute de 5 à 30 cm, formant des touffes basses, aux tiges radicantes, étalées puis redressées. Ses feuilles sont en forme de lance, avec un limbe crènelé, plus ou moins cordé à la base, au long étiole stipulé, vert vif à vert bleuté.

Ses fleurs s’épanouissent généralement d’avril à juin, plus tardivement parfois en altitude, puis parfois à nouveau vers la fin de l’été. Elle montre des corolles zygomorphes, allongées de 3 cm : ses 2 pétales supérieurs se penchent en arrière, tandis que les 3 inférieurs se tendant vers l’avant. Les étales sont bleu clair, parfois presque blanc, à violet pâle. Le pétale inférieur est strié de bleu au centre, il se prolonge envers l’arrière en un épais éperon jaunâtre, parfois recourbé chez certaines sous-espèces. Cet éperon rempli de nectar attire et nourrit les insectes pollinisateurs.

Pendant l’été, Viola canina s’assure de la production de graines grâce à la formation de fleurs cléistogames : elle produit des graines par autofécondation dans une fleur qui ne s’ouvre pas, mais passe directement du bouton à la capsule de graines.

Les graines sont expulsées à 1 ou 2 m, alors que la capsule trigone explose.

Viola canina subsp. schultzii, une sous-espèce montagnarde, aux tiges dressées, est bien plus compactes et avec des feuilles un peu glauques.

Les conditions de croissance de Violette des chiens

Viola canina se rencontre sur les pelouses acides, dans les marais, ou éventuellement en forêt claire. Son feuillage reste présent toute l’année tout en diminuant fortement en hiver. On la trouve en majorité sur un substrat siliceux. Elle est sensible au calcaire, et croît en milieu acide à neutre : dans un sol limoneux, sablonneux ou tourbeux. Elle est capable de se développer dans une terre pauvre, fraiche à relativement sèche. C’est une plante qui apprécie le soleil, elle doit être exposée au soleil au moins la moitié de la journée, surtout au printemps et en automne.

Possible utilisation de Viola canina au jardin

La forme compacte des sous-espèces alpines fait de sympathiques plantes de rocailles pour collectionneurs, et la sous-espèce canina ne manque pas de charme non plus. Elle peut être introduite au jardin à l’aide de semis. Les graines doivent généralement connaitre une saison froide avant de germer.

Viola canina, en tant que plante indigène, est favorable à la biodiversité. Comme de nombreuses espèces de Viola, elle peut être considérée comme comestibles (fleurs et feuilles crues ou cuites) et possède des propriétés médicinales : elle est émolliente, expectorante et sudorifique.

Attention, cette violette étant sous statut de protection dans certaines régions, la récolte de ces plantes sauvages peut être interdite.

Espèces et variétés de Viola

Un genre très riche

  • Viola odorata, la violette odorante
  • Viola riviniana, Violette de Rivin
  • Viola sororia, excellente plante ornementale provenant du continent américain
  • Viola tricolor, petite pensée sauvage
  • Viola dubyana, une pensée alpine
  • Viola banksii une violette d’Australie
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Violette des bois, Violette sauvage, Violette de Reichenbach, Viola reichenbachiana Violette des bois, Violette sauvage, Violette de Reichenbach, Viola reichenbachiana

Viola reichenbachiana, la violette de Reichenbach ou violette des bois est une petite plante vivace appartenant à la famille des Violacées. Viola reichenbachiana est une plante sauvage indigène,...

Violette parente, Violette de pentecôte, Violette papilionacée, Viola sororia Violette parente, Violette de pentecôte, Violette papilionacée, Viola sororia

Viola sororia, la violette papilionacée, est une plante vivace appartenant à la famille des Violacées. La violette papilionacée est originaire du nord de l'Amérique, présente au Canada et à l'est[...]

Violette du Labrador, Viola labradorica, Viola riviniana purpurea Violette du Labrador, Viola labradorica, Viola riviniana purpurea

Viola riviniana purpurea group, la violette de Rivin pourpre est, avec Viola odorata, la violette sans doute la plus commercialisée et la plus cultivée dans les jardins. Malencontreusement, cette...

Violette odorante, Violette de mars, Violette des baies, Viola odorata Violette odorante, Violette de mars, Violette des baies, Viola odorata

Viola odorata, la volette odorante est une petite plante vivace appartenant à la famille des Violacées. La violette odorante est une violette indigène, présente presque dans toute la France et[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Chicha (Algerie)
    Merci pour les informations sur les violettes
    Répondre à Chicha
    Le 19/06/2018 à 11:00