Le lombricompostage ou lombriculture

Le lombricompostage ou lombriculture

Un moyen simple, ludique et éducatif de composter et d'améliorer le sol de vos massifs, potagers, d'entretenir la beauté de votre gazon.. Utiliser l'appétit vorace des lombrics, animaux paisibles et discrets en respectant l'environnement...

Mais qu'est-ce que le lombricompostage ?

Le lombricompostage consiste à produire du compost à l'aide de vers. On utilise des vers rouges de Californie car ils consomment une quantité phénoménale de déchets. Ils mangent de la matière végétale en décomposition. Ils rejettent ensuite les déchets en petites crottes ou tortillons en enrichissant le sol. Ils peuvent absorber et rejeter chaque jour l'équivalent de leur poids. En plus, les vers creusent des tunnels et aèrent la terre en favorisant l'enracinement des plantes et le développement des micro-organismes. Les vers rouges de Californie produisent un compost riche avec une bonne odeur d'humus.

On obtient du compost après deux ou trois mois. Les vers rouges sont extrêmement prolifiques. Les oeufs éclosent après une incubation de trois semaines et chaque oeuf peut donner jusqu'à vingt petits. Les petits vers atteignent la maturité sexuelle à trois mois ; ils commencent alors à se reproduire.

Employer le lombricompost

  • Pour vos pots et jardinières, ajoutez une couche mince au-dessus de la terre ;
  • Vous pouvez ajouter le compost directement dans votre mélange de rempotage ;
  • Dans le jardin, dans les rangées de semis ;
  • Pour le gazon, répartir en fine couche

Le lombricompost est très stable et vous n'avez aucun risque de brûlure.

Comment fonctionne un lombricomposteur ?

Le lombricomposteur est une sorte de casier que l'on pose à même le sol. Cet endroit doit être relativement abrité, et non exposé aux températures extrêmes. Si vous êtes en région montagneuse où les températures négatives sont très basses, vous protégerez votre lombricomposteur l'hiver dans un garage ou en mettant des bottes de foin autour du casier.

Les températures idéales sont entre 8 et 27 ° mais les vers supportent des températures négatives (ils ralentissent alors leur activité) et positives > à 26° (garder la litière toujours humide).

L'entretien ensuite, consiste à alimenter vos vers de vos chutes de nourriture. Les vers peuvent être nourris à n'importe quelle heure du jour. Ne vous inquiétez pas si vous devez partir pendant quelques jours ou quelques semaines, il suffira de leur laisser une couche d'alimentation avant de partir et si ce départ est en été, la voisine qui arrose vos plantes humidifiera en même temps votre litière.

Quelle quantité de nourriture ?

Cela dépend du nombre de vers que vous possédez. Ils mangent leur poids par jour et doublent leur population tous les 2 à 3 mois. Si vous commencez avec 1000 vers soit 500 g de vers adultes (ils s'identifient par l'anneau), ils consommeront jusqu'à 500 g de déchets par jour. Après quelques mois, la population aura doublé et vous pourrez les nourrir davantage.

Doit-on arroser ?

La litière doit toujours être humide mais pas inondée surtout par température chaude. Humidité et chaleur favorisent la reproduction.

Est-ce que je risque d'avoir trop de vers ?

Non, vous ne pouvez jamais avoir trop de vers. Ils régulent leur population en fonction de l'espace disponible et de la quantité de nourriture.

Lire aussi
La lombriculture La lombriculture

Gwénola et Pascal PICARD de la ferme lombricole du pays de Josselin nous présente la lombriculture Pascal PICARD s'est installé en 1990 en prenant la suite de ses parents qui faisait de l'élevage...

Le lombricompostage, le recyclage des déchets pour les citadins Le lombricompostage, le recyclage des déchets pour les citadins

Le lombricompostage fait de plus en plus d'adeptes parmi les citadins car il permet de recycler les déchets ménagers en compost directement dans leur cuisine ou leur balcon. Nul besoin d'avoir un...

La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Sensei (Seine Maritime)
    Est-ce possible de mettre des lombrics directement sur mon compost qui est ouvert un peu à l'écart contre un mur ? Proche de mon potager .
    Répondre à Sensei
    Le 13/08/2015 à 17:31