La multiplication des rosiers par semis

Expérience amusante, la multiplication des rosiers par semis est à la portée de tous. Avec un peu de patience vous obtiendrez de belles surprises !

Récolte des graines de rosier à d'un cynorrhodons
Récolte des graines de rosier à d'un cynorrhodons

A savoir avant de se lancer

La majorité des rosiers vendus dans le commerce sont des hybrides greffés pour une meilleure résistance aux maladies, aux parasites ou à un climat défavorable mais aussi pour combiner les qualités des deux plantes originelles. Le semis de ces espèces risque donc de vous donner un résultat absolument différent de la plante mère, vous offrant par là-même de belles surprises ! Le rosier étant allogame (c'est à dire à pollinisation croisée), on obtient le plus souvent des plants différents du plant d'origine.

Le semis est très intéressant pour tous ceux qui veulent essayer d'obtenir une nouvelle variété de rose par hybridation.

La récolte des graines

Choisissez toujours un rosier en bonne santé pour prélever vos graines ;

  • prélevez les cynorrhodons à maturité, lorsqu'ils commencent à se flétrir et à ramollir à l'aide d'un sécateur bien désinfecté ;

  • laissez sécher les cynorrhodons à l'air libre et à l'abri quelques jours avant de les ouvrir ;

  • placez les graines dans du sable de rivière auquel vous aurez ajouté de la poudre de charbon de bois pour éviter le développement d'éventuelles maladies cryptogamiques ;

  • versez le tout dans une petite enveloppe en papier, notez le nom du rosier sur celle-ci, puis placez l'enveloppe dans le bac à légumes du réfrigérateur pendant au moins un mois (vernalisation). Le froid relatif va déclencher le 'réveil' des graines.

Le semis de rosiers

  • Remplissez une caissette en polystyrène (comme celles que vous trouverez chez votre poissonnier) d'un mélange léger composé d'1/3 de terreau, d'1/3 de sable de rivière et d'1/3 de tourbe. Ajoutez à ce mélange une poignée de poudre de charbon de bois ;

  • tassez la surface du mélange et arrosez pour bien humidifier le substrat ;

  • à l'aide d'un crayon, tracez des petits sillons espacés de 10 cm ;

  • placez les graines dans les sillons en les espaçant de 5 cm ;

  • couvrez ensuite les graines avec un demi-centimètre de sable de rivière ;

  • pulvérisez la surface délicatement pour bien l'humidifier sans déranger les graines ;

  • placez la caissette dans l'obscurité à une température inférieure à 10°C, mais hors gel ;

  • installez ensuite la caissette sous châssis froid et gardez le substrat légèrement humide durant toute la période de germination.

Et ensuite ?

Une fois les plantules présentant 4 feuilles, repiquez dans des pots individuels pour rosiers (plus profonds que larges). Le substrat devra être bien drainé et composé de bon terreau du commerce, d'un peu de vermiculite, d'argile et de paille broyée. Veillez à bien arroser vos plantules et à faire des apports d'engrais en période de croissance. La plantation en pleine terre pourra être envisagée à l'automne, deux ans après le semis.

Lire aussi
La multiplication par semis en godets La multiplication par semis en godets

Caroline LEGRAND  des pépinières HORTIFLOR BUREAU nous explique la méthode de multiplication par semis en godets

La multiplication des orchidées par semis La multiplication des orchidées par semis

Les orchidées fascinent depuis toujours, mais la technique du semis est maîtrisée que depuis peu...

La multiplication végétative des succulentes La multiplication végétative des succulentes

Les plantes succulentes peuvent facilement être multipliées autrement que par semis. On parle alors de 'multiplication végétative' puisqu'elle ne fait pas appel à une reproduction sexuée et ne...

La multiplication des tubercules La multiplication des tubercules

La multiplication végétative est une manière simple d'obtenir, à partir d'une partie de la plante, de nouveaux sujets. Nous nous pencherons ici sur la multiplication des tubercules, méthode simple...

Vos commentairesAjouter un commentaire