Campanule fausse-raiponce

Campanula rapunculoides, la campanule fausse raiponce, est une plante vivace indigène, mais peu répandue. Cette robuste et charmante plante mellifère et comestible est une espèce à cultiver dans les zones de jardin naturel, capable de s’imposer parmi d’autres plantes sauvages.

Campanule fausse-raiponce, Campanula rapunculoides

Botanique

N. scientifique Campanula rapunculoides
Famille Campanulacées
Origine Europe, ouest de l'Asie
Floraison juin à septembre
Fleurs bleu violacée
Typeplante vivace
Végétationherbacée
Feuillage persistant
Hauteur80 à 100 cm

Planter et cultiver

Rusticité très rustique, jusqu'à -34 °C
Exposition mi-ombre, soleil
Soltolérante, mais préfère un sol drainant
Acidité légèrement acide à basique
Humidité assez sec à frais
Utilisationjardin naturel, zone semi-sauvage, mellifère, légume
Plantationautomne, printemps
Multiplicationsemis, division
Campanule fausse-raiponce, Campanula rapunculoides

Campanula rapunculoides est une plante herbacée vivace appartenant à la famille des Campanulacées. Elle est distribuée plutôt vers le centre de l’Europe, relativement subméditerranéenne. Cette belle espèce est indigène de France, absente sur la façade ouest, assez rare sur la moitié nord et plus courante au sud-est. Elle se rencontre souvent sur les sols calcaires, au bord des haies, dans les clairières ou sur friches, parfois pionnières dans les zones perturbées, et bien sûr, dans les prairies en montagne. Elle est surnommée par les anglophones ‘campanule rampante’, appréciée des amateurs de plantes robustes et détestée par ceux qui n’aiment qu’un jardin maîtrisé à 100%.

Description de la Campanule fausse-raiponce

Campanula rapunculoides est une plante haute de 80 à 100 cm qui se développent à partir de souche rampante. Elle produit des racines pivotantes en profondeur d’où partent plusieurs fins et longs rhizomes qui stolonisent et lui permettent de s’étaler en largeur et de sourdre au milieu d’autres plantes, d’où sa faculté à s’immiscer dans une prairie sans craindre la concurrence.

Ses rosettes basales sont semi-persistantes. La plante est globalement velue. Ses feuilles basales sont cordiformes et pétiolées, irrégulièrement dentées. Ses feuilles caulinaires sont lancéolées, apétiolées, finement dentées. Les tiges sont simples, arrondies et pleines, rugueuses (poils raides). Elles fleurissent sur leur moitié supérieure : une unique fleur accompagnée de sa bractée à chaque étage, formant une haute et élégante grappe lâche et unilatérale ; en effet, ses fleurs campanulées pendent toutes du même côté. Le calice est court et se retourne, il est cilié sur les bords. La corolle bleue violacée, longue de 2 à 3 cm, se divise au tiers de sa longueur en 5 lobes pointus et ciliés.

Campanula rapunculiodes fleurit de juin à septembre ; mellifère, elle est fécondée par les insectes. Étant autofertile, un unique pied peut produire beaucoup de graines, d’août à octobre. Elle se ressème spontanément.

Comment utiliser et cultiver la campanule fausse raiponce ?

Campanule rapunculoïdes est une plante vigoureuse et ne requérant aucun soin particulier : le genre de celles qui se débrouillent toutes seules ; si l’on ajoute à cela ses multiples tiges florales élancées qui fleurissent durablement, elle peut donc être idéale dans les jardins au naturel, qui se veulent favorables à la biodiversité, dans une prairie fleurie ou un espace de votre terrain où vous n’intervenez que très peu. En revanche, au voisinage de vivaces un peu délicates ou de croissance lente, elle se montre trop envahissante, n’hésitant pas à surgir en plein milieu de leur touffe. Il faut donc ne lui associer que des voisines du même acabit, comme la valériane, des knauties, des asters, de grandes lysimaques ou des verges d’or...

Campanula rapunculoides demande une exposition ensoleillée ou mi-ombre et préfère un sol assez riche, meuble et drainant, de ph légèrement acide à basique ; elle se plaît en sol calcaire. Elle est d’ailleurs très tolérante et par rapport à nombre d’autres campanules indigènes, se montrant plus résistante à la sécheresse. Elle est capable donc de végétaliser aussi un sol pierreux.

Plantée en automne ou au printemps, sa reprise ne pose aucun problème. Elle peut être cependant sensible au broutage des limaces au printemps.

Pour éviter trop de réensemencements spontanés, elle peut être étêtée vers la fin de floraison. Elle se réensemencera davantage dans un jardin où le sol est laissé nu entre les plantes.

La campanule fausse-raiponce, comestible, mais à ne pas confondre avec la campanule raiponce

Campanunula rapunculoides est une espèce différente de la raiponce légume (Campanula rapunculus) qui est un légume ancien.

Bien que moins pratiques à récolter, ses racines jeunes sont aussi comestibles : cuites, elles ont une saveur agréable qui rappelle la noix.

Les jeunes feuilles se mangent crues et les jeunes tiges printanières plutôt cuites, comme des asperges. Elles sont riches en vitamines C. Leur saveur est légèrement sucrée et la feuille a une texture agréable sous la dent.

Comment multiplier Campanula rapunculoides ?

Sur un sol nu, les fines graines sont semées en place au printemps ou en automne ; elles germent généralement au bout de quelques semaines où la température atteint les 18 °C. Elles ne seront pas recouvertes, car elles ont besoin de la lumière pour germer. Les semis d’automne peuvent éventuellement fleurir la première année. Les semis de printemps fleuriront généralement l’année suivante.

Les semis en pot sont possibles, à température extérieure, de septembre à avril. Les petites campanules fausse-raiponce sont repiquées au stade 5 feuilles. Elles reprennent facilement si elles sont un peu arrosées.

Les divisions sont faciles vers le mois de mars : il faut repérer une jeune et nouvelle rosette et l’emporter avec une partie de son rhizome raciné.

Comment se débarrasser de la campanule fausse raiponce ?

Pour se débarrasser manuellement d’une campanule fausse-raiponce mal placée, il ne suffit pas d’arracher les rosettes avec leurs rhizomes subhorizontaux, il faut trouver plus en profondeur la racine pivotante qui émet ces rhizomes, sinon elle repousse.

Espèces et variétés de Campanula

Plus de 250 espèces

  • Campanula muralis, la campanule des murailles
  • Campanula cervicaria, la rare campanule cervicaire
  • Campanula trachelium, la campanule à feuilles d’ortie
  • Campanula carpatica, la campanule des Carpates
  • Campanula rotundifolia, à feuilles rondes
  • Campanula medium, campanule carillon des jardins
  • Campanula punctata, campanule ponctuée
  • Campanula rapunculus, la campanule raiponce ou raiponce légume
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Raiponce légume, Campanule raiponce, Campanula rapunculus Raiponce légume, Campanule raiponce, Campanula rapunculus

Campanula rapunculus, la raiponce légume est une plante indigène. Elle était souvent utilisée au jardin autrefois, décorative, tolérante et facile à cultiver, mais aussi comestible : c'est un...

Campanule gantelée, Campanule à feuilles d'ortie, Campanula trachelium Campanule gantelée, Campanule à feuilles d'ortie, Campanula trachelium

Campanula trachelium ou la campanule à feuille d'ortie est une plante vivace florifère et sans entretien. Indigène, cette haute campanule est partout chez elle : tolérante, elle se pérennise...

Campanule agglomérée, Campanule à bouquet, Campanule à fleurs agglomérées, Campanula glomerata Campanule agglomérée, Campanule à bouquet, Campanule à fleurs agglomérées, Campanula glomerata

Campanula glomerata, la campanule à bouquet est une plante vivace européenne, donc bien adaptée à notre climat français. Ses bouquets hauts et denses s'imposent en vigueur et intensité en une[...]

Campanule des Carpates, Campanula carpatica Campanule des Carpates, Campanula carpatica

La campanule des Carpates, Campanula carpatica fait partie des plantes vivaces incontournables ; cette campanule en petit dôme est probablement celle qui fleurit le plus longuement ; elle tolère...

Vos commentairesAjouter un commentaire