La musaraigne, petite mais grande alliée

Une musaraigne sur les doigts sans crainte
Une musaraigne sur les doigts sans crainte

Petit mammifère au museau pointu, ressemblant de loin à une souris, la musaraigne est un animal méconnu et mal-aimé qui rend pourtant de grands services au jardinier.

Une musaraigne sur les doigts sans crainte Une musaraigne dans l'herbe Une musaraigne Une musaraigne dans la pelouse

Musaraigne qui-es-tu ?

Le terme 'musaraigne' sert à qualifier de nombreuses espèces de mammifères insectivores faisant partie de la famille des Soricidae.

La musaraigne est souvent confondue avec un autre petit mammifère : la souris. Elle s'en différencie pourtant en de nombreux points. La musaraigne a un corps plus rond mesurant une dizaine de centimètres de longueur et une queue plus courte. Son museau se termine en pointe ressemblant un peu à une petite trompe très caractéristique et très mobile couverte de vibrisses servant à farfouiller le sol pour extraire ses proies. La couleur de son pelage est brune ou grisâtre. Sa texture est soyeuse.

La musaraigne est active de jour comme de nuit.

La famille des Soricidés comprends plus de 200 espèces de musaraignes dont une dizaine vit en Europe. La plus commune est la musaraigne carrelet (Sorex araneus) que l'on peut trouver dans les jardins et près des maisons, la musaraigne couronnée (sorex coronatus) préfère les altitudes supérieures à 1000 m. On trouve en grand nombre dans les zones montagnardes et dans le Nord de la France. On peut rencontrer également la musaraigne aquatique (Neomys fodiens) qui habite en bordure de cours d'eau et qui nage très bien.

Régime alimentaire

La musaraigne n'est pas un rongeur, mais un mammifère insectivore. Elle se nourrit d'insectes en tous genres, de leurs larves, de limaces, de chenilles, de vers, mais aussi de ses propres excréments. Son métabolisme étant très rapide, elle doit trouver constamment de la nourriture pour obtenir les calories nécessaires à sa survie. Elle peut dévorer plus du double de son propre poids en insectes par jour. Pourtant, elle est souvent chassée par l'Homme qui l'accuse de détruire les cultures et de se servir dans les réserves. Au contraire, elle devrait être préservée puisqu'elle constitue un parfait auxiliaire du jardinier en se nourrissant nuit et jour de parasites nocifs pour les cultures.

Reproduction

La musaraigne n'est pas un animal grégaire, elle aime la solitude mais cherche un partenaire pour se reproduire entre le mois de mars et l'automne. L'accouplement a alors lieu. Après 20 à 27 jours de gestation la femelle donnera naissance à une portée comprenant de 2 à 8 petits. Une femelle peut avoir 2 à 5 portée par an. Le taux de mortalité est toutefois assez élevé dans les premiers mois de vie (25%). Une musaraigne vit en moyenne 2 ans et demi.

Faciliter la vie de la musaraigne au jardin

Pour permettre aux musaraignes de se réfugier et de s'installer dans votre jardin, installez-leurs un petit abri ou un tas de pierres sèches près du compost. En hiver, elles s'y plairont pour hiberner et au printemps pour y élever leurs petits. Laissez quelques zones en friches et broussailleuses pour qu'elles y trouvent une abondante nourriture. Ne traitez pas avec des produits chimiques et surtout évitez les anti-limaces.

Lire aussi
La chevêche, une chouette alliée du jardinier La chevêche, une chouette alliée du jardinier

Mignonne et rondouillarde, la chevêche, petite chouette aux yeux d'or, se raréfie dans le paysage français, au point d'être actuellement menacée. Elle est pourtant une alliée du jardinier ; sachez...

Meudon (92), Petite galerie des aménagements des massifs en 2003 Meudon (92), Petite galerie des aménagements des massifs en 2003

Un travail de tous les jours... Aménagement d'un bac Taille d'un massif Voici une petite galerie de quelques aménagements de massifs ou de bacs en 2003... Suspensions devant la mairie Rond point...

Un binage vaut deux arrosages... Oui mais avec un bon paillage ! Un binage vaut deux arrosages... Oui mais avec un bon paillage !

Tous les jardiniers ont entendu un jour ou l'autre le fameux adage ventant les vertus du binage. Bien que tenace cette croyance ne doit pas forcément être prise au pied de la lettre....

Semer du maïs Semer du maïs

Le semis de maïs est encore trop rare au jardin, pourtant la croissance rapide et la culture facile de cette graminée devraient constituer des arguments de taille, sans oublier que ces délicieux...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Carole (Ontario)
    Merci, j'en avais une dans la piscine et je ne savais pas quoi faire, je l'ai donc sauvée et remise au jardin. Merci
    Répondre à Carole
    Le 13/09/2017 à 14:14
  • Olivia (Auvergne)
    Je suis fan des musaraignes et je viens d'en sauver une des griffes de mon chat, la pauvrette était dans ma chambre ... et le vilain essayait de l'attraper il n'a pas réussi je l'ai sorti lui, non mais des fois !!!!
    Répondre à Olivia
    Le 28/08/2017 à 10:17
  • Provencale (DIJON)
    Merci pour cette info, car j'ai une musaraigne dans mon jardin et je pensais m'en débarrasser, je l'ai surprise en train de manger des graines dans le récipient pour les oiseaux . Je vais la laisser vivre avec plaisir.
    Répondre à Provencale
    Le 03/05/2017 à 17:10
  • Meli Melo (Poitou Charentes)
    Je viens de trouver une musaraigne devant ma porte. Il pleut, elle est agitée, veut rentrer dans la maison. La lecture de cet article me rassure, cette petite bête n'est pas perdue. Elle doit être attirée par le tas de déchets verts au fond de ma cour. Merci pour votre article !
    Répondre à Meli Melo
    Le 13/05/2016 à 17:52
  • Bob Balavoi
    Une trés bonne information pour les jardiniers merci
    Répondre à Bob Balavoi
    Le 30/11/2012 à 08:09
  • Louis Nerrière Michaud
    BONJOUR!!!
    Répondre à Louis Nerrière Michaud
    Le 01/07/2012 à 18:41
  • Corneille Cornelius Muboyayi
    J'ai beaucoup aimé votre site, mais j'aimerais que vous puissiez spécifier chaque aspect lorsque vous parler d'un animal, la morphologie, la locomotion, l'habitat, la reproduction, la nutrition, la classification, l'importance, etc.
    Répondre à Corneille Cornelius Muboyayi
    Le 04/02/2012 à 13:40