A LA UNE »
Céleri rémoulade

Les orties et les papillons

La petite tortue (Aglais urticae) pond ses oeufs sous les feuilles d'orties
La petite tortue (Aglais urticae) pond ses oeufs sous les feuilles d'orties

Les orties sont des plantes considérées à tord comme des « mauvaises herbes » au jardin. Utiles dans de multiples domaines, elles hébergent et nourrissent aussi de nombreux auxiliaires, notamment certains papillons qui ne dépendent que d'elles pour assurer leur survie.

Orties et papillons une association vitale

L'ortie propose le gîte et le couvert à une trentaine d'espèces de papillons qui ne peuvent survivre sans sa présence. La préserver au jardin est donc la meilleure solution pour les attirer chez vous ! N'oubliez pas non plus que cette plante possède des vertus médicinales, alimentaires et phytosanitaires importantes. Mais revenons à nos papillons, qui pour certaines espèces, ne pondent que sur ou au revers des feuilles d'orties. Les chenilles s'y développent ensuite en se nourrissant des feuilles et les adultes trouvent même du nectar à l'intérieur des corolles.

De leur côté, les espèces d'orties dioïques sont pollinisées grâce aux papillons qui assurent ainsi la fécondation des fleurs femelles par les fleurs mâles qui ne sont pas présentes sur la même plante.

Quelles sont les principales espèces de papillons liées aux orties ?

Nocturnes ou diurnes, nombreuses sont les espèces de lépidoptères liées aux orties, parmi elles :

Les espèces nocturnes

Panixia dominula connue sous le nom « d'écaille rouge » est un superbe papillon aux ailes rouges tachetées de noir, Eurrhypara hortutata la bien nommée « Pyrale de l'ortie » ou encore Artica caja, l'écaille marte dont les pattes postérieures sont aussi urticants que ceux de l'ortie.

Ces espèces nocturnes ne craignent pas les poils urticants des orties et se nourrissent des feuilles d'orties durant tout leur développement.

Les espèces diurnes

Du côté des espèces diurnes, Cynthia cardui, la « Belle Dame » pond ses œufs sur les feuilles d'ortie tout comme le « Paon de jour » (Inachis io), un papillon migrateur magnifique présent dans toute l'Europe. Ses chenilles noires hérissées de pointes se nourrissent de feuilles d'orties en fin de printemps.

Le vulcain (Vanessa atalanta), lui aussi migrateur, est présent dans tout l’hémisphère Nord ainsi qu'en Afrique du Nord et en Asie. Il pond un seul œuf vert par feuille ; Cette couleur le préserve des prédateurs jusqu'à ce qu'il se transforme en chenille qui s'enroulera dans la feuille pour la dévorer à l'abri, avant d'en choisir une autre le temps de sa croissance.

La petite tortue (Aglais urticae) devient de plus en plus rare dans les jardins. Ce papillon peut être observé en début de printemps en Europe. La femelle pond alors ses œufs en groupes au revers des feuilles d'orties dont les larves (chenilles) se nourriront ensuite.

Le Robert-le-diable (Polygonia album), est un petit papillon aux ailes très découpées et aux coloris flamboyants tacheté de noir. Très présent en France en lisières de forêts, de cours d'eau ou dans les vergers et les jardins, il pond lui aussi ses œufs sur les feuilles d'ortie dont les chenilles se repaîtront dès l'éclosion.

Lire aussi
Photographier dans une serre à papillons Photographier dans une serre à papillons

Pris d’une envie bucolique de photographier les papillons ailleurs que sur les parebrises ?  Il y a bien sur le jardin mais si la patience n’est pas votre fort, il reste la serre à...

Les orties, utiles au jardin et aux insectes Les orties, utiles au jardin et aux insectes

Trop souvent arrachées car considérées comme des plantes indésirables, les orties ont pourtant de nombreuses qualités et se révèlent utiles dans bien des domaines. L'ortie, très commune mais...

Les lépidoptères ou papillons Les lépidoptères ou papillons

Les lépidoptères plus communément appelés papillons sont caractérisés par des pièces buccales en trompe, enroulée en spirale pour collecter le nectar, deux paires d'ailes recouvertes d'écailles...

Attirer les papillons dans son jardin Attirer les papillons dans son jardin

Le secret d’un jardin visité par les papillons réside dans la diversité de sa végétation : un fouillis de plantes odorantes, des massifs colorés, des haies comportant de nombreux arbustes...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Eve (Tarn-et-Garonne)
    Je ne comprends pas pourquoi vouloir attirer à tout prix des papillons dans le jardin quand on sait qu'ensuite on va être envahi de chenilles ! Expliquez-moi s'il vous plaît, car moi bien au contraire je les traque.
    Répondre à Eve
    Le 30/10/2017 à 07:13