Les orties, utiles au jardin et aux insectes

Les orties, utiles au jardin et pour les insectes
Les orties, utiles au jardin et pour les insectes

Trop souvent arrachées car considérées comme des plantes indésirables, les orties ont pourtant de nombreuses qualités et se révèlent utiles dans bien des domaines.

L'ortie, très commune mais méconnue

Le genre Urtica regroupe environ trente espèces de plantes herbacées, dont les plus communes dans notre pays sont Urtica dioica, plus connue sous le nom de « Grande ortie », une plante vivace vigoureuse pouvant atteindre 1 m de hauteur et Urtica urens l'ortie brûlante, une annuelle atteignant 50 cm de hauteur. Toutes deux sont pourvues de poils urticants sur leurs parties aériennes, qui, s'ils sont mis en contact avec la peau provoquent des cloques rouges et une sensation de brûlure. Considérées comme des mauvaises herbes, les orties regorgent de propriétés souvent ignorées et sont malheureusement arrachées et pourtant...

Au jardin, une alliée précieuse

L'ortie constitue une niche écologique importante pour de nombreux insectes qui y trouvent un lieu de ponte, mais aussi le gîte et le couvert. Elle est l'hôte de plusieurs espèces de papillons qui sans elle, ne fréquenteraient pas votre jardin ! Des études ont aussi prouvé que l'ortie attire les pucerons et leurs prédateurs que sont les coccinelles et les cantharides.

Si vous laissez un petit coin dédié aux orties non loin de vos cultures celles-ci seront moins attaquées par les insectes parasites. L'ortie est donc un très bon outil dans la lutte raisonnée contre les pucerons.

Cette plante, une fois transformée en purin constitue un engrais de premier choix pour vos cultures aussi bien au jardin que pour les plantes d'appartement. En prévention, le purin sert aussi à éloigner les insectes parasites. Ne jetez pas les feuilles ayant servi à faire le purin car une fois ajoutées au compost elles constituent un activateur de premier ordre.

Enfin, certains jardiniers, ajoutent une poignée de feuilles d'orties au fond du trou lors de la plantation. En libérant de l'azote, elles soutiendraient le départ de culture, rendant les plantes plus vigoureuses et moins sensibles aux maladies et parasites.

Propriétés médicinales de l'ortie

Les deux espèces précédemment citées sont des plantes médicinales reconnues. Les feuilles utilisées en infusions soignent les allergies respiratoires, la rétention d'eau, les calculs rénaux, et la goutte, elles réduisent aussi le flux menstruel et provoquent la montée de lait. Fortifiantes, elles sont idéales contre l'anémie.

Frottées sur une plaie, ces mêmes feuilles stoppent les saignements, soulagent les piqûres d'insectes et les démangeaisons.

La racine est réputée pour ses propriétés anti-inflammatoires : arthrite et arthrose sont soulagées par cette plante.

Propriétés culinaires

L'ortie peut être préparée en omelette, en veloutés ou remplacer les blettes et les épinards dans toutes vos préparations culinaires.

Lire aussi
Observer les animaux de son jardin Observer les animaux de son jardin

Dans les jardins cohabitent des dizaines, des centaines, voir des milliers d’espèces animales différentes. Conserver et comprendre l’intérêt de cette biodiversité n’est pas...

Des insectes au menu Des insectes au menu

Çà craque sous la dent, çà croustille, c'est surprenant, et selon les dires des autorités européennes nous allons tous nous y mettre un jour : l'entomophagie est notre avenir ! Courage... Une...

Repousser naturellement les insectes Repousser naturellement les insectes

Pique-nique, promenade ou barbecue, dès la belle saison la tentation est grande de passer quelques moments de détente en plein air. Des insectes de toutes sortes s'invitent parfois, rendant les...

De l'importance des petits animaux du jardin De l'importance des petits animaux du jardin

L’importance de protéger les animaux qui vivent dans notre jardin n’est plus à prouver. En effet, le jardin sert de refuge à une faune sauvage d’autant plus variée que les...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Pescolo PUDIM (Alsace)
    J'ai apprécié cet article réhabilitant l'ortie. Déplore cependant le recours au qualificatif "mauvaises herbes". Pour rehausser cette réhabilitation le recours au terme "Adventices" ou "Spontanées" aurait, me paraît il, été plus approprié.
    Répondre à Pescolo PUDIM
    Le 03/11/2017 à 07:57