Les palmiers

Les palmiers
Les palmiers

Originaires des zones chaudes du globe, les palmiers apportent une touche d’exotisme non négligeable à votre décor. Coutumiers des littoraux méditerranéens, leur port élégant et leur feuillages originaux ne cessent de séduire les amateurs de plantes qui rêvent de les acclimater dans leurs jardins.

Issus de la famille des Palmacées ou Aréacacées, les palmiers regroupent 2700 espèces des plantes monocotylédones arborescentes portant de grandes feuilles pennées, palmées ou disposées en éventail au sommet d’un stipe. Le stipe est le nom donné à la tige robuste des palmiers, il s’agit d’un emboitement d’anciennes gaines foliaires imbriquées les unes dans les autres et résultant de la chute des feuilles induite par la croissance de la plante. Pour les palmiers on ne parlera donc jamais de tronc. Le stipe est reconnaissable par son diamètre constant qui ne varie pas du pied jusqu’au bouquet de feuilles. Ce stipe est en fait une tige remplie de moelle ou de fibres.

Le stipe ne se ramifie pas sauf à de rare exception, on parlera alors de cépées lorsque des tiges multiples naissent au niveau du sol, comme dans le cas de Chamaedorea seifrizii par exemple.

Les feuilles des palmiers sont souvent larges et très découpées. Elles peuvent être pennées , c’est-à-dire que les folioles sont reparties de part et d’autres de la nervures comme chez les Cocos nucifera (cocotiers), les Phoenix canariensis, ou palmée ou flabelliforme (en forme d'éventail) chez le Chamaerops.

L'inflorescennce (spadice) des palmiers est formée d'un épi entouré d'une grande bractée appelée “spathe”. Chez certains genres d'aracées, l'épi peut porter plus de 2.000 fleurs. Les fruits ont une chair comestible tendre chez le palmier dattier (Phoenix dactylifer) ou dure chez le cocotier.

De part ses spécificité botaniques les palmiers s’apparentent aux herbes; Il est impossible de les bouturer ou de les greffer. La seule méthode de multiplication reste le semis de graines, de préférence sur couche chaude. La germination est très lente (2 à 3 mois). Les petites graines seront plantée dans un mélange à dominante sableuse et recouvertes d’une épaisseur de substrat égale à leur taille. Les très grosses graines comme celles des cocotiers seront à moitié enterrées . Certaines espèces produisent des rejets à leur pieds, il est alors possible de les séparer délicatement afin de les replanter à part en prenant bien soin de prélever une tige déjà bien enracinée. La réussite de cette technique reste toutefois aléatoire et le semis est sans conteste la seule manière sûre de multiplier les palmiers.

Vous pouvez cultivez certaines espèces de palmiers dans vos jardins même si seulement deux espèces poussent naturellement en Europe, le Chamaerops humilis et le Phoenix theophrastii.

Le très célèbre Trachycarpus fortunei, très présent sur la côte d'Azur, est sans doute la plus cultivée des espèces dites rustiques. Une fois bien installé, il peut survivre à des température de -15°C. Attention car ce palmier peut avoir une croissance très rapide et prendre des proportions inattendues.

Le Rhapidophyllum hystrix, bien qu'assez rare, reste une des espèces les plus résistantes au froid (-20°C). Les pays du Nord l'on adopté. Brahea armata, autrement nommé « palmier bleu du Mexique » est recommandé poiur les petits jardins car sa croissance est très lente ainsi que le Chamaerops humilis qui possède une grande capacité d'adaptation et se plaira aussi bien en terrain secs qu'exposé aux embruns. Très présent en jardinerie, il est le palmier idéal même en pot sur une terrasse, pour donner une note d'exostisme à votre décor.

Lire aussi
Palmiers, portrait de famille Palmiers, portrait de famille

Les palmiers appartiennent à la famille des Arécacées. On en recense près de 3000 espèces occupant les régions chaudes du globe principalement des zones tropicales mais aussi des régions...

La multiplication des palmiers La multiplication des palmiers

Les palmiers font partie de ces plantes dont la multiplication n'est pas des plus aisée. Il faudra donc tenir compte de nombreux paramètres pour réussir cette opération. Les diverses méthodes de...

Palmiers, les plus rustiques Palmiers, les plus rustiques

Lorsque l'on évoque le terme de palmiers, il vient tout de suite à l'esprit des images de plages paradisiaques ou de décors tropicaux à souhait laissant augurer que jamais il ne sera possible de...

Interview de Pierre-Olivier Albano, Association des Fous de Palmiers Interview de Pierre-Olivier Albano, Association des Fous de Palmiers

Pierre-Olivier Albano président de l'association des Fous de Palmiers répond à nos questions. Pouvez-vous présenter votre association et ses objectifs ? Derrière un nom qui traduit bien notre...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Sylvie (Poitou chte)
    J'ai un palmier et je désirerais stopper sa pousse en hauteur. Puis je lui couper la tête ou y a t'il un autre moyen pour qu'il arrête sa croissance ?
    Répondre à Sylvie
    Le 10/10/2015 à 10:45
  • David Boureau
    Palmitos plantés ... 4 en terre et 2 en pot !!! maintenant y a plus qu'a.
    Répondre à David Boureau
    Le 25/08/2013 à 15:18