Palmier chanvre, Palmier de Chine, Palmier moulin

Palmier de Chanvre ou palmier de Chine, Trachycarpus fortunei est l’une des espèces de palmier les plus rustiques que l’on peut acclimater même sur la moitié nord de la France. De stature moyenne, il montre de plus une croissance plutôt rapide s’il est bien installé.

Trachycarpus fortunei, Palmier chanvre, Palmier de Chine, Palmier moulin, Palmier de Chusan

Botanique

N. scientifique Trachycarpus fortunei
Synonyme Chamaerops excelsa
Origine Asie
Espèces proches Trachycarpus wagnerianus
Floraison mai, juin
Fleurs jaune
Typepalmier rustique
Végétationarborescente
Feuillage persistant
Hauteur5 à 12 m

Planter et cultiver

Rusticité rustique, jusqu'à -18°C, un des rares palmiers envisageable dans les régions nord
Exposition soleil, mi-ombre, à l'abri du vent froid qu'il craint
Solprofond, riche, bien drainé
Acidité acide à neutre
Humidité normal, drainant
Utilisationisolé en pleine terre ou en groupe de 3 sujets, conteneur
Plantationprintemps
Multiplicationsemis facile au chaud au printemps (1 à 3 mois)
Sensibilité le papillon palmivore, résistant aux maladies
Trachycarpus fortunei, Palmier chanvre, Palmier de Chine, Palmier moulin, Palmier de Chusan

Trachycarpus fortunei, le palmier de chanvre ou palmier de Chine appartient à la famille des Arécacées, les palmiers, qui représentent l’une des rares formes arborescentes des plantes monocotylédones. Ce palmier de chanvre est largement répandu en Asie : présent en Chine, Vietnam, Népal, Bhoutan et Indes, parfois en haute altitude. Trachycarpus fortunei est parmi les palmiers les plus rustiques, tout en supportant bien l’humidité, ce qui en fait une espèce à planter en pleine terre presque partout en France. Il est largement cultivé dans le monde entier, parfois utilisé pour ses fibres comme textiles.

Description du palmier de Chine

Trachycarpus fortunei est un palmier à tige unique, produisant un stipe épais de 15 cm, grossi à 25 cm de diamètre par une toison de fibres persistantes (résiduelles de la gaine foliaire), celles qui sont utilisées comme chanvre. Sa hauteur à maturité oscille entre 6 et 12 m. Il porte une couronne de feuilles sphériques. Les feuilles montrent un pétiole finement denté de 60 cm et un limbe semi-circulaire, large de 80 à 120 cm. Le limbe se divise au 2/3 au niveau de chaque nervure en 40 à 50 segments rigides.

Les inflorescences sont dressées, sortant de l’aisselle des feuilles. Trachycarpus fortunei est dioïque. Le plant est soit mâle, produisant donc du pollen, soit femelle, qui porte alors les fleurs à pistil, puis les fruits, s’il y a fécondation. Les fleurs sont jaunâtres, les fruits sont noirs et en forme de rien, recouverts d’une cire, parfois récoltée et utilisée.

Comment cultiver le palmier de Chine ?

Trachycapus fortunei nécessite une exposition ensoleillée ou mi-ombre, assez chaude, mais abritée des vents violents qui causent des dommages sur ses larges feuilles.

Il apprécie un sol riche et relativement drainant, mais supporte tout de même une nature un peu argileuse, du moment que la terre ne se gorge pas d’eau en hiver. En revanche, le palmier chanvre a besoin d’eau, c’est pourquoi il accepte assez bien notre climat tempéré pluvieux, et fait merveille en climat océanique.

C’est l’un des palmiers qui monte le plus vite en tige. Bien arrosé, il fera facilement 5 ou 6 nouvelles feuilles par ans et prendra 20 à 30 cm de hauteur de stipe.

Rusticité : en sol drainant, il supporte les gelées jusqu’à -15 °C, jusqu’à -18 °C, les palmes sont détruites, mais il repart du méristème apical. L’humidité hivernale peut parfois causer des dommages au niveau du méristème. Certains cultivateurs protègent ce méristème dans ses premières années, le temps qu’il s’acclimate. Comme toujours, un palmier bien repris gagne en rusticité, mais il peut être plus fragile au froid dans ses premiers hivers lors de fortes gelées, il peut être couvert ponctuellement d’un voile d’hivernage.

Pour la même raison, Trachycarpus fortunei est transplanté en pleine terre au printemps, après les grosses gelées. Il bénéficiera alors de toute la belle saison pour commencer à s’installer.

Comment protégez mon palmier en hiver ?

Bien que résistant, les jeunes palmiers sont plus fragiles, il est donc nécessaire de les protéger les premières années par un bon paillis. Ramenez l'ensemble des feuilles de manière à protéger le coeur du stipe à l'aide d'un cordage, et entourez l'ensemble d'une ou plusieurs épaisseurs d'un voile d'hivernage. Évitez les bâches plastiques, qui empêchent une bonne circulation de l'air, et ou se concentre l'humidité qui risque de tout faire pourrir.

En bac extérieur, protéger le pot de plastiques à bulles.

Quel palmier de Chine choisir pour planter dans son jardin ?

Curieusement, acheter un jeune pied avec un petit stipe sera plus intéressant (et moins coûteux) qu’un palmier avec un tronc déjà grand. En effet, le choc de la transplantation sera moins rude, et s’acclimatant plus facilement, le jeune palmier de Chine rattrapera en hauteur celui que vous aurez acheté déjà grand. Un jeune palmier fera grandir son stipe de 3 m en 10 ans ! Ce qui est rapide pour un palmier.

Le papillon tueur de palmier

Dans le sud de la France Trachycarpus fortunei peut être victime de Paysandisisa archon, le bombyx du palmier, un papillon qui détruit parfois complètement le méristème apical du palmier.

Le saviez-vous ?

  • Le nom de l'espèce vient du nom du botaniste anglais Robert Fortune.
  • Le crin autour du tronc était autrefois utilisé pour la confection de matelas.

Espèces et variétés de Trachycarpus

Une dizaine d’espèces dans ce genre

  • Trachycarpus wagnerianus, palmier miniature de Chusan
  • Trachycarpus latisectus, découvert récemment
  • Trachycarpus martianus, ou palmier moulin de Martius
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Palmier miniature de Chusan, Palmier moulin à vent nain, Trachycarpus wagnerianus Palmier miniature de Chusan, Palmier moulin à vent nain, Trachycarpus wagnerianus

Trachycarpus wagnerianus est un palmier de taille moyenne, de la famille des Arécacées. Bien que d'origine incertaine car on ne lui connait pas ou plus de forme sauvage, ce palmier[...]

Palmier de Formose, Palmier de Taiwan, Palmier à sucre nain, Arenga engleri Palmier de Formose, Palmier de Taiwan, Palmier à sucre nain, Arenga engleri

Arenga engleri, le palmier de Formose est un palmier de petite taille, appelé parfois palmier à sucre nain, en référence à Arenga pinnata, producteur de sucre roux. Il appartient à[...]

Palmier trièdre, Palmier triangle, Dypsis decaryi Palmier trièdre, Palmier triangle, Dypsis decaryi

Dypsis decaryi, le palmier trièdre ou palmier triangle est un palmier originaire de Madagascar, où il croît sur les pentes rocheuses et ensoleillées. Il appartient à la famille des Arécacées....

Aréca, Palmier d'arec, Palmier doré, Chrysalidocarpus lutescens Aréca, Palmier d'arec, Palmier doré, Chrysalidocarpus lutescens

Dypsis lutescens ou Chrysalidocarpus lutescens, appelé palmier doré, palmier d'Arec ou aréca, est un petit palmier tropical couramment cultivé. Il appartient à la famille des Arécacées et est...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Anita (Champagne ardenne)
    Mon palmier a le bout de certaines feuilles noires, que dois-je faire ? Merci
    Répondre à Anita
    Le 11/06/2020 à 07:45
  • Philippe 58 (Nievre)
    A partir de quel âge ne doit-on plus couvrir les palmiers Trachycarpus fortunei qui sont en pleine terre pour les protéger du gel ?
    Répondre à Philippe 58
    Le 22/11/2017 à 15:05
  • Litte Wolfie (Nord )
    Bernard45 il est normal que les palmes noircissent, en février il faut procéder à une taille des palmes qui ont jaunit, surtout celles à la base du tronc afin de favoriser les pousses du haut. Donc il ne faut pas hésiter à retirer celles qui sont noires ou jaunes. Je le fais depuis longtemps et je suis paysagiste ^^ Bon courage
    Répondre à Litte Wolfie
    Le 14/04/2016 à 22:44
  • Bernard45 (Loiret)
    Je viens de faire l'acquisition d'un Trachycarpus fortunei (2 m). Le bout de certaines feuilles on noircie. Est-ce normal, que dois-je faire ?
    Répondre à Bernard45
    Le 14/07/2015 à 07:40
  • Onana (Oise)
    J'aurai aimé savoir si l'on pouvait séparer les 3 tiges quand celui ci est en pot. Car nous avons acheté un et on a l'impression que cela va l'empêcher de grandir et que les feuilles sont l'une sur l'autre. Peut-on les replanter après en individuel dans un pot et à quelle période faut il le faire ?
    Répondre à Onana
    Le 13/04/2015 à 07:16
    Florence (Basse Normandie)
    Nous avons 4 palmiers chanvres ensembles et cela ne les empêche pas de pousser. A mon avis, séparer les 3 tiges est risqué. Pour ma part, je ne le recommande pas.
    Répondre à Florence
    Le 06/05/2015 à 17:22
    ALIMA (MEURTHE ET MOSELLE)
    Quel est votre fournisseur ?
    Répondre à ALIMA
    Le 26/05/2015 à 20:50
    Little Wolfie (Nord)
    Je déconseillerais de les séparer, après tout dépend la taille du végétal, je possède un trachy avec un double tronc et cela apporte un certain graphisme.
    Répondre à Little Wolfie
    Le 14/04/2016 à 22:46