Photographier dans une serre à papillons

Heliconius charitonius
Heliconius charitonius

Pris d’une envie bucolique de photographier les papillons ailleurs que sur les parebrises ?  Il y a bien sur le jardin mais si la patience n’est pas votre fort, il reste la serre à papillons.

Certains papillons préfèrent butiner les fleurs L'objectif macro permet de rester à bonne distance du papillon Reproduction de papillons dans la serre Un réflecteur devant le flash permet d'avoir une lumière plus douce

Un cycle entier

Les serres à papillons permettent d’observer le cycle entier de l’œuf au papillon en passant par la chenille et le cocon et tout cela au même endroit. Bien sûr, il faudra les découvrir dans la végétation.

A vos boitiers

A l’intérieur c’est un climat tropical. La température est comprise entre 25 et 28 °C avec un taux d’humidité d’environ 80%. Pensez-y si vous voulez y rester longtemps. Avant de vous précipiter sur ces pauvres bêtes, prenez le temps d’observer leur comportement. Les papillons ont leurs habitudes, fleurs, fruits : chacun a ses préférences. Les cocons sont généralement regroupés et protégés par une vitre (attention aux reflets) et les chenilles en liberté dans la serre.

La lumière qui règne dans la serre est la lumière du jour, s’il fait beau à l’extérieur, il y aura des zones ensoleillées, sinon grisaille pour tout le monde ! Evitez cependant les jours pluvieux qui attirent beaucoup de monde transformant la serre en place de marché et rendant la photographie difficile.

Pour garder une ambiance humide, des brumisateurs se mettent en marche à intervalle régulier, évitez d’être à proximité à ce moment-là et protéger le matériel. Sinon, il faudra essuyer, la mise au point avec une lentille mouillée ne sera pas assurée correctement. Attention à la différence de température, passer de 10 à 26°C en milieu humide et vous voilà transformé en Bob l’éponge avec obligation d’essuyer le matériel sans arrêt.

Le matériel

Ici l’objectif macro est roi. Il permet de faire des gros plans tout en restant à distance raisonnable du papillon. Une ouverture moyenne (f8) permet d’avoir une zone de netteté appréciable. Mais si vous voulez mettre en valeur l’insecte n’hésitez pas à diaphragmer moins (f4-5,6). Pour la vitesse, tout dépend du comportement du lépidoptère. Certains vont se poser et butiner tranquillement, d’autres le feront en volant. Pour ces derniers, une vitesse rapide (1/500ème minimum) est nécessaire ainsi que de régler la mise au point en continu. Ce réglage permet de faire  à la mise au point sur un sujet en mouvement. Afin de pouvoir gagner en vitesse d’obturation, pensez d’augmenter la sensibilité de l’appareil photo (400 ISO) et de ne pas trop diaphragmer. Pour la mise au point : toujours la faire sur l’œil.

Flash, pas flash ? C'est selon mais évitez son utilisation dans la mesure du possible. La lumière violente peu effrayer certains sujets et on se retrouve avec un papillon flou sur l’image ou avec les ailes repliées. Mais ils ne réagissent pas tous comme çà, il suffit de tomber sur le bon. Un diffuseur pour flash (intégré ou non) peut être utilisé afin d’adoucir la lumière du « coup de flash ».

Faites une belle composition de l’image avec le  papillon et sa fleur en appliquant la règle des tiers. Photographiez le cycle entier, retrouvez le nom des vedettes d’un jour et pourquoi pas faire un livre photo ! 

Lire aussi
Photographier les insectes Photographier les insectes

Le printemps est arrivé, la nature commence à s’activer. Les abeilles bourdonnent autour des fleurs, pourquoi ne pas les photographier ? Quel matériel choisir ? Plusieurs possibilités...

Les orties et les papillons Les orties et les papillons

Les orties sont des plantes considérées à tord comme des « mauvaises herbes » au jardin. Utiles dans de multiples domaines, elles hébergent et nourrissent aussi de nombreux auxiliaires, notamment...

Accueillir les vers de terre dans son jardin Accueillir les vers de terre dans son jardin

Les vers de terre sont des animaux essentiels à la vie du sol. De nombreuses espèces se partagent l'espace colonisant tantôt la surface tantôt les strates plus profondes de la terre. Apprendre à...

Attirer les papillons dans son jardin Attirer les papillons dans son jardin

Le secret d’un jardin visité par les papillons réside dans la diversité de sa végétation : un fouillis de plantes odorantes, des massifs colorés, des haies comportant de nombreux arbustes...

Vos commentairesAjouter un commentaire