Qu'est-ce qu'une plante régénérée ?

La régénération se pratique en labo et en milieu stérile, généralement sous culture in-vitro.
La régénération se pratique en labo et en milieu stérile, généralement sous culture in-vitro.

Imaginez une plante présente sur terre il y a plusieurs dizaines de milliers d'années, disparue depuis longtemps qui renaîtrait à la vie ou une espèce en voie d'extinction sauvée grâce à la biotechnologie. Utopisme ? Non, réalité !

Qu'est-ce qu'une plante régénérée ?

Une plante régénérée est une plante qui ne devrait plus exister à l'état naturel des choses. Disparue depuis des millénaires, malmenée par des erreurs culturales ou atteinte de viroses, cette plante aurait malheureusement été rayée de la surface du globe.

La régénération de ces plantes en perdition est toutefois rendue possible par les avancées de la science.

Une plante régénérée est une plante créée en labo à partir de cellules souches conservées dans de bonnes conditions, voire même de plantes quasi fossilisées.

Comment régénérer une plante ?

Comme vous le soupçonnez, la technique n'est pas à la portée de tous, et le matériel nécessaire à la régénération ne se trouve pas au premier coin de rue. Cette technique subtile se pratique en labo et en milieu stérile, généralement sous culture in-vitro.

Ainsi des graines de Silena stenophylla retrouvées emprisonnées dans des terriers d'écureuil à 38 mètres de la surface en Sibérie (et merveilleusement conservées) dans des sédiments de permafrost depuis 32 000 ans ont pu être régénérées par des biologistes russes. Les graines étant immatures et donc stériles, c'est le tissu placentaire qui a été utilisé pour faire renaître ces plantes.

En effet, s'il reste des cellules embryonnaires ou du tissu placentaire entre les graines, comme le prouve cet exemple, il sera possible de recréer la plante dans son intégralité et même de la faire fleurir et accomplir son cycle.  Elle pourra même se reproduire !

La technique nécessite juste des cellules indifférenciées en division, celles-ci contiendront tout le matériel génétique pour faire revivre la plante par culture in-vitro.

Bromus bromoideus, une espèce de graminée malmenée par des erreurs culturales et considérée comme éteinte en 1930, a été ramenée à la vie en 2005 grâce à la collaboration de chercheurs anglais et belges et à la banque de graines de Kew et du jardin botanique de Belgique. Cette espèce disparue dans la nature était heureusement conservée à l'état de graines et a pu revoir la lumière du jour grâce à la science.

Cet exemple met en exergue l'importance de la conservation et du travail fait par les banques de graines à travers le monde notamment dans les nombreux jardins botaniques. Sachant que 50 % des plantes endémiques en Europe sont en danger d'extinction, cette conservation scrupuleuse est plus que jamais nécessaire.

D'autres exemples, plus courants se pratiquent sur des plantes malades, attaquées par des virus ou des bactéries. Des prélèvement de cellules sur le méristème de ces plantes permettent alors de produire une plante saine et pourquoi pas de la modifier un peu génétiquement pour la préserver desdites maladies.

Lire aussi
Qu'est-ce qu'une plante annuelle ? Qu'est-ce qu'une plante annuelle ?

On entend souvent parler de plantes annuelles sans parfois savoir ce dont il s'agit vraiment. Certes le terme 'annuelle' nous met quelque peu sur la piste, cependant il est parfois confondu avec...

Comment est structurée une plante ? Comment est structurée une plante ?

Les plantes sont organisées sur un schéma bien défini dans le monde de la botanique. L'extrême diversité d'espèces, de formes et de couleurs ne facilite pas la tâche, mais les plantes les plus...

Comment identifier une plante ? Comment identifier une plante ?

Le monde des végétaux est très vaste, du coup il est parfois difficile de déterminer le nom exact d'une plante qui pousse spontanément dans son jardin ou dans la nature. Heureusement, il existe des...

Comment observer une plante ? Comment observer une plante ?

Il est rare de vraiment observer une plante. On la regarde de manière globale, rapide et superficielle, ses caractéristiques majoritaires nous sautent aux yeux et il est aisé de s'en contenter....

Vos commentairesAjouter un commentaire