Les plantes à savon

Sapindus saponaria dont les noix sont utilisées pour la lessive
Sapindus saponaria dont les noix sont utilisées pour la lessive

Méconnues, les plantes à savon produisent de la saponine, un agent moussant et émulsifiant. Elles peuvent donc être utilisées comme substituts au savon. Apprenons à mieux les connaître !

Substance moussante

Les plantes saponaires produisent une substance nommée 'Saponine' secrétée en l’occurrence pour se protéger des bactéries, des champignons et des insectes. La saponine est une molécule à la fois soluble dans l'eau mais aussi dans la graisse ce qui assure une émulsion permettant de nettoyer la peau, les vêtements ou divers objets.

Les plantes à savon

De nombreuses plantes de la famille des Caryophyllaceae, présentent des rhizomes souterrains contenant de la saponine. La plus connue est Saponaria officinalis, originaire d'Asie mais naturalisée dans toute l'Europe. Cette vivace qui apprécie les sols frais contient de la saponine des racines aux parties aériennes. Bien connue sous le nom 'd’herbe à savon', mais aussi de 'savon du fossé', cette plante a longtemps été utilisée par les lavandières pour laver le linge.

Les feuilles et les racines sont alors écrasées dans l'eau pour produire de la mousse.

Dans l'Antiquité les romains l'additionnaient à leurs bains pour calmer les démangeaisons et les problèmes cutanés.

Phytolacca dodecandra est connue en Afrique, son pays d'origine, sous le nom 'd'Endod'. Cette plante pousse sur les hauts plateaux à plus de 600 m d'altitude. Les baies sont utilisées pour laver les vêtements mais aussi sous la forme de savon ou de shampooing. En soin du corps, la plante traite les mycoses, les dermatoses et les démangeaisons.

Le lilas de Californie, Ceanothus impressus, n'est pas seulement un bel arbuste à la floraison bleue très ornementale ! Ses parties aériennes contiennent de la saponine lorsqu'elles sont broyées et mises au contact de l'eau. Le savon produit par ce biais est très doux et ne s'attaque pas aux lipides de la peau.

Le genre Sapindus comprend plusieurs espèces contenant la fameuse saponine. Sapindus mukorossi plus connu sous le nom d'arbre à savon, pousse du sud de la Chine à l'Himalaya, alors que Sapindus saponaria se trouve des Marquises jusqu'aux îles Australes. Les noix de sapindus sont utilisées comme lessives. Seules trois noix suffisent dans le tambour de la machine à laver pour remplacer les lessives chimiques. Attention, la pulpe qui renferme la fameuse noix est toxique et certaines personnes peuvent avoir de vives réactions cutanées. Pourtant le fruit frotté dans l'eau produit une mousse qui était utilisée de manière médicinale contre la fièvre ou les problèmes rhumatismaux.

Le bois de Panama (Quillaja saponaria) est un arbuste originaire d'Amérique du Sud faisant partie de la famille des Rosacées. Son écorce est utilisée comme savon une fois réduite en poudre fine. La saponine spécifique extraite de cette écorce (saponine QS 21) est utilisée comme adjuvant dans certains vaccins, ce qui aurait valu le déclin de l'espèce dans on pays d'origine à cause des récoltes sauvages.

Lire aussi
Les plantes hybrides Les plantes hybrides

De plus en plus présentes dans les rayons des jardineries, les semences et les plantes hybrides ont tendance à supplanter les espèces traditionnelles. De quoi s'agit-il réellement ? Quel est...

Les plantes bisannuelles Les plantes bisannuelles

Très utiles pour leur floraison précoce en fin d'hiver et au tout début de printemps, les plantes bisannuelles sont très souvent associées aux plantes à bulbes. Elles sont caractérisées par un port...

Les plantes annuelles Les plantes annuelles

Elles font leur apparition au printemps sur les étals des jardineries sous le nom de plantes annuelles à floraison estivales. Mais que signifie vraiment ce terme ? Quelles espèces se cachent sous...

La feuille, l'élément indispensable à la survie des plantes La feuille, l'élément indispensable à la survie des plantes

Les plantes et les arbres ne sauraient vivre sans feuilles. Grâce aux feuilles, la plante capte et sépare le CO2 pour se nourrir mais aussi synthétise les acides animés. Ces deux actions sont...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Aoufir (Maroc)
    Une autre plante employée pour le lavage de laine : la silene.
    Répondre à Aoufir
    Le 26/08/2018 à 15:39