Les ronds de sorcières

Un rond de sorcières dans une pelouse, les champignons sont visibles sur le pourtour du cercle
Un rond de sorcières dans une pelouse, les champignons sont visibles sur le pourtour du cercle

Étranges phénomènes naturels, les ronds de sorcières stimulent l'imagination et évoquent des légendes ancestrales profondément ancrées. Mais que sont-ils réellement ? Tentons d'y voir plus clair...

Des cercles légendaires

Parfois, au gré de balades en sous bois ou dans les prairies apparaissent de drôles de cercles posés là comme par enchantement. L'herbe y est presque brûlée à l'intérieur et beaucoup plus verte sur les pourtours. Il n'en fallait pas plus pour que de nombreuses légendes en découlent. Nymphes, dryades, elfes ou même sorcières en seraient responsables. Au Moyen-âge l'on pensait même qu'ils étaient formés par la transe des sorcières évoquant le démon. D'autres y voyaient le signe de l'existence de créatures nocturnes et autres Korrigans ou farfadets.

Mais que sont en réalité les cercles de sorcières ?

Un anneau luxuriant encerclant une zone dénudée, voilà qui est étrange mais qui devient un peu plus compréhensible lors de la saison humide et chaude qui voit l'apparition des champignons. Les cercles sont alors entourés de colonies de champignons notamment de Tricholomes de la Saint Georges, de Marasmes des Oréades et de clitocybes géotropes pour les plus fréquents, mais il est aussi possible qu'il soit composé de cortinaires ou même d'amanites.

Les ronds de sorcières évoluent au fil du temps, gagnant 20 à 40 cm par an pour la plupart des espèces. Le Catathelasma imperiale bat quant à lui, tous les records avec un accroissement de son rayon de plus d'un mètre par an.

L'intérieur du cercle laisse apparaître une végétation très sèche, voire maladive et dénudée alors qu'à l'emplacement du cercle de l'année précédente l'herbe est bien verte et luxuriante. Ce phénomène peut être très simplement expliqué : le sol, vidé de ses nutriments par le mycélium et la production de toxines que celui-ci engrange se trouve comme brûlé. L'anneau luxuriant serait quant à lui dû aux nitrates, toujours produits par le mycéliums qui dilués par les pluies perdraient leur nocivité et se transformeraient en engrais.

Mais comment ces cercles se forment-ils ?

Les cercles de sorcières ont pour origine la dissémination d'une spore unique qui va croître dans toutes les directions de manière homogène. Selon les espèces, il est facile de calculer l'âge du cercle en mesurant son diamètre puisque l'on connaît la vitesse de propagation du mycélium annulaire. Les cercles les plus fréquemment observés ont une dizaine d'années. Certains peuvent atteindre plusieurs dizaines de mètres de diamètre voire même plusieurs centaines. Ces derniers sont observables par avion notamment dans les vastes prairies nord américaines ou canadiennes où des cercles immenses vieux d'au moins 700 ans ont été repérés.

Lire aussi
Stramoine commune, Herbe aux sorcières, Pomme épineuse, Datura stramonium Stramoine commune, Herbe aux sorcières, Pomme épineuse, Datura stramonium

Le Datura stramonium est une belle plante qui pousse à l'état sauvage sur les terrains en friches, dans les champs et même sur les décombres. Bien connue pour sa dangerosité, elle reste cependant...

Noisetier des sorcières, Hamamelis Noisetier des sorcières, Hamamelis

En se couvrant au cœur de l'hiver d'étranges fleurs jaune d'or l'hamamélis est un petit arbre pas comme les autres. Sa floraison précoce et légèrement parfumée apporte au jardin une touche de...

Lupin indigo jaune, Faux indigo jaune, Baptisia à fruits ronds, Baptisia sphaerocarpa Lupin indigo jaune, Faux indigo jaune, Baptisia à fruits ronds, Baptisia sphaerocarpa

Baptisia sphaerocarpa, le baptisia à fruits ronds est une espèce de faux indigo jaune, une plante vivace appartenant à la famille des Fabacées. Baptisia sphaerocarpa est natif du centre-sud des...

La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Vos commentairesAjouter un commentaire