Les roses modernes

Les roses modernes
Les roses modernes

En 1867 à Lyon, le rosiériste Jean-Baptiste Guillot donna naissance à la première rose contemporaine que l'on trouve aujourd'hui dans nos jardins : l'hybride remontant. Cette rose était issue de l'hybridation de roses anciennes (Roses Thé) et de roses chinoises (hybrides remontants). On l'appela tout naturellement « La France ».

La naissance de la rose « La France » marqua un tournant dans l'histoire des roses. En effet, avant 1867 les roses en France sont qualifiées d'anciennes tandis qu'après cette date, elles sont qualifiées de modernes.

La rose « La France », première variété du groupe appelé hybrides de thé ouvrait la voie à une floraison allant du printemps jusqu'aux premières gelées. L'hybridation permit aussi aux rosiéristes de commencer à varier les couleurs. En 1875, Guillot fils obtint par croisement la rose « Pâquerette », qui fut la première variété des Polyanthas. Cette variété de roses en buissons à petites fleurs en bouquets est toujours aujourd'hui l'une des plus commercialisées à travers le monde. Du croisement de la France avec les Polyanthas nâquit bientôt les Floribunda, variété bien connue des jardiniers.

Quelques années plus tard, c'est à Lyon toujours au Parc de la Tête d'Or que naquit en 1900 dans les pépinières de Joseph Pernet-Ducher la première variété de couleur jaune orangée. Cette rose baptisée « Soleil d'Or » fut obtenue à partir d'une espèce botanique de couleur jaune et donna naissance au 20e siècle aux Hybrides de Thé jaunes que l'on cultivent toujours dans nos jardins. Des variantes oranges et bleues ne tardèrent pas à apparaitre dans la foulée au sein de la même pépinière.

Dans les mêmes temps, le rosiériste orléanais René Barbier créa les premières variétés de rosiers Lianes qui donneront par la suite « Albertine » ou « Albéric Barbier ». Ces variétés sont issues de souches japonaises ramenées en Amérique par le botaniste allemand Wichura.

La rose la plus célèbre au monde et la plus belle d'ailleurs est une rose jaune : « Madame Antoine Meilland ». Elle a été obtenue à Antibes par Francis Meilland pendant la seconde guerre mondiale et reste à ce jour la plus vendue au monde. La nom de cette famille de rosiéristes qui en est à la sixième générations, est également attaché (entre autres) à la "Léonidas" aux tons brun/chocolat et aussi à la "Black Baccara" qui est toujours la rose la plus noire du monde. En 2005, la dernière petite merveille de Meilland « Amalia » propose un coloris inédit à ce jour puisqu'elle est bicolore a l’avers du pétale plus clair que le revers.

Dans les années 1960, de nouveaux groupes de roses ont vu le jour en Angleterre. Les plus connues d'entre elles sont les « Roses Rétro » créées par Austin par croisement de roses d’aujourd’hui avec de très anciennes souches. Ces roses commercialisées sous le nom de « Roses anglaises » ont la particularité de présenter le feuillage résistant des roses d'aujourd'hui et des fleurs de roses anciennes.

Lire aussi
Des roses au naturel Des roses au naturel

On réserve souvent les roses aux jardins formels en oubliant qu'elles sont à l'origine des ronces civilisées qui ont tant plu aux premiers jardiniers qu'ils les ont sélectionnées puis hybridées, au...

Les grandes familles de Roses Les grandes familles de Roses

La rose est une fleur universellement connue. Elle pare les jardins de sa beauté magique et de son parfum envoûtant depuis des siècles. Elle est devenu au fil des années, la reine incontestée des...

Le parfum des roses Le parfum des roses

Qu'ils soient doux ou enivrants, les effluves des roses offrent toujours quelques moments de bonheur. Il existe plusieurs famille de parfums, chacune bien distincte, voyons comment les...

Pommes commerciales dites  « modernes » Pommes commerciales dites « modernes »

A partir des années 1960, avec l’apparition des grandes surfaces, les variétés traditionnelles de pommes régionales disparurent progressivement des étals pour faire place à des  pommes...

Vos commentairesAjouter un commentaire