Scolie hirsute, une guêpe solitaire discrète

Guêpe solitaire utile au jardin, la scolie hirsute reste très discrète bien qu'elle soit observable de juillet à septembre. Apprenons à mieux la connaître pour pouvoir la protéger.

Scolia hirta sur fleur de thym-citron
Scolia hirta sur fleur de thym-citron

Une guêpe solitaire utile

Scolia hirta, plus connue sous le nom de 'Scolie hirsute' est un hyménoptère de la famille des Scoliidae.

Mesurant de 15 à 22 mm de longueur, son corps élancé est noir orné de deux bandes jaunes sur l'abdomen. La femelle est souvent plus petite que le mâle, celui-ci étant reconnaissable aux trois épines présentes à l'extrémité de son abdomen .

Les ailes membraneuses sont irisées de noir bleuté chez le mâle et ont des reflets violet métallique chez la femelle. La tête noire et arrondie présente des yeux très proéminents surmontés de longues antennes noires légèrement recourbées.

Les antennes du mâle possèdent un segment de plus que celles de la femelle et sont donc légèrement plus longues.

Il existe deux sous espèces :

Scolia hirta hirta qui présente 4 taches jaunes à la place des bandes et des poils roux sur les derniers segments de l'abdomen.

Scolia hirta unifasciata reconnaissable à sa seule bande jaune. Cette dernière est très présente dans le Sud de l'Europe, notamment en Italie et en Corse.

Comportement

La scolie hirsute est une guêpe solitaire qui est observable en journée de juillet à septembre lorsqu'elle butine le nectar des fleurs.

Intérêts au jardin

La scolie hirsute débarrasse le jardin de nombreuses larves de coléoptères comme celles de la cétoine qui envahit au printemps les fleurs de rosiers ou du hanneton dont les larves se repaissent de racines, provoquant ainsi des dégâts conséquents dans les cultures et notamment au potager.

Cette guêpe ne se nourrit pas de ces larves mais les débusque dans le sol pour s'en servir d'hôte pour ses propres larves. Elle pond un œuf directement dans le corps de la larve de coléoptère après l'avoir paralysée à l'aide de son venin. Celle-ci se conserve ainsi vivante jusqu'au moment de l’éclosion de l’œuf, permettant à la larve de la scolie hirsute tout juste sortie, de la pénétrer pour la ronger de l'intérieur et ainsi croître à son détriment.

Une fois la larve hôte vidée de sa substance, la scolie tisse un cocon afin de se nymphoser. Cette nymphe hivernera dans le sol jusqu'au printemps suivant, lorsque les températures seront assez douces pour qu'elle puisse s'extraire du cocon et prendre son envol afin de se reproduire entre mi-juin et mi-juillet.

Lire aussi
Amanite solitaire, Amanita strobiliformis Amanite solitaire, Amanita strobiliformis

D'origine subméditerranéenne, l'Amanite solitaire est un champignon comestible à l'agréable goût de noisette qui semble apprécier les habitats humains. Prudence cependant, cette espèce encore...

Le thym hirsute, conseils de culture Le thym hirsute, conseils de culture

Laurent BOURGEOIS de la pépinière AROM'ANTIQUE nous parle du thym hirsute et nous conseille sur sa culture.

La guêpe La guêpe

Cet insecte très commun, parfois jugé trop présent dans nos jardins et nos habitations a fort mauvaise réputation. La guêpe, au comportement souvent méconnu est supposée agressive et dangereuse....

Thym hirsute, Thymus hirsutus Thym hirsute, Thymus hirsutus

Le thym hirsute, Thymus hirsutus, est une merveilleuse plante couvre-sol idéale pour les expositions ensoleillées. Ses larges pieds de feuillage dense et serré, persistant, offrent l'aspect d'un...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Antoiner82 (Pays de la Loire)
    J'ai vu cette guêpe butinant sur une fleur du cirse non loin des appartements "Les Horizons". Jolie guêpe non agressive
    Répondre à Antoiner82
    Le 05/09/2020 à 19:34
  • HLM ((Auvergne-Rhône-Alpes) l'Arbre)
    Je ne sais pas si c'est la même guêpe, mais il y en a toute une colonie sur un tas de compost sur lequel ont poussé des courges... Elles sont agressives par forte chaleur (38/40°C comme le weekend dernier). Elles mesurent 2cm environ.
    Répondre à HLM
    Le 05/08/2020 à 18:24
  • Rose 79 (Deux-Sèvres)
    Nous voyons depuis quelques jours ces insectes sur des fleurs de marjolaine dans notre jardin à Niort. Jamais vu la scolia hirta les années précédentes.
    Répondre à Rose 79
    Le 03/08/2020 à 15:04
  • Pask (PACA (Antibes 06))
    Une petite dizaine de Scolies butinent des fleurs de menthe dans mon potager en ville. Je ne les avais pas vues les années précédentes. 1 point de plus pour la biodiversité !
    Répondre à Pask
    Le 18/07/2020 à 16:40
    François Regis (Vendée )
    Également présente sur la menthe aujourd hui, jamais repérée avant...
    Répondre à François Regis
    Le 29/08/2020 à 15:13
  • Roselys (Centre )
    C'est la première fois que je remarque ce genre d'insecte en ville (Tours) ils étaient 2 et sont allés se baigner dans une soucoupe d'eau pour mes chats ou alors sont tombés dedans par erreur ...
    Répondre à Roselys
    Le 02/07/2020 à 19:27
  • Tootie (Liège Belgique)
    Il me semble qu'une dizaine de scolies hirsutes se baladent ds mon jardin de ville. 1 ere fois que j'en vois. Ce que je retiens ce sont les 2 bandes jaunes et le bout noir mais le jaune est bcp plus clair de même que les ailes comme si ces scolies avaient subi une décoloration !
    Répondre à Tootie
    Le 11/06/2020 à 22:24
  • ADAM (OCCITANIE(nimes))
    C'est la premiere fois depuis que j'habite (30 ans) ici que je vois cet insecte, il butine surtout mon bougainvillier (violet de méze). Intéressant, je crois que le confinement a fait du bien à la nature en général.
    Répondre à ADAM
    Le 10/06/2020 à 15:22
  • Tina (Allier 03)
    Je les observe en ce moment sur mes chardons bleus ou boule azurée ! Une merveille !
    Répondre à Tina
    Le 26/07/2019 à 11:11
  • Antonella (Verbano-Cusio-Ossola)
    Très, très utile, merci.
    Répondre à Antonella
    Le 06/07/2019 à 21:17