La larve du hanneton, un vers blanc qui fait des dégâts

Souvent présente dans la terre du potager ou même dans le compost, la larve de hanneton s'avère d'une voracité hors norme. Les dégâts sont alors conséquents. Voyons comment la reconnaître et comment lutter de manière douce.

Jeun adulte et larve du hanneton
Jeun adulte et larve du hanneton

Une squatteuse de longue durée

La larve de hanneton sévit dans le sol trois années durant avant de prendre enfin son envol nocturne en été. Autant dire que cela lui laisse plus de temps que nécessaire pour opérer ses dégâts sur les cultures. Les insectes adultes déposent les œufs à une vingtaine de centimètres de profondeur dans un sol meuble et chaud. Le potager est donc le lieu idéal !

L'hiver les dégâts ne sont pas perceptibles puisque la bête hiverne, c'est au printemps et en été que les larves se nourrissent goulûment de racines. La troisième année, l'imago s'envolera pour se reproduire et se nourrir de feuilles et de bois perpétuant les dégâts sur les parties aériennes cette fois !

Qui est le hanneton ?

Le Hanneton (Melolontha melolontha) est un insecte, plus précisément un coléoptère de la famille des Scarabaeidae. Nocturne, l'adulte de 3 centimètre de longueur et de couleur beige grisâtre est reconnaissable à son vol bruyant et crépusculaire. Il existe de nombreuses espèces de Hannetons, les plus courantes étant le hanneton commun, le hanneton de la Saint Jean (Amphimallon solstitialis) et le hanneton foulon (Polyphylla fullo).

Le hanneton est un insecte phytophage durant toute sa vie, il cause des dégâts au jardin potager sous forme de larve s'attaquant aux légumes racines, puis aux feuilles des plantes ornementales une fois devenu adulte.

Reconnaître la larve

La larve de hanneton est souvent confondue avec celle de la cétoine, un fort bel insecte qui n'occasionne aucun dégât puisqu'il se nourrit de débris organiques dans le sol. On trouve d'ailleurs souvent cette dernière dans les tas de compost où elle ne devra pas être détruite.

La larve de Hanneton est pourtant facilement reconnaissable, jaunâtre ou blanc crème, elle est plus grosse que celle de la cétoine. Elle possède une grosse tête plus foncée que le reste du corps et l'extrémité de son abdomen est plus fine, alors que chez la cétoine, la larve est blanche et la base de l'abdomen plus grosse que la tête. Autre signe distinctif, la présence de longues pattes chez le hanneton.

La lutte en douceur

La meilleure solution consiste à supprimer manuellement les larves rencontrées lors du travail du sol. Si vous avez des poules, accordez-leur un petit tour au potager, elle se feront un régal et si des taupes s'activent dans votre jardin acceptez-les car elles nettoient le sol de nombreux parasites, dont la larve de hanneton.

Des binages répétés dérangent les larves, n'hésitez pas à en abuser !

Favorisez la biodiversité pour attirer les prédateurs naturels des hannetons que sont les oiseaux ou encore les hérissons. Pour cela, laissez des parcelles en jachères dans votre jardin et ménagez un petit tas de bois qui servira d'abri.

En agriculture biologique, on utilise deux traitements en cas d'infestation lourde : les nématodes, des auxiliaires qui détruisent les larves et un champignon (Beauveria brongniartii) qui aura le même effet sur celles-ci.

Lire aussi
Larve de hanneton, Melolontha melolontha Larve de hanneton, Melolontha melolontha

Dégâts Responsable : le ver blanc ou larve de hanneton. L'insecte adulte est un coléoptère brun bien connu pour son vol bruyant à la tombée de la nuit, mais[...]

Gros vers blancs : larves de cétoine ou de hanneton ? Gros vers blancs : larves de cétoine ou de hanneton ?

Stupéfait le jardinier découvre parfois de gros vers blancs bien cachés dans la terre du jardin, dans le compost ou même dans les pots de fleurs. Bien qu'inquiétants par leur[...]

Quand le froid fait des dégâts… Quand le froid fait des dégâts…

“Il n'y a vraiment plus de saison !” entendons nous ici et là. Il est vrai que le climat nous joue décidément bien des tours...Notre jardin ne semble pas épargné par[...]

Le Hanneton Le Hanneton

Le hanneton est un insecte bien présent dans nos jardins. Cependant victime de sa mauvaise réputation à cause des dégâts qu'il provoquait sur les cultures, il a pratiquement disparu dans[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • VAl (Région)
    Les hannetons sont en train de disparaître. Le mieux c'est de laisser les larves où elles sont. Cela profitera aussi aux larves de cétoines qui sont sûrement victimes de confusion.
    Répondre à VAl
    Le 12/03/2021 à 17:33
    Steph (Haut de France)
    Ce soir je peux dire qu'ils ne sont pas près de disparaitre une sacré volée ... pourvu qu'il repleuve vite pour qu'ils se terrent.
    Répondre à Steph
    Le 02/07/2021 à 22:31
  • Marie-Anne (Dordogne (24/33))
    Nous venons d'en déterrer une centaine en tamisant la terre des jardinières de terrasse, car mes radis avaient mystérieusement disparu. Nous avons vu tous les stades, de la toute petite larve à la coque ovoïde contenant l'insecte presque fini. J'ai lu que le marc de café mélangé à la terre pouvait les rebuter, et la terre de diatomée répandue en surface (sous le mulch?) les éliminer. J'ai été étonnée de voir aussi des cétoines (2%) dans les cocons: ils cohabitent ? Tout pour nous compliquer la tâche, houlala ! Dans des jardinières, même grandes, taupes et poules... le chat va adorer:)
    Répondre à Marie-Anne
    Le 17/08/2020 à 17:09
  • Lili. Cacani@gmail.com
    Les dégommer où inviter une poule.... Ils m'ont mangé la moitié de mes plants de salade !
    Répondre à Lili. Cacani@gmail.com
    Le 27/05/2020 à 13:14
    SusyHiggs (Ain (01))
    J'aimerais ajouter une information / alerte importante à ce sujet: Le problème commence souvent - et c'est le cas chez moi - avec l'achat des terreaux déjà fortement infestés par les oeufs de hannetons. Quand j'ai planté les géraniums hier dans les bacs avec la terre toujours de la même marque, j'ai découvert, partout dans la nouvelle terre, des globules jaunes d'une taille d'environ 2mm en diamètre. Au début j'ai pensé qu'il s'agissait des granules d'engrais déjà incluses dans le terreau, mais en vérifiant plus pré (ils éclatent quand on met la pression et déchargent une liquide couleur crème) et dans l'internet, je suis bien tombé sur les oeufs de hannetons. Cette observation explique aussi une autre observation précédente : Quand j'ai vidé mes bacs de géranium en automne de l'année dernière, je trouvais des bottes de fleurs sans racines et une dizaine, parfois vingtaine, de larves adultes de hannetons de 3-4 cm au fond de chaque bac. C'est maintenant, que je suis convaincu, que les terreaux infestés sont responsables de la mort soudaine de mes géraniums et surtout de mes bougainvilliers (deux mètres de hauteur !) dans les grands pots de terra cotta. Une perte énorme et triste après des années de soins. Je vais contacter mon magasin lundi, ou je suis client depuis vingt ans, et je lui montrerais la terre empestée et les larves adultes toujours présentes dans l'ancienne terre des grands pots.
    Répondre à SusyHiggs
    Le 21/05/2021 à 14:43
  • Frederic le gall (Cote d armor )
    J'ai remarqué dans mon jardin des vers blancs que faire pour les éradiquer ?
    Répondre à Frederic le gall
    Le 12/04/2020 à 17:18