L'entretien du sol

L'entretien du sol du potager
L'entretien du sol du potager

Le sol contient de nombreux nutriments et micro-organismes, mais avec le temps et selon les cultures qu'il accueille, il a tendance à s'épuiser. Sa structure est alors modifiée, la terre devient pauvre, compacte, difficile à travailler et les végétaux en pâtissent inévitablement. Il est alors temps d'agir pour l'améliorer.

Pourquoi la terre s'épuise-t-elle ?

Les végétaux, notamment certaines plantes potagères très gourmandes comme les cucurbitacées ou les tomates ou encore certaines plantes fleuries au jardin d'ornement puisent énormément de nutriments dans le sol pour croître, fleurir et fructifier. La terre s'épuise et il devient primordial de l'entretenir pour conserver ses propriétés et sa structure.

Le lessivage est aussi un paramètre important : lors de grosses pluies certains nutriments qui n'ont pas eu le temps d'être assimilés seront emportés par les flots.

Comment améliorer une terre devenue trop pauvre ?

Le premier des réflexes à adopter dans un potager est la mise en place d'une rotation des cultures, qui permet à la fois de limiter la propagations des maladies et de reconstituer le sol.

Le semis d'engrais vert qui consiste à installer des plantes fourragères ou légumineuses sur des parcelles ayant reçu des cultures qui épuisent le sol pour le reconstituer, est une bonne solution. Ces engrais ont le double avantage de protéger le sol des herbes indésirables en colonisant l'espace disponible et d'améliorer la terre, par l'action de leurs racines pour les unes, ou par enfouissement dans le sol après un cycle végétatif pour les autres. Cette méthode est aussi valable au jardin d'ornement où des jachères fleuries pourront être semées, elle attireront en outre les insectes pollinisateurs.

L'automne est le moment idéal pour s'occuper de la terre au potager comme au jardin d'ornement. Il s'agira alors de supprimer les mauvaises herbes et de retourner le sol pour y incorporer des amendements organiques comme du fumier, du terreau, ou encore du compost. En sol lourd et calcaire, utilisez de la tourbe pour alléger et acidifier le sol.

Le cycle de décomposition sommeille l'hiver. Les bactéries sont moins actives par temps froid. Elles se remettront au travail dès les premiers beaux jours, au moment où vos plantes en auront le plus besoin. Vous pourrez alors ajouter de nouveaux amendements lors de la plantation pour stimuler le départ des plantes : purin d'ortie, compost et plus tard corne broyée, sang séché ou tourteau de ricin pour soutenir floraison et fructification.

Le saviez vous ?

Ne jetez plus vos cendres de cheminée : ajoutées à la terre elles fourniront une bonne dose de potasse toujours bienvenue. Attention cependant à ne pas les utiliser sur les plantes de terre de bruyères car elles modifient le pH du sol, le rendant alcalin.

Lire aussi
Entretien des Orchidées d'intérieur Entretien des Orchidées d'intérieur

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les Orchidées ne sont pas des fleurs si delicates, comme d’autres plantes d’intérieur, les Orchidées ont simplement besoin d’une...

L'entretien de ses outils L'entretien de ses outils

En hiver, le jardin au repos laisse au jardinier un temps de répit. C'est le moment idéal pour procéder à l'entretien de ses outils en prévision de la nouvelle belle saison. Nettoyage,...

L'entretien des fenêtres L'entretien des fenêtres

En bois, en aluminium ou en PVC, vos fenêtres nécessitent un minimum d'entretien, voici quelques conseils. Entretenir sa fenêtre PVC La fenêtre PVC est le type de fenêtres le plus répandu en...

L'entretien de la serre L'entretien de la serre

Pour avoir de belles plantes tout au long de l’année, il ne suffit pas d’avoir une serre, encore faut-il l’entretenir. La serre permet une protection efficace contre le froid et...

Vos commentairesAjouter un commentaire