Le sympétrum à nervures rouges, un méditerranéen

Belle libellule, le sympétrum à nervures rouges apprécie la chaleur et les eaux stagnantes. On peut la croiser régulièrement sur le pourtour méditerranéen, plutôt en période estivale dans le Nord du pays.

Sympétrum à nervures rouges (Sympetrum fonscolombii)
Sympétrum à nervures rouges (Sympetrum fonscolombii)

Reconnaître le sympétrum à nervures rouge

Sympetrum fonscolombii est un insecte faisant partie de la famille des Libellulidae. Il est le plus gros sujet du genre Sympetrum (4 cm maximum).

Les mâles sont plus faciles à reconnaître grâce à leur coloration rouge vif et aux côtéx du thorax teinté de bleu sous la base des ailes. Le mâle est assez territorial par rapport aux autres espèces de sympétrums. La femelle est d'un jaune assorti à la couleur des nervures antérieures des ailes.

Les pattes sont noires, rayées de jaune chez le mâle et la femelle.

La partie inférieure des yeux est teintée de gris bleuté ce qui est caractéristique de cette espèce et permet de ne pas la confondre avec Sympetrum flaveolum.

Habitat

Cette belle libellule peut être observée près des eux stagnantes peu profondes comme les mares et les étangs mais elle fréquente aussi les eaux saumâtres.

On l'observe presque toute l'année dans le Sud du pays (excepté de décembre à février) et de fin mai à fin septembre plus au Nord.

Selon les conditions climatiques, cette libellule peut migrer et peut compter jusqu'à 3 générations en une année ! On constate d'ailleurs des migrations massives certaines années vers le Nord du pays ; Durant les dernières décennies, cette espèce pourtant amatrice de chaleur, se déplace progressivement vers le Nord et l'Est de l'Europe.

Cette libellule est aussi présente en Asie centrale, au Moyen-Orient, en Afrique et dans certaines îles de l'Océan Indien.

Reproduction

Les adultes se posent pour l'accouplement puis les femelles pondent directement sur l'eau. Les œufs qui ne seront pas dévorés par les nombreux prédateurs écloront quelques semaines après la ponte. Les larves vivent dans la vase ou à la surface des sédiments.

Elles passent par plusieurs cycles larvaires avant d'atteindre le stade d'imago assez rapidement. Une première émergence à lieu en juin, puis une seconde de mi-août à début septembre car le sympétrum à nervures rouges est bivoltin, c'est à dire qu'il peut y avoir au moins deux générations se succédant dans l'année.

Régime alimentaire

Les larves du sympétrum à nervures rouges se nourrissent essentiellement de vers de vase, de puces et de punaises d'eau ainsi que d'alevins. Elles nettoient aussi le fond en s'attaquant aux petits poissons malades ou en fin de vie.

Les adultes chassent en vol se mettant souvent à l’affût sur une tige flexible de roseau ou autre. Ils attrapent alors des insectes de toutes sortes.

Lire aussi
Les salades rouges Les salades rouges

Elles apportent une touche d'originalité aux repas les plus classiques ; nombreuses sont les espèces et variétés de salades rouges qui feront de vos entrées de jolis plats colorés !

Un potager en climat méditerranéen Un potager en climat méditerranéen

Le climat méditerranéen comporte des spécificités qui offrent la possibilité de cultiver la majorité des légumes mais aussi quelques contraintes qu'il faut connaître et maîtriser pour une parfaite...

Les plantes adaptées au climat méditerranéen Les plantes adaptées au climat méditerranéen

Le climat méditerranéen, s'il est bien spécifique, n'empêche pas moins d'y adapter certaines plantes venant des quatre coins du globe. Arbres, arbustes, fruitiers ou vivaces, le choix est vastes...

Conserver les betteraves rouges Conserver les betteraves rouges

Pour conserver les bétteraves rouges d'une année à l'autre, aprés les avoirs arrachées, enlever toute la terre, et les mettres dans un grand sceau en plastique avec de la sciure[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire