Fougère arborescente du Mexique

Fougère arborescente du Mexique, Cibotium schiedei

Botanique

N. scientifique Cibotium schiedei
Synonyme Dryopteris cristatum
Origine Mexique
Floraison spores de septembre à novembre
Fleurs plante sans fleurs
Typefougère arborescente
Végétationvivace
Feuillage persistant
Hauteur3 à 5 m

Planter et cultiver

Rusticité peu rustique, -2 °C minimum
Exposition mi-ombre, ombre claire
Soldrainant
Acidité acide à légèrement basique
Humidité toujours frais
Utilisationsous-bois, jardin d'ombre, tourbière, bord de bassin
Plantationprintemps, automne
Multiplicationsemis
Fougère arborescente du Mexique, Cibotium schiedei

Cibotium schiedei, la fougère arborescente du Mexique, ou fougère-arbre mexicaine est une très belle espèce de fougère arborescente appartenant à la famille des Dicksoniacées. Elle est originaire des forêts humides de nuages du sud du Mexique. Elle fut beaucoup exploitée au 17e et 18e siècle, pour sa fibre naturelle et même consommée en cas de disette. L’espèce est donc menacée actuellement, sa croissance lente ne permettant pas le renouvellement de ses populations. Cibotium schiedei est certainement l’une des fougères arbustives qui supporte le mieux la culture en appartement. 

Description de la fougère arborescente du Mexique

Cibotium schiedei est une fougère qui développe une tige fibreuse épaisse ressemblant à un tronc. Dans son climat d’origine elle peut atteindre 6 m de hauteur, et sa couronne de feuille 3 à 4 m de largeur. Par rapport aux Dicksonias, Cibotium schiedei a cependant la particularité de rejeter facilement et d’avoir plusieurs couronnes. Ses feuilles sont longues jusqu’à 2 m, s’étalent puis retombent aux extrémités très harmonieusement, affichant un port pleureur. Le feuillage est divisé et subdivisé très finement en un motif géométrique régulier. Le tronc, les jeunes frondes se déroulant et le rachis sont pourvus de nombreux poils roussâtres assez doux.

Cette haute stature ne se voit que chez des sujets très âgés. En culture, de croissance extrêmement lente, la fougère arborescente du Mexique présente rarement un tronc déjà formé, et ensuite celui-ci grandit de 2 à 3 cm par ans dans de bonnes conditions de culture.

La fougère est une plante sans fleurs. La reproduction sexuée se fait à l’aide de spores regroupées sous les feuilles fertiles. Ceux-ci tombent à terre, germent en prothalle, une forme végétale qui permet la fécondation. S’il y a fécondation sur le prothalle, une jeune fougère peut s’y développer.

Comment cultiver la fougère arborescente du Mexique ?

Cibotium schiedei demande une exposition ensoleillée seulement en dehors des heures les plus chaudes, ou en ombre lumineuse.

Elle est très peu rustique et résiste à de courtes gelées jusqu’à -2 °C. En revanche, elle supporte bien la culture en pot. Originaire de forêt humide, son sol doit rester en permanence frais à humide, mais sans excès d’eau ; elle croît dans un mélange drainant et aéré, humifère, acide à légèrement basique. Elle sera arrosée très régulièrement à l’eau de pluie de manière à ce que le substrat ne se dessèche pas. Comme ses racines sont plutôt superficielles, un paillage de copeaux ou un lit d’argile expansée peut aider à maintenir l’humidité du sol.

Elle apprécie des températures chaudes sans excès et avec une atmosphère humide. Elle ne supporte pas le temps chaud et sec. On évite donc de l’installer près d’un radiateur. Elle supporte une période plus fraiche en hiver, en serre froide, véranda ou pièce non chauffée, mais hors gel.

Pour maintenir une ambiance plus humide autour des frondes, cette fougère peut être arrosée par le dessus, de manière à imbiber d’eau ses poils le long de la tige. Elle apprécie également une brumisation régulière à l’eau douce.

Pour la faire croître un peu plus vite, on peut lui apporter un peu d’engrais en période croissance : soit quelques grains d’engrais à libération lente au printemps, soit un engrais liquide NPK, équilibré donné régulièrement, mais à faible dosage.

Multiplier la fougère arborescente du Mexique

La germination des spores en prothalle et ensuite la formation de bébés fougères est possible dans une atmosphère très humide, donc close, à plus de 21 °C.

Les boutures de rejets ne s’enracinent que rarement.

Espèces et variétés de Cibotium

7 espèces dans le genre

  • Cibotium glaucum et Cibotium chamissoi, sont tous deux originaires d’Hawaï
  • Cibotium regale est une autre espèce mexicaine
Lire aussi
Fougère arborescente de Cooper, Cyathea cooperi Fougère arborescente de Cooper, Cyathea cooperi

Cyathea cooperi, la fougère arborescente de Cooper est sans doute la plus facile à cultiver. Préhistorique et exotique, cette belle fougère en arbre grandit bien et vite si on lui[...]

Fougère arborescente, Dicksonia antarctica Fougère arborescente, Dicksonia antarctica

Dicksonia antarctica est l'espèce la plus résistante. Originaire de Tasmanie, cette fougère n'a pas évolué depuis... 130 millions d'années ! Au jardin, évitez les expositions ventées qui...

Fougère-aigle, Grande fougère, Pteris aquilina Fougère-aigle, Grande fougère, Pteris aquilina

La fougère-aigle (appelée également Grande fougère) est une des plantes les plus courantes dans le monde. On peut la trouver sur tous les continents. En France, il est très fréquent[...]

Fougère laineuse, Cheilanthes lanosa Fougère laineuse, Cheilanthes lanosa

La fougère laineuse, Cheilanthes lanosa est une fougère xérophyte de climat froid au beau feuillage gris. Rustique, puisqu'elle est native des États-Unis, cette surprenante fougère pousse en plein...

Vos commentairesAjouter un commentaire