Histoire de la tulipe

Histoire de la tulipe
Histoire de la tulipe

Pendant des siècles la tulipe est  restée un joyau secret de Perse. Puis, des jardins de Constantinople, la fleur des sultans séduisit  toutes les cours d'Europe dont celle du Roi Soleil avant de devenir le symbole de la Hollande !

La tulipe était à l'origine une fleur sauvage poussant spontanément au pied de la chaîne de l'Himalaya. La contrée étant sous la domination du vaste empire ottoman conquis par le turc Sulman le Magnifique, les précieuses fleurs arrivèrent à Constantinople comme tributs des provinces soumises. Ceci explique pourquoi, la tulipe est considérée à tort comme une fleur originaire de Turquie.

Pendant longtemps, cette fleur resta l'apanage des riches jardins de Constantinople. La fleur était alors l'emblème des sultans de plus hautes lignées. Le commerce de cette fleur était jalousement interdit. Mais au 16e siècle, alors que Constantinople devenait un carrefour incontournable du commerce, de nombreux visiteurs étrangers découvrent cette fleur si secrète. Très vite, le renom de la tulipe dépasse les frontières de la capitale ottomane pour parvenir à l'oreille des princes d'Europe.

Massif de tulipesDans les années 1560, Conrad Gesner puis Clusius, Préfet du Jardin Impérial d'Herbes Aromatiques de Vienne, réussirent à se procurer clandestinement des bulbes. C'est à ce dernier que l'on doit les premiers croisements de différentes variétés et des descriptions botaniques précises. En 1578, quelques bulbes arrivèrent également en Grande Bretagne.

Très vite, la fleur si jalousement tenue secrète devient un incontournable dans les jardins princiers d'Europe. Louis XIV l'adopte ainsi en tant que fleur officielle de la Cour. La mode de la tulipe fait alors l'objet de la création d'une multitude de nouvelles variétés toutes plus belles et rares les unes que les autres. Au 17e siècle, les bourgeois hollandais dépensent des sommes folles pour acheter les précieux bulbes ce qui ne manque pas d'attiser la convoitise de quelques commerçants avides de gros profits.

Un vent de folie souffle alors sur le commerce de la tulipe. Les bulbes deviennent en quelques années une marchandise se négociant à prix d'or. Mais subitement la frénésie s'effondre. Des fortunes colossales se trouvant englouties à jamais, la spéculation s'arrêta d'elle-même. Le retour à la normale permit alors à la fleur de se démocratiser. De nombreux croisements réalisés par des spécialistes permis à la tulipe d'exploser dans les jardins à la sortie de l'hiver mais aussi au printemps et l'été.

Qu'elles soient simples hâtives ou doubles hâtives, les tulipes sont aujourd'hui cultivées par de nombreux jardiniers du monde !

Lire aussi
Tulipe, la star du printemps Tulipe, la star du printemps

Plus de 5 600 variétés de Tulipes sont répertoriées dans le registre officiel international des noms de Tulipes édités par l’association des horticulteurs hollandais. La dernière en date : la...

Le Bonsaï, une histoire millénaire Le Bonsaï, une histoire millénaire

Né en Egypte, développé en Chine puis codifié au Japon, l'art de la culture des arbres en pot remonte à 4 000 ans. Une formidable épopée planétaire qui n'a touché l'Europe finalement qu'assez...

Histoire de la rose et du rosier (suite) Histoire de la rose et du rosier (suite)

Suite de l'histoire de la rose et du rosier ... » Histoire de la rose et du rosier En 1700, l’arrivée de rosiers de Chine et de Japon bouleversa la culture de la rose en France. En quelques...

Histoire de la rose et du rosier Histoire de la rose et du rosier

Dans tout l’hémisphère nord, l’histoire de la rose remonte à la nuit des temps. Reine du jardin à juste titre, la rose est un joyau que les jardiniers ont façonné patiemment de...

Vos commentairesAjouter un commentaire